THE WOUNDED KINGS - Embrace of the narrow house (Eichenwald Industries) - 26/08/2008 @ 09h26
Eichenwald Industries a débuté ses activités cet été. Le but avoué du label est d’explorer les vides inexplorés du métal extrême. Et pour fêter l’avènement du projet, le label nous propose deux sorties dont ce THE WOUNDED KINGS, qualifié de « grandiose occult doom metal ». Une appellation très pompeuse qui ne signifie à peu près rien du tout.

THE WOUNDED KINGS est un duo officiant dans un doom métal au son rauque proche des origines.

Ce premier album, “Embrace of the narrow house”, est très linéaire. Les riffs sont pachydermiques, terriblement répétitifs, au point d’avoir l’impression que chaque chanson est taillée dans le même motif de guitare. Une succession d’accords plaqués à la vitesse d’un escargot sous Prozac à la charge. Toutes les introductions sont identiques. Les chansons durent en moyenne 6 minutes, ce qui est long pour un contenu aussi pauvre.

Au niveau de la production, les canons du genre sont respectés, avec une production très lointaine, très roots et rugueuse. Ce petit côté sale, en plus des solis « heavy » me fait penser aux premiers SOUNDGARDEN, dans l’ambiance principalement, pas le contenu. Le chant grave masculin est lointain également, très en retrait par rapport aux guitares. De même que la batterie. Et pourtant, cette production « à l’arrache » est pour moi l’un des meilleurs atouts du groupe pour mettre en avant leur musique. Ils ont réussi à développer une atmosphère cohérente qui fait le charme de ce disque.

Les visuels sont dans la même lignée : épurés, étranges et old school. La sobriété est ici une bonne chose. Ils nous proposent une austérité médiévale en accord avec le contenu du disque.

Néanmoins, une lassitude s’installe au bout de 2 chansons, rendant l’écoute assez pénible.

Allez quand même faire un tour sur leur myspace pour vous replonger dans les atmosphères des origines, quand le doom forniquait encore avec le heavy.

Myspace - 185 téléchargements


Rédigé par : Matthieu | 10/20 | Nb de lectures : 10235




Auteur
Commentaire
mouai...
IP:79.84.12.140
Invité
Posté le: 26/08/2008 à 14h20 - (60850)
l'Electric Wizard de "Witchcult Today" rencontre le Heavy occulte de Death SS. Bon petit début qui vaut bien mieux que cette... hum... chronique(?). Une ambiance mortuaire pas retrouvée, de mon point de vue, depuis "Forest of Equilibrium" & je trouve limite, pour ma part, les morceaux (et l'album) trop courts, comme quoi...

LayneIsDead
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2008 à 14h55 - (60855)
On apprend pas grand chose dans la kro :-((

Très bon album, du doom bien sombre et groovisant à la CATHEDRAL, PLANET OF SKULLS ! Les compos ont ce coté funeste élégant qui bercerai RASPOUTINE dans son putain de caveau.



corbak
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2008 à 20h19 - (60861)
Vraiment sympa ce disque, bien plaisant à écouter. Bon groove, bonne prod' et ambiance tres réussit. Recommandable pour les fans de doom!

zozo
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2008 à 21h15 - (60862)
D'accord avec tout le monde, excellente surprise que ce disque qui s'apprécie vraiment comme un 'trip' à l'ancienne, à écouter du début à la fin. J'aime bien l'ambiance apporté par la prod' lo-fi et son ambiance très 'giallo'...

juj
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 12h53 - (60982)
... putain, pas mieux, tout ça correspond exactement ce que j'étais en train de me dire
putain d'ambiance de cimetière, de messe noire, beaucoup moins rigolard et chichonnesque que le Wizard
envoûtant, sépulcral, incantatoire, enfin tout ça quoi

kwistax
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 13h46 - (60983)
Il aurait mérité d'être en sélection, celui-là.
10/20?? c'est très bon!
Marrant ce retour à des sonorités old school, crasseuses, brutes de décoffrage en death, en doom en doom-death.
j'aime bcp l'atmosphère shamanique, la voix fait bcp à l'intérêt des morceaux, faut dire.
Bah, moi, j'aime bcp cette sobriété. C'est ce qui fait le charme et l'impact du dernier Warning.
Doom on!




Arnaud
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 22h27 - (60993)
Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas vu une annonce de label on ne peut plus juste, bien loin du baratin habituel assez exaspérant. On sait à quoi on a à faire avec une telle phrase:

"Majestic occult doom metal from the weathered wastes of darkest Dartmoor. Doom grandeur for connoisseurs of classic Candlemass, the raw, down-tuned horror worship of Electric Wizard with an unhealthy obsession for 70's Italian macabre."

Ca a beau ne pas être original, cet album est bien plus bandant que le dernier Electric Wizard (très bon au demeurant), d'ailleurs l'influence se ressent grandement, mais je retrouve un truc en plus qui fait que je passe au-dessus de cette influence. Puis les leads bien mélodiques à la Paradise Lost, me font craquer encore un peu plus.
Les gars avant moi ont tout dit, la musique en impose, le chant est super, c'est classe et il y a surtout une ambiance/atmosphère monstrueusement sombre, occulte, ésotérique, mystérieuse, ténébreuse qui règne tout le long de l'album.
Belle découverte que je ne suis pas prêt d'oublier.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker