THE WOUNDED KINGS - Embrace of the Narrow House (Eyes Like Snow/Season of Mist) - 25/04/2012 @ 09h39
Formé en l’an de grâce 2005 à Dartmoor, Royaume-Uni, THE WOUNDED KINGS est alors un duo velu et viril. Les deux compères enregistrent un premier album, "Embrace of the Narrow House", sorti sur Eichenwald Records. Cet album fera son petit effet dans le petit monde du doom. Il a également tapé dans l’œil du label Suédois I Hate Records (JEX THOTH, LORD VICAR, PAGAN ALTAR, j’en passe et des meilleurs), qui s’empresse de signer le groupe pour son deuxième album, "The Shadow over Atlantis", qui voit le jour en 2010. Le duo a été entre-temps rejoint de deux autres poilus. Un peu plus tard en 2010, trois des quatre membres du groupe quittent le navire pour diverses raisons (d’autres projets musicaux, déménagement à l’autre bout du globe ou tout simplement engrosser une donzelle). Le pauvre Steve Mills, seul rescapé, ne baisse pas pour autant les bras et monte un nouveau line-up, en prenant soin cette fois de prendre une chanteuse (mais aussi trois autres poilus pour les instruments). Sait-on jamais, un peu de douceur dans ce monde de phéromone apportera-t-il la stabilité ? Seul l’avenir nous le dira, mais le troisième album du groupe, toujours sur I Hate, et sobrement nommé "In the Chapel of the Black Hand", sorti en 2011, est une vraie petite pépite.

Mais venons-en au disque qui nous intéresse aujourd’hui. Les plus perspicaces l’auront remarqué, il porte le même nom que le premier album, mais n’a pas la même pochette ni le même label. Et justement, il s’agit bien de la réédition du premier effort de nos Rosbifs, cette fois sur le label allemand Eyes Like Snow (toujours la division doom/rock de Northern Silence Prods). Pourquoi une réédition ? Tout simplement parce que la première édition devenait particulièrement difficile à trouver, et peut-être également pour amorcer un nouveau départ avec un nouveau label.

Vous l’aurez également compris, les Anglais jouent dans la grande cour de récréation du doom. Mais ils restent dans un petit coin, celui du doom occulte. On pense assez naturellement à ELECTRIC WIZARD ou COUGH, et bien sûr aux premiers albums de BLACK SABBATH. TWK a un sens du riff et de l’atmosphère crasse vraiment efficace. Pas efficace dans le sens qui déménage, mais plutôt qui parvient à ses fins. Le groupe a décidé de faire une musique rétrograde, difficile d’accès, poisseuse, et y parvient sans difficulté. Le son de guitare englue les cages à miel dans une mélasse dégueulasse, tant leur timbre est gras, cassant et râpeux. Une bonne dose de réverb' ajoute une dimension fantomatique à la mayonnaise. Les morceaux ne sont pas forcément très longs (entre 2 et 8 minutes), mais l’unité prévaut entre eux, et on se perd dans les méandres de riffs occultes qui prennent aux tripes, nous emportent dans des volutes de fumées opaques. Le tempo n’est pas particulièrement lent, mais assez lancinant, hypnotique, pour mieux endormir la vigilance de l’auditeur et l’emporter vers des contrées impies où l’espoir n’est plus permis.

Le tout est porté par le chant de George Birch. La première fois que j’ai écouté l’album, l’abus d’alcool ou le bruit du métro m’a fait croire que j’étais en présence d’une chanteuse. Mais en fait le chanteur a un timbre assez féminin, impression renforcé par la grosse dose de réverb sur son chant, à la manière d’un Jus Oborn (ELECTRIC WIZARD). Contrairement au WIZARD ou COUGH précédemment cités, George n’use que de chant clair, jamais de grognement. Son chant survole la musique telle un spectre, et apporte une touche vraiment irréelle à la musique.

J’ai beau chercher, je n’arrive pas vraiment à trouver quoi reprocher au groupe. Leur doom occulte est la bande son idéale pour les lectures de Lovecraft, Poe ou Maupassant. Un doom hypnotisant, sombre, porté par une production sale qui accentue cet côté impie et glauque. Les 8 titres passent comme papa dans maman, on ne voit pas le temps passer. Du doom lent, mais pas chiant en gros. En tout cas, en voilà une réédition qu’elle est essentielle, pour tous les amateurs de musique lente, d’ambiances glauques. Merci Eyes Like Snow ! Et merci à THE WOUNDED KINGS de nous faire sombrer dans une folie noire et imperceptible.

THE WOUNDED KINGS s’écoute dans le noir, à la lueur des bougies, avec sa bouteille de vin préférée, et au volume maximum !


PS.
Cette réédition est agrémentée d’une version répétition du titre "Melanthos" (anecdotique), et s’habille d’une nouvelle pochette, plus occulte que la première (mais moins énigmatique), et il existe une version digipack A5 limitée à 555 exemplaire. Kvlt !


Rédigé par : Skay | Réédition culte et occulte/ | Nb de lectures : 11701




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 10h33 - (101718)
*Oborn



raziel
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 14h47 - (101726)
Excellent, comme In the chapel of the black hand, le petit dernier. Du doom trad chaud, bien foutu, pas complexe pour un sou mais qui sonne parfaitement. Je préfère la chanteuse à Birch : elle donne une tonalité exceptionnelle au dernier album.



GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 15h10 - (101728)
Ouais, excellent chronique pour un excellent groupe. Perso, une petite préférence pour "the shadow over Atlantis", mais les 3 demeurent excellents malgré les changements de line-up.
Et j'adore la phrase en italique, envie de me faire ça ce soir !!

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 16h27 - (101736)
quant à moi je crois que mon préféré est celui-ci ; et que malgré ses jolies lignes couleurs, je préfère à cette pochette l'originale, en effet plus suggestive, et en accord avec une musique que je trouve très ... osseuse



Skay
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 16h51 - (101739)
@ gulogulo : oups, faute de frappe, merci pour la remarque. C'est corrigé.

zozo
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 22h26 - (101744)
Le début d'un GRAND groupe...

Mephisto_Inferno
Membre enregistré
Posté le: 28/04/2012 à 05h03 - (101793)
Pure tuerie que cet album. L'ambiance dégagée par ce doom "ambiant" est vraiment envoutante !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker