THOMAS GILES - Modern Noise (Metal Blade) - 19/01/2015 @ 07h29
Si vous êtes un familier de VS, vous êtes une personne de goût certes mais vous devez dès lors connaître mon amour pratiquement sans bornes pour Between The Buried And Me et donc, pour son chanteur, Tommy Rogers a.k.a Thomas Giles. THOMAS GILES est un projet solo au sein duquel il peut laisser libre cours à son amour pour les mélodies, la pop, le rock, l’électro (à doses homéopathiques) et une petite touche d’expérimentation musicale. « Pulse », son premier disque était une belle réussite éclectique, variée et représentative des goûts de son auteur. Ce deuxième disque s’inscrit dans la même veine mais là où il officiait seul sur « Pulse », il est cette fois secondé de Jamie King, producteur de BTBAM et de Will Goodyear, ancien batteur de… BTBAM. On reste en famille et, de fait, « Modern Noise » sonne parfois comme du BTBAM light mais réserve toutefois quelques bonnes surprises. Le petit Tommy est un homme plein de surprises qui n’a pas fini d’explorer les confins du rock et des musicales plus a priori écoutables que le progcore qu’il joue au sein de son groupe.

On pensait tout savoir de la voix de Tommy, une voix cristalline de petit angelot, mais il démontre que l’on s’était trompé. Si la plupart du temps, il officie dans un registre de chant clair habituel pour lui, il n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour se lancer dans diverses expérimentations vocales. Bien sûr sa démarche est beaucoup moins jusqu’au-boutiste que ce que peut proposer Mike Patton mais tout de même… Prenons « Blueberry Queen » par exemple. Un morceau plein de mélancolie jazz-blues sur lequel sa voix se fait rauque comme celle d’un chanteur de piano bar et marche sur les plates-bandes d’un Leonard Cohen ou d’un Tom Waits, l’âge, les tonnes de tabac et les litres d’alcool en moins. Mais au niveau du timbre et de la ligne de chant, il y’a définitivement de ça. On est face à l’un des titres les plus originaux et déstabilisants de cet album. Si les débuts sont assez mitigés, il faut vraiment attendre le quatrième morceau pour découvrir des morceaux vraiment intéressants, le reste de l‘album est de meilleur facture même si « Wise and Silent » qui ouvre le disque rappelle certaines BO de films nocturnes : la partition de Cliff Martinez pour « Drive », « Nightcall » ou plus généralement les films de Michael Mann. Planant, un peu inquiétant, mystérieux, surprenant et très cinématographique. Avec ses nappes de synthés et ses boucles électro elle illustre parfaitement une promenade sous les lueurs de la ville, quand la nuit est éclairée de ces étranges lueurs citadines.

« We Wander Alone » flirte avec la cold wave et tout un tas de sonorités synthétiques, on pense encore à diverses bandes annonces de films, ici on se retrouve plongé dans une version moderne des années quatre-vingts, avec un son et une atmosphère très synthétique à la John Carpenter ou Giorgio Morodder 2.0. Des effets sur la voix et sur le son ajoutent une touche glacée au morceau. C’est lorsqu’il emprunte cette voie que THOMAS GILES est le meilleur, lorsqu’il sort des sentiers battus du rock plus classique pour s’attaquer à l’électronique et aux sonorités synthétiques. Globalement le disque peut faire penser aux disques de Radiohead, Kid A et Amnesiac en tête. Un rock/pop/électro flirtant avec l’expérimental sur certains morceaux. La voix de Tommy tire chaque morceau, même les moins inspirés, vers le haut. On est clairement là face à un album de chanteur qui bâtit des titres pour mettre sa voix en valeur sans pour autant tomber dans la démonstration gratuite. Rogers adapte sa voix à chaque titre pour former une pièce cohérente mais en n’oubliant jamais de placer sa voix en pièce centrale de l’édifice. Paradoxalement, les titres les plus réussis musicalement parlant sont ceux où sa voix se place un peu en retrait ou lorsqu’elle est trafiquée, synthétisée. Bref, quand il prend des risques pour expérimenter et laisse libre à sa création de musicien et non de chanteur. Le trio qui clôt le disque est ce qui se fait de mieux « Wander Drug », « The Devil Net » et « Modern noise » qui là aussi pourrait très bien s’intégrer dans la BO d’un film.

« Modern Noise » est un disque varié qui reflète parfaitement les envies et les amours musicaux de son auteur qui hésitent entre vrai rock grand public et velléités expérimentatrices. Un disque plus cohérent mais moins surprenant que son prédécesseur qui laissait une plus large place à l’expérience et sonnait de façon plus libre que celui-ci qui n’en este pas moins un disque agréable mais réservé aux amateurs du petit Tommy. C’est aussi le disque parfait pour passer lors des soirées où vous invitez à la maison des personnes de sensibilités musicales diverses. Un petit THOMAS GILES ça contentera tout le monde tout en restant qualitativement très correct.




Rédigé par : Seb On Fire | 13.5/20 | Nb de lectures : 9304




Auteur
Commentaire
Maxgrind
IP:2.8.140.254
Invité
Posté le: 19/01/2015 à 08h48 - (115449)
Je l'attendais ta chro !

Les premiers extraits m'ont déçu à vrai dire car je n'y ai pas retrouvé la beauté/sensibilité de Pulse.
Je trouve également que ça sonne plus "metal" alors que Pulse sortait vraiment des sentiers battus.

Néanmoins, si tu annonce que l'album finit par décoller au 4ème morceau, je vais lui laisser une petite chance.

Au final, tu as préféré lequel?

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 19/01/2015 à 09h23 - (115450)
Y'a quelques bons morceaux ici (Blueberry Queen, Wise and Silent, We Wander Alone par exemple) mais au final je préfère le premier qui était moins "formaté" que celui-ci.


kurton
IP:173.231.112.190
Invité
Posté le: 19/01/2015 à 15h35 - (115455)
Bizarre j ai beaucoup aime et le morceau blueberry queen m horripie tellement l exercise de style me parait force

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker