THY WORSHIPER - Czarna Dzika Czerwień (Pagan) - 09/06/2014 @ 10h04
Raziel :
Troisième album pour les polonais de Thy Worshiper – Czarna Dzika Czerwień et a priori classicisme en vue : du gros death black folk, appuyé sur un gros son moderne. Quel erreur !

Le premier titre ouvre sur des leads mélodiques, une voix féminine enjouée, une batterie martiale et une rythmique légèrement « shamanique » ou tribale selon les goûts. Très représentatif de l’ensemble, ce premier titre ("Piach") laisse une impression étrange, celle d’un titre où le son, très clair, très propre, ne permet pas de savoir quel style est réellement pratiqué. Chanté en polonais, cette ouverture n’est ni violente, ni brutale, ni mélodique. Un peu folk, un peu tribal, voire légèrement celtique dans l’esprit, ce premier titre déroute l’amateur éclairé des scènes death et black polonaises. A vrai dire, l’inspiration est un peu laissée aux vestiaires…

Dès le second titre ("Czarny"), le ton est définitivement donné. Thy Worshiper s’oriente vers un pagan metal où le black et le death ne sont que des prétextes. Les voix féminines folk parsèment encore ce titre, comme un fil rouge récurrent, avant que les instruments folk n’interviennent à leur tour pour conférer à l’ensemble un côté pagan très marqué (harpe, didgeridoo, djembe, darbuka et churinga). Moins enjoué qu’un Korpiklaani, plus sombre, le groupe n’atteint cependant jamais les frontières de l’extrême.

On peine d’ailleurs à croire que Capricornus (du groupe du même nom, de Graveland et autres groupes à tendance infréquentable du même tonneau) ait été embarqué à l’origine dans cette danse. Car Thy Worshiper n’est ni violent ni brutal, ni même d’ailleurs vraiment enjoué ou dansant. Son pagan est honnête. Il n’est pas brillant ("Deszcz" par exemple est un morceau banal, comme "Drzewa", passe-partout). Presque générique, seule la (relative) noirceur qui le nimbe lui permet de sauver les apparences. Et, plus précisément, plutôt que de noirceur, c’est de nostalgie dont il faudrait parler.

Les voix féminines tribales rappellent les riches interludes du fabuleux Battlefields de Hate Forest. La ressemblance s’arrête là. Car certaines expérimentations auraient mérité de rester à quai… Par exemple, les influences electro dance floor sur "Deszcz" ou encore l’intro didgeriddo sur "Drzewa" (ou l’excitation du même instrument sur "Zniwa" où on a l’impression de voir un type rebondir à l’infini sur un trampoline…) qui n’apporte pas grand-chose au bousin.

On peut regretter cet état de fait car Thy Worshiper avait sans doute les moyens de proposer autre chose. La batterie tribale, les rythmiques folk, les voix féminines étranges… pouvaient conférer à l’ensemble une vraie personnalité, une véritable originalité. Au lieu de ça, on se retrouve avec un album bancal, peu inspiré où aucun titre n’affleure réellement. Certains tournants pop sont même parfois à signaler ("Zniwa"), qui affaiblissent encore le morceau.

Je n’attendais pas grand-chose de cet album et il me l’a donné. Comme je l’ai signalé dans une autre chronique, si vous voulez vraiment du bon folk metal, allez plutôt chercher chez Falkenbach ou les anciens Finntroll.
Note : 11/20

ZeSnake :
L’avantage avec le Folk Metal, c’est qu’il peut s’inspirer d’à peu près toutes les musiques folkloriques du monde et accoucher de disques originaux. Outre les classiques genre le Folk Metal celtique, le Folk Metal nordique, le Folk Metal ukrainien, le Folk Metal plus ou moins oriental… on retrouve quelques bizarreries qui nous emmènent dans des contrées lointaines. Si je vous avais récemment parlé du Folk Metal mongol de TENGGER CAVALRY, voici le Folk Metal disons « est-européen » de THY WORSHIPER. Je ne connais pas vraiment la musique folklorique polonaise mais en tout cas, ce groupe existant depuis 1993 (mais qui a connu un arrêt d’activité entre 1996 et 2005) pratique un Folk Metal comme pratiqué par certains est-européens, bien qu’il semble que ce collectif soit désormais relocalisé en Irlande. THY WORSHIPER m’évoque tout simplement un croisement improbable entre NEGURA BUNGET (et son penchant 100% folk, DIN BRAD), ARKONA et quelques éléments des groupes hongrois THE MOON AND THE NIGHTSPIRIT, THY CATAFALQUE et VIRRASZTÓK.

Leur précédent album, Signum (2005), donnait plus dans une sorte de Pagan Metal mélancolique (notamment de par l’utilisation du violon) et quelque peu rituel, dans l’esprit shamanique propre au groupe. "Piach", qui ouvre Czarna Dzika Czerwień, en est d’ailleurs un vestige. Le reste de l’album va montrer un THY WORSHIPER en pleine évolution qui délaisse un peu les guitares pour se concentrer sur son aspect Folk, toujours shamanique mais dans un esprit résolument tribal, légèrement atmosphérique mais aussi entraînant. Le collectif polonais nous abreuve donc de son Pagan/Folk Metal rêche mais frais, porté par les vocaux masculins rocailleux, le chant féminin typiquement « est-européen », et quelques mélodies subtiles en plus des nombreux instruments folkloriques, très bien amenés et intégrés. Pour moi ce que propose THY WORSHIPER sur Czarna Dzika Czerwień est donc tout à fait réussi, personnel à défaut d’être totalement original, au minimum plaisant, et donc bien fait.

"Czarny" est donc un excellent morceau où l’on se laisse vite entraîner par le chant féminin, du genre qui te ferait danser au coin du feu en claquant des mains au-dessus de la tête. Le plaisir est prolongé par "Deszoz" où la chanteuse démontre son talent et où le groupe nous montre sa science pour pondre des mélodies enivrantes, accompagnées d’excellentes percussions. Un pur plaisir. THY WORSHIPER sait s’improviser guide pour un voyage musical et l’instrumental "Drzewa" est d’une rare beauté, et sans discontinuité dans les ambiances le groupe polonais poursuit son œuvre avec "Żniwa", très bon morceau toujours entraînant, envoûtant et parfaitement arrangé. THY WORSHIPER sait aussi varier son propos et c’est ainsi que "Wiatr" est un morceau plus sombre, plus tribal, plus rituel dans ses breaks, mais toujours agrémenté des trémolos qui maintiennent le lien avec le Pagan/Black. "Na Pohybel" est bien plus enjoué et dansant, ce qui est surprenant mais ce n’est pas dans ce registre que THY WORSHIPER se distingue le mieux. Czarna Dzika Czerwień va d’ailleurs un peu s’essouffler sur la fin, avec le trop longuet "Ogień" qui n’apporte rien si ce n’est d’autres superbes mélodies et lignes de chant féminin, tout comme "Zima" qui fait toutefois office de belle conclusion tout en atmosphères.

Tout n’est donc pas parfait mais THY WORSHIPER semble, depuis sa réactivation en 2005, être en constante progression. Czarna Dzika Czerwień est donc un bon pas en avant après Signum, le groupe s’équilibrant plus vers son penchant Folk qui est assez remarquable. Cela se fait au détriment de leur côté le plus « Metal », inutile de dire que si vous cherchez des riffs croustillants ce n’est pas vers THY WORSHIPER qu’il faut se tourner (surtout que production et chant font que l’aspect « Metal » sont un poil trop proches de ce que fait NEGURA BUNGET, avec ces trémolos typiques), pas plus si vous voulez du Folk Metal pour vous amuser avec vos sandales et votre chope de bière à la main. Mais si vous cherchez un groupe qui a la faculté de créer un Folk Metal résolument « est-européen », denrée trop rare, le tout dans un esprit tribal et rituel sans partir dans l’ambient, THY WORSHIPER saura vous convaincre. Des influences palpables, un Czarna Dzika Czerwień légèrement inégal certes, mais qui réserve de beaux moments, pour un Pagan/Folk Metal personnel et rafraîchissant : pour ma part j’ai été plutôt conquis par cet album très plaisant.
Note : 15/20



http://www.thyworshiper.com - 122 visite(s)


Rédigé par : raziel & ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 11496




Auteur
Commentaire
The Quebekers
IP:107.171.184.119
Invité
Posté le: 09/06/2014 à 16h49 - (112475)
Excellent ce disque que j'ai acheté et que je ne regrette pas.

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 09/06/2014 à 23h29 - (112478)
L'écoute des deux premiers morceaux me donnent plutôt envie... Vraiment pas mal... :)

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2014 à 15h35 - (112483)
Pareil, ça a l'air de sonner vraiment pas mal, à creuser !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker