THY ART IS MURDER - Holy War (Nuclear Blast) - 21/08/2015 @ 08h29
Où l’on reparle d’une des actuelles sensations du Deathcore que j’avais découvert avant Nuclear Blast (niark niark). Nuclear Blast qui ne fait pourtant pas l’effort de placer THY ART IS MURDER comme il le faudrait, ce disque étant bien difficile à trouver en boutique, alors que du Nuclear Blast, ça se trouve même chez Cora. Peut-être est-ce parce que le groupe australien est en réalité signé chez Nuclear Blast « Entertainment », qui semble être la branche américaine du label allemand ? C’est curieux, mais nous sommes en 2015 et le digipack tout bleu de Holy War reste facile à trouver en faisant appel à de célèbres revendeurs sur Internet. 2015 donc, trois ans après la sortie (initiale) de Hate, second album de THY ART IS MURDER qui reste un des meilleurs -si ce n’est le meilleur- albums de Deathcore jamais sortis. Tout ceci grâce à un côté bien plus sombre, s’évacuant très nettement des déviances Metalcore et Djent du genre. Avec Hate les australiens avaient déjà presque tout dit, et même s’il reste quelques axes d’amélioration (notamment la production), faire mieux relève presque de la gageure, c’est pourtant le défi que va pourtant essayer de relever Holy War.

Mais n’espérons pas voir un THY ART IS MURDER virer sa cuti ou même évoluer significativement, ce n’est pas parce que le groupe a signé sur une major qu’il va se retrouver à faire des refrains en chant clair. Toujours evil, toujours brutal à sa manière, TIAM (pour les intimes) se montre cette fois-ci clairement comme le plus Death des groupes de Deathcore, ce qui est logique quand on sait que son tout premier album, The Adversary, donnait plus dans un Death-Metal classique. Les australiens préfèreront donc souvent accélérer la cadence plutôt que d’enchaîner bêtement les breakdowns, même si l’ensemble est assez équilibré. La production de Holy War, un peu mieux arrangée que celle de Hate, reste quand même assez rêche et grasse, les guitares sont bien sales, on est bien loin des exagérations synthétiques de certains collègues Deathcore. Pour le reste, on se partage donc encore entre trémolos posant l’ambiance bien 666 (en plus des paroles ici particulièrement noires et anti-humaines), voix bien rauque mais éloignée des standards ours en rut/hyènes en alerte, et moments bien lourds contrastant les subtils assauts Death-Metal qui dépotent. « True Evil Deathcore », la mention a toujours cours pour Holy War, un album bien peu surprenant aux premières écoutes, laissant penser que THY ART IS MURDER ne s’est pas foulé, et que l’effet de surprise de Hate est passé. Ce qui n’est pas faux, mais Holy War reste un disque de qualité, se plaçant à nouveau bien au-dessus de l’informe masse Deathcore.

Pas de surprise donc et l’ouverture sur "Absolute Genocide" sonne déjà comme un copié-collé de "Reign of Darkness". On retrouve déjà tout THY ART IS MURDER, trémolos bien ivôl d’entrée, laissant place au chant possédé de CJ McMahon, ainsi qu’aux gros breakdowns appuyés ou glaireux, et aux accélérations blindées de petites fulgurances techniques. Même chose pour "Light Bearer" où l’on se dit que les australiens ne sont finalement pas très inspirés (les riffs incisifs ont un fort air de déjà-entendu) mais on se laisse quand même prendre au jeu, surtout que l’ambiance evil semble encore plus poussée que sur Hate (le breakdown à 3’ écrase sévèrement). Arrive alors le premier, et finalement, le seul tube de Holy War qu’est son morceau-titre, archi evil avec ses paroles à l’avenant (« Die for Christ, die for Allah, die for Jerusalem, die for Torah […] We will all die for nothing ») et son riffing brutal. Seul vrai tube, certes, mais cela ne veut pas dire qu’il faut jeter toute la suite de cet album. Il n’y a certes pas d’autres morceaux marquants comme l’avaient pu l’être "Infinite Forms" sur l’album précédent, mais comparé à Hate Holy War va briller par son homogénéité. L’enchaînement "Coffin Dragger" - "Fur and Claw" - "Deliver Us to Evil" est formidable, surtout que le groupe australien commence sérieusement à s’énerver, à rendre son propos plus tranchant et à multiplier les blasts (pour marquer d’autant plus les breakdowns) après un début d’album très épique. Du très lourd avec quelques gimmicks vocaux remarquables (l’intervention de Winston de PARWAY DRIVE sur "Coffin Dragger", la furie de CJ McMahon sur "Fur and Claw" avec ses « human parasites » répétés, même chose pour "Deliver Us to Evil" avec le nom du morceau) et de grands moments riffiques. "Child of Sorrow" n’est pas en reste, l’à-nouveau bien evil et épique "Naked and Cold" également, "Emptiness" fait aussi bien mal mais reste assez classique pour du THY ART IS MURDER, tout comme "Violent Reckoning" qui est tout de même un peu anecdotique…

Enfin, un morceau de trop (qui n’est pas bien long de toute façon) c’est un bilan plus que satisfaisant, pour un disque de 41 minutes bonustrack "Vengeance" compris (lui aussi pas forcément mémorable mais aussi plutôt court). Après, il est vrai que le groupe se contente souvent de réappliquer la recette de Hate et cet Holy War est légèrement répétitif voire redondant par moments. Mais c’est bien son seul défaut, ce qui fait que Hate reste au-dessus (et il y avait la claque de la découverte d’époque), et si Holy War ne dépasse pas ce qui risque de rester à jamais le meilleur effort de THY ART IS MURDER, il met quand même à l’amende un paquet de disques de Deathcore du marché actuel. Toujours voire même plus ivôôôôôôôl, toujours tour à tour lourd et brutal, ne négligeant jamais le pur Death-Metal, le groupe australien a tout compris au Deathcore méchant et sans pitié. Si l’on ne retrouvera pas l’efficacité d’un "The Purest Strain of Hate" et d’un "Infinite Forms", Holy War s’apprécie dans sa globalité et n’est pas avare en moments brutaux (à l’image du milieu d’album très bastos) ni en epicness blackisante. THY ART IS MURDER a livré son manifeste il y a 3 ans, ce qui lui a permis de se faire remarquer et de viser très haut, aujourd’hui il poursuit son œuvre de manière classique mais sait le faire avec classe et application, et un excellent album juste un peu moins bon qu’un des meilleurs albums de Deathcore se pose comme un des meilleurs albums de Deathcore lui aussi. A déguster sans modération, en attendant de voir si la sainte trinité du « Trve Evil Deathcore » continue à blasphémer sans vergogne avec les prochains efforts de FIT FOR AN AUTOPSY et SCIENCE OF SLEEP.




Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 9312




Auteur
Commentaire
daminoux
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2015 à 08h38 - (117580)
J'ai été trés agreablement surpris par cette album. je n'écoute plus de deathcore depuis + 2ans car j'ai trouvé que ça tourne en rond et que mes goute ont changé. deja point possitif la produit plus sale et noir que la moyen et sur un sens de l'ambiance et du riff bien noir.

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2015 à 09h20 - (117582)
Du même avis que Daminoux, j'ai écouté l'album totalement par hasard et j'ai vraiment été surpris tant ça s'éloigne du Deathcore actuel (et des excès qui vont avec).

Là on a quelquechose de naturel, sombre et fougueux.

Ca me réconcilie (un peu) avec le style, c'est déjà pas mal !



Meridian
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2015 à 09h49 - (117583)
Très déçu pour ma part.

C'est monolithique, sous-inspiré. Les rythmiques sont très pauvres, ça frappe dès le titre d'ouverture. Rien ne surprend, rien ne ressort, si ce n'est - ponctuellement - quelques ambiances/arpèges à la mode... L'album passe vite mais laisse de marbre. Autant dire que celui qui achète "Holy War" pour les vertus cathartiques du bon deathcore/death metal moderne (si si ça existe) risque de le revendre rapidement.

Pour de qui est de la production des guitares, que Will Putney copie/colle d'un album à l'autre depuis 2014, le manque de tranchant dessert les compositions, et ce malgré l'écoute des fichiers au format FLAC sur un Fiio X3 (désolé pour la pub).

11/20 car c'est un poil au-dessus de la moyenne, dans le genre.



SyFreak
IP:93.22.199.40
Invité
Posté le: 21/08/2015 à 15h07 - (117595)
Encore une fois, je suis du même avis que Meridian.
C'est du bon deathcore, c'est au dessus de la grande majorité des galettes du genre qui sortent mais je reste un peu sur ma faim compte tenu de l'album précédent.
L'album se laisse très largement écouter mais ne me laisse pour le moment pas de souvenirs intarissables.
Je lui colle un 12.5/20
Bon par contre je viens de les voir en live au SummerBreeze, pffff, la claque est toujours là, et forcé de constater que les nouveaux morceaux sont efficaces en live. Et les mecs étaient super heureux de jouer, à fond dans la déconne, ça fait plaisir.

monzami
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2015 à 21h13 - (117600)
Comme le Nu Metal, bientôt nous n'entendrons plus parler de ce style...

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 22/08/2015 à 08h06 - (117602)
Ah bon, on n'entends plus parler de Nu Metal?
Pourtant quand je regarde l'affiche du Hellfest de cette année je vois Korn, je vois Limp Bizkit, je vois Slipknot, je vois Marylin Mansons, je vois Snot. En septembre je vois la sortie du nouvel album de Deftones.

TYIM, je trouve que ça s'écoute gentiment mais on est tout de même loin des "vieux groupes deathcore" mais bon dans ce qui se fait aujourd'hui, ça reste le haut du panier.

Dodo la saumure
IP:109.221.41.224
Invité
Posté le: 22/08/2015 à 12h44 - (117603)
Ouais mais ça c'est du old-nu-metal. Il voulait dire qu'on entend plus de nu-nu-metal ou de nu-old-metal. Vivement 2020 et la vague du nu-old-nu-nu-metal.

dani666
IP:80.9.20.23
Invité
Posté le: 24/08/2015 à 00h08 - (117610)
Pour moi Deftones n'a jamais fait du Néo Metal.

moloko
IP:195.154.49.144
Invité
Posté le: 24/08/2015 à 02h37 - (117611)
Ni Marilyn Manson d'ailleurs.

Blind
Membre enregistré
Posté le: 24/08/2015 à 11h01 - (117613)
Non mais c'est vrai qu'ils ont été associés à cette scène lorsqu'elle a explosé fin des années 90/début des années 2000. Un peu comme Rammstein, Tool, System Of A Down etc. Des groupes qui ont pu avoir des éléments néo (SOAD essentiellement dans mes exemples) mais dont la musique dans sa globalité différait des standards du genre.

Will
IP:92.151.118.179
Invité
Posté le: 24/08/2015 à 13h08 - (117616)
Vraiment un bon album Deathcore, certes l'effet de surprise a pu retomber après un Hate qui avait fait grand bruit lors de sa sourire, mais on reste avec un produit de très bonne qualité. Il faut l'écouter quelques fois avant de vraiment pouvoir en profiter pleinement, mais ça tabassé.

Quant aux sempiternels et très intelligents commentaires genre "on en entendra plus parler de ce style", j'ai envie de dire que le style est au contraire plus vivant que jamais et trouve des ponts avec d'autres styles. La première vague est passée mais la suite a pris le relai.

D'ailleurs je lis ce genre de remarques depuis près de 9 à 10 ans. Il va peut être falloir arrêter de limiter ça à un effet de mode ;).

Maxgrind
IP:84.101.85.175
Invité
Posté le: 01/09/2015 à 08h29 - (117710)
Pour ma part, ça fait toujours plaisir d'entendre du nouveau son de Thy Art is Murder et ce nouvel album m'a plu.

Quid de cet Holy War? Eh bien, voici la liste des ingrédients :
- Ajoutez 2 louchées de Death en plus (par rapport à Hate) et ça vous donnera un ensemble très compact et brutôôôl !
- Toujours 5 pincées de riffs bien evil 666 pour un résultat toujours aussi efficace !

Certes, il y a du talent à la pelle niveau compo quand TAIM nous pond un tube comme Light Bearer (ouais, c'est LE/MON tube de l'album) MAIS on ne peut que constater une petite baisse de régime sur cet album. D'ailleurs, on peut leur reprocher certaines compos qui tamponnent et blastent à tout va mais un peu dans le vide. On n'est pas loin de la lassitude sur certains passages.
Et puis, Hate était beaucoup plus tubesque (Reign Of Darkness, The Purest Strain Of Hate, Shadows Of Eternal Sin).

Bref, Holy War, c'est plus ou moins la même tambouille qu'Hate mais sans l'effet surprise kiss cool. Thy Art Is Murder se repose un peu sur ses lauriers mais pour le prochain album, il va falloir apporter de nouveaux ingrédients sur la table tout en gardant ce côté evil dont je me délecte !

Résultat final : Holy War mérite un 14-15/20
Hate > Holy War

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker