THY CATAFALQUE - Rengeteg (Season of Mist) - Selection VS du 18/10/2011 @ 07h59
Voilà, on y est. Un des projets les plus originaux et les plus inventifs jamais enfantés (de mon point de vue, hein) vient de sortir son cinquième album, mais premier à paraître chez un label metal de renom. Un aboutissement ? Certainement, même si les deux albums précédents valaient déjà leur pesant de cacahuètes (grillées et caramélisées, parce que c’est encore meilleur). Si les fans sont aux anges, ceux qui ne connaissaient pas le projet hongrois THY CATAFALQUE, né de l’imagination débordante du claviériste (et multi-instrumentaliste) Kátai Tamás (accompagné de son comparse János Juhász et de quelques guests récurrents), vont pouvoir sérieusement découvrir l’art avant-gardiste féérique venu de Makó. Rien que la signature chez Season Of Mist va déjà assurer le minimum d’exposition que ce groupe mérite depuis 2004 et la sortie du fantastique Tűnő Idő Tárlat. Les Marseillais ont eu le nez creux sur ce coup-là et je les en félicite.

Même si pouvez retrouver sur votre webzine favori les chroniques des rééditions de Tűnő Idő Tárlat (2004) et Róka Hasa Rádió (2009), je vais refaire les présentations d’usage. THY CATAFALQUE est formé en 1998 par Kátai Tamás, claviériste de GIRE et unique membre de DARKLIGHT. A ses débuts, le combo complété par le guitariste János Juhász (qui n'est pas au générique de Rengeteg) pratiquait une sorte de Black mi-atmosphérique mi-progressif, comportant son lot de passages ambiants mystiques et de parties Black plus raw et tranchantes. Après une démo (Cor Codium, 1998) et deux albums sortis sur le label KaOtic Productions (Sublunary Tragedies en 1999 et Microcosmos en 2001), le duo sortira son troisième album en autoproduction en 2004 (Tűnő Idő Tárlat), album qui marquera un virage musical saisissant. L’aspect Black s’estompe et laisse place à un Metal avant-gardiste assez unique et original, très porté sur les synthés et sur les ambiances cosmiques et naturelles, éthérées et/ou sombres. Un chef-d’œuvre dépaysant qui avait fait sensation, en étant à la fois capable de présenter des passages redoutablement accrocheurs et des atmosphères prenantes à l’envi. Sur cette lignée, THY CATAFALQUE avait signé chez le label tchèque Epidemie Records pour son quatrième album, Róka Hasa Rádió (2009). Le projet allait encore plus pousser ses expérimentations, en se dirigeant vers des sonorités à consonance « electronica » et un aspect plus folkisant. Mais le côté accrocheur était toujours là, grâce à quelques morceaux de choix inattendus et bluffants, au détriment de l’aspect Black-Metal latent. Maintenant que THY CATAFALQUE figure dans le roster de Season Of Mist, il est temps de remettre tout à plat avec un album plus « accessible » mais toujours aussi génialissime.

Fini les expérimentations nécessitant de se plonger dans l’œuvre en prenant une bonne inspiration, avec Rengeteg THY CATAFALQUE y va un peu plus à l’essentiel. Bien sûr, ce nouvel opus est dans la lignée des deux précédents, œuvrant toujours dans cet Electronica-Metal jubilatoire. Mais sur Rengeteg, Kátai Tamás va dévoiler le côté le plus direct, le plus tubesque, le plus « Metal » de son art. Le combo ne perd pas pour autant ses habitudes en commençant par un long morceau (9 minutes), toujours le plus Black de l’album. Et c’est "Fekete Mezők" qui a la charge de succéder à "Csillagkohó" et "Szervetlen". Démarrant par un riff death/black bien gras assez inhabituel, ce morceau enchaîne les riffs rapides et assez efficaces, très vite accompagnés par le chant Black arraché de Kátai Tamás et par les nappes de synthés épiques. Mais un côté mélodique très entraînant va vite prendre le dessus, avec quelques trémolos ici ou là et notamment grâce au chant clair d’Attila Bakos de WOODLAND CHOIR, qui devient une sorte d’invité permanent chez THY CATAFALQUE après sa participation à Róka Hasa Rádió. Une excellente mise en bouche qui ravira les fans et qui risque bien de convertir très vite les autres. Et tout ce petit monde va très vite se mettre d’accord. Car sur Rengeteg, THY CATAFALQUE va dévoiler une de ses nouvelles facettes : la création de hits. On avait eu le droit à l’excellent "Köd Utánam" sur l’album précédent, mais ici le potentiel « tubesque » du combo hongrois va exploser. Et là, il faut savourer les 2 pépites que sont "Kel Keleti Szél" et "Trilobita" : des riffs mélodiques géniaux (y compris les leads et solos mirifiques), un chant clair superbe et accrocheur comme jamais (on a envie de chanter à tue-tête même si c’est en hongrois), et toujours une ambiance dépaysante savoureuse grâce à l’apport des synthés et autres sonorités electronica, pour des morceaux qui s’imprègnent immédiatement dans le crâne sans en sortir de sitôt. Un véritable tour de force de la part de Kátai Tamás qui nous présente un aspect inédit de son art avant-gardiste, le compositeur nous montre cette fois-ci qu’il est capable de pondre des mélodies inoubliables et des tubes immédiats d’une efficacité rare, malgré l’originalité du propos.

THY CATAFALQUE ne va pas pour autant oublier son aspect plus ambiancé et fouillé, et ceci est démontré par "Kő Koppan", un morceau entièrement atmosphérique à l’ambiance féérique magnifique, bénéficiant notamment de l’apport des violons de Mihály Simkó-Várnagy, et toujours des cavalcades de synthé dont seul Kátai Tamás a le secret. Rengeteg se poursuit par l’habituelle pièce « très longue durée » nommée "Vashegyek", qui n’allonge pourtant que 14 minutes (contre les 19 de "Neath Waters" et "Molekuláris Gépezetek" sur les deux précédents opus) et qui n’est pour une fois pas placée en 2ème position mais en 5ème. Le morceau démarre par des riffs black mid-tempo particulièrement pesants, portés par les vocaux d’Ágnes Tóth (THE MOON & THE NIGHTSPIRIT) puis par ceux d’Attila Bakos accompagnés de claviers aux sonorités toujours superbes, qui nous emportent dans une ambiance délicieusement mystique et nocturne. "Vashegyek" va alors montrer par la suite une montée en puissance captivante, les vocaux Black font leur apparition, l’atmosphère s’assombrit, le tempo s’accélère, les riffs deviennent diaboliquement incisifs, élaborant alors un contraste parfait avec les breaks electronica et les passages en chant clair. Une dualité des deux aspects principaux de THY CATAFALQUE (Metal et musique atmosphérique) au sein d’un morceau parfaitement construit et structuré qui force l’admiration, une fois de plus…

Le combo ne s’arrête pas en si bon chemin et arrive encore à surprendre, avec l’instrumental "Holdkomp" qui démarre dans une sorte d’ambient/drone, avant de se terminer dans une cavalcade electro-cosmique purement jouissive à l’image de certains morceaux de Tűnő Idő Tárlat. Arrive ensuite le troisième « hit » de Rengeteg avec "Kék Ingem Lobogó", les vocaux clairs imparables font encore une fois leur effet, de même que les effets électro, les riffs directs et les violons qui portent à bout de bras ce morceau immédiat et à nouveau accrocheur en diable. Le quota d’ambiances enivrantes est assuré avec le merveilleux, presque émouvant "Az Eső, Az Eső, Az Eső" ou Kátai Tamás nous dévoile à nouveau tout son talent dans le placement de ses mélodies très personnelles, ainsi que celui d’Attila Bakos dans le chant posé tout simplement beau. Et Rengeteg va se terminer de manière un peu plus « Metal », avec un "Tar Galyak Végül" grandiose et épique qui ne néglige pas l’apport des guitares saturées et des leads cristallins, puis avec l’étonnant "Minden Test Fű" comportant des accès très Black qui envoient le pâté, avant de se terminer en mélodies de synthé très « dansantes ». THY CATAFALQUE remplit une nouvelle fois sa mission avec un album parfait et travaillé dans ses moindres détails du début à la fin.

En livrant un album plus « accessible » (toutes proportions gardées, car le style est unique en son genre), THY CATAFALQUE cherche donc à se trouver un nouveau public, ou plutôt un public plus large car les fans seront à nouveau en joie (même si le style ne bouge plus, il y a quand même 2-3 éléments nouveaux qui font toute la différence). Croyez-moi, si vous découvrez THY CATAFALQUE avec cet album et ses tubes, vous allez prendre un pied monstre et j’aimerais bien être à votre place (connaissant le projet hongrois depuis un petit moment déjà). Rengeteg est un album de Metal atmosphérique original tout simplement somptueux, une nouvelle pépite pour un groupe extraordinaire et inégalable. Encore une fois, un mariage parfait entre atmosphère féérique, effets électroniques maîtrisés, chant clair excellent et Metal direct et accrocheur (aspect mis plus en avant ici), qui fait à nouveau mouche et ce dès la première écoute. En tant que fan, je trouve certes que Rengeteg est un tout tout petit peu moins bien que les deux précédents opus (l’effet de surprise est passé même si le groupe convainc toujours, le son est peut-être un peu moins percutant, et la batterie (programmée) est à nouveau trop en avant), mais entre nous un album un tout tout petit peu moins bien que deux chefs-d’œuvre absolus, ça reste tout de même un chef-d’œuvre !



http://www.myspace.com/thycatafalque - 477 visite(s)

Fekete Mezők - 674 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 18/20 | Nb de lectures : 16068




Auteur
Commentaire
gloom
IP:193.57.67.241
Invité
Posté le: 18/10/2011 à 08h29 - (97699)
date de sortie prévue ?

trop hâte !!!!

nok!
IP:62.39.11.146
Invité
Posté le: 18/10/2011 à 09h49 - (97703)
Decouvert ce groupe il y a peu avec l'annonce de la signature chez SOM.

J'ai longtemp hésité à me prendre Róka Hasa Rádió, seulement au final j'adorai 2 morceaux (Szervetlen et Molekularis) mais le reste ben j'ai vraiment pas accroché...

donc je l'ai pas acheté bien que ces 2 morcifs faisait quand meme 20 minutes de bonheurs pour mes esgourdes...

Alors ce dernier album ? il est plutot dans quelle lignée ? Je crois qu'il me faut un minimum de Black dedans alors

gnééé que dois je faire ?? ><



gloom
IP:193.57.67.241
Invité
Posté le: 18/10/2011 à 09h50 - (97704)
"Les Marseillais ont eu le nez creux sur ce coup-là et je les en félicite."

plus inspiré que de prendre Diarra et Lucho
mwouahahahahahahahahah

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2011 à 10h57 - (97707)
Je ne connaissais pas, et je crois que ma journée commence bien...
A l'écoute de l'extrait, ça a l'air juste énorme, hyper planant, épique, et le chant clair est superbe !

T'as raison de vouloir être à ma place ZeSnake, ça va être le pied, vivement la sortie de l'album, et merci pour la découverte !

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2011 à 11h47 - (97709)
Alléchant tout ceci, va falloir se pencher là-dessus...

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2011 à 12h15 - (97710)
@ gloom : il sort le 11 novembre
@ nok! : il y a un minimum de Black dans celui-ci, un peu plus que dans RHR en tout cas. mais l'aspect Black, ce n'est pas ce qui est le plus important chez ce groupe à mon avis...

gloom
IP:193.57.67.241
Invité
Posté le: 18/10/2011 à 13h31 - (97713)
ty ZeSnake

cette année 2011 nous gate mine de rien, d'excellents crus...

nok!
IP:62.39.11.146
Invité
Posté le: 18/10/2011 à 14h13 - (97715)
Oui je suis d'accord pour dire que c'est pas l'essentiel, mais j'aime beaucoup cet aspect tranché entre les parties blacks (que je trouve trés bien foutues)et les autres plus electro ou folklo.

Par exemple la fin de Molekularis me fout sur le cul !

Mais allé ! je vais me le prendre ct'album !

TITXMEN
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2011 à 15h03 - (97717)
@ gloom...
La sortie est annoncée pour le 11/11/11... Tiens donc! ;)

L'extrait sur Soundclock est très bon... J'ai vriament envie d'écouter le tout!

TITXMEN
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2011 à 15h04 - (97718)
Oops je n'ai pas fait gaffe, ZeSnake avait déjà répondu...

ankhou
Membre enregistré
Posté le: 19/10/2011 à 22h02 - (97733)
J'écoute en ce moment l'ancien album "Róka Hasa Rádió" grâce à cette chronique et j'adhère au style.
Ca me fait un peu penser à Solefald (grand groupe)!
Je vais me commander ce dernier album (pas dispo chez EMP???)



Dornen
IP:81.67.121.122
Invité
Posté le: 20/10/2011 à 18h35 - (97752)
Pareil que ankhou, j'ai découvert le groupe hier grâce à cette sélection vs. J'en ai profité pour lire les deux autres chroniques et pour écouter plusieurs morceaux des albums concernés.

J'en suis tout bouleversifié. Les titres les plus directs ("Szervetlen", "Köd utanam", "Csillagkohó" et "Az õsanya szól ivadékaihoz") sont ultra addictifs et efficaces. Quant à "Neath Waters" et "Molekularis gepezetek", il s'agit juste de deux petits bijoux mariant à merveille le black et l'electro/ambiant. Deux titres de 19 minutes où on ne s'ennuie pas un seul instant (et pourtant je ne suis pas très friand des titres excédant les dix minutes). Absolument divin comme l'écrit ZeSnake.

Il faut que je me penche sérieusement sur les pistes plus atmosphériques pour voir ce que les albums valent dans leur intégralité mais bon, passer d'une piste black/electro à du folk/ambient avant d'écouter du doom dépressif, j'espère que ça ne nuira pas, selon mon point de vue, à l'unité des disques.

En tout cas, étant donné que l'album qui va sortir privilégie le côté metal sans oublier les atmosphères, ça risque d'être grandiose.

Merci pour cette fantastique découverte!

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 20/10/2011 à 21h25 - (97756)
Découverte également pour moi, c'est assez étonnant!!!! J'entends parfois des bribes de Solefald personnellement.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 31/10/2011 à 13h46 - (97960)
pour ceux qui veulent en découvrir un peu plus dès à présent : des extraits de 30 secondes de chaque morceau -> www.youtube.com/watch?v=5Ajr7JJuhS0

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 11/11/2011 à 13h54 - (98217)
et pour les abonnés à dix-heures qui hésitent encore : www.deezer.com/fr/music/thy-catafalque/rengeteg-1315144

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 15/11/2011 à 13h49 - (98301)
Enfin sorti, superbe album !



mydrin
Membre enregistré
Posté le: 17/11/2011 à 20h44 - (98375)
j'ai écouté les titres sur youtube, rien à dire coté musique c'est très bon par contre je n'aime pas trop les vocaux :-(

diefod
IP:89.159.251.102
Invité
Posté le: 18/11/2011 à 07h26 - (98386)
C'est surtout que le Hongrois....mais ce n'est pas pire que le Norvégien ou le Suédois quand on y réfléchit bien.

Excellent disque, une sacrée découverte en même temps.

langoustator
Membre enregistré
Posté le: 26/12/2011 à 18h25 - (99440)
J'arrive enfin à trouver le temps de l'écouter peinard ce disque, grosse réussite, comme d'hab. Merci à SOM de les faire connaitre au plus grand nombre (une réédition de Gire, ce serait bon aussi)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker