THE WORST DOUBT - Démo'15 (Straight&Alert) - 18/12/2015 @ 07h25
THE WORST DOUBT, non ce n’est pas facile à dire. Derrière ce groupe se cache des membres venus de diverses formations parisiennes qui se sont assemblées pour jouer un gros metalcore bien teigneux comme on savait bien le faire dans le temps. Quand je parle de metalcore, il s’agit du « vrai » metalcore, celui qui mixait metal et hardcore. Il n’est pas question ici de voix claires, de breakdown meshuggiens ou de riffs nwoahm. Suffit d’écouter cette démo tape pour se rende compte que le groupe chasse sur les terres du early Kickback, la période Cornered/Forever War des infâmes, pour être précis.

Que propose la tape de THE WORST DOUBT ? Du metalcore, limite moshcore qui bastonne et qui groove dans le même temps. Non mais écoutez moi cette moshpart qui conclut « The Spread » un son a vous oblitérer les tibias, à fous fracasser les rotules et à vous déchausser les chicots. Ça tape dur comme du Kickback et ça donne envie de zouker comme du Merauder. Pour résumer. Pour une tape le son est vraiment bon, pas aseptisé et vivant sans pour autant singer les atmosphères des petits copains. A part un peu trop de reverb par-ci par-là, sur la voix notamment, ça reste plus que correct avec beaucoup de rondeur apportée au son qui évite ainsi de se vautrer dans la froideur artificielle et la surcompression qui s’impose peu à peu comme la nouvelle norme dans ce genre de style. Ici, malgré quelques influences death metal (l’intro de « Mindfuck » par exemple), on reste dans un univers hardcore et c’est très bien comme ça.

Un autre des noms qui vient à l’esprit quand on parle de THE WORST DOUBT c’est Soul Search. Pour les parties hyper metalisées bien sûr mais aussi pour la petite touche death, plus présente chez les ricains que chez nos amis parisiens. Soul Search, Forced Order, un peu de Disgrace moins bordélique aussi, voila de quel bois se chauffe le groupe. Les parisiens parviennent malgré tout à se démarquer grâce à la voix qui si elle ne brille pas forcément par son timbre, possède un flow, un phrasé assez particulier qui apporte quelque chose de plus, d’inattendu. Ça s’entend sur « Legit Disdain » (et son riff d’intro tout droit sorti de « Cornered » de qui vous savez) qui, en plus, bénéficie d’un petit feat qui va bien de R1, le Nicolas Karabatic de la scène parisienne et ex vocaliste de Dig. Que La Famille. Le groupe montre ce qu’il sait faire sur une bonne dizaine de minutes et ça suffit pour se faire un avis. THE WORST DOUBT n’invente pas l’eau tiède mais ce qu’il fait il le fait bien et balance cinq titres d’un moshcore bien tough comme il veut aux influences vraiment metal voire death. De quoi réchauffer l’ambiance dans les moshpits et donner envie de donner des gifles à ses petits copains. De bonnes compositions, puissantes et directes qui fleurent bon les années 90, un bon son pour une démo et une exécution sans failles. Alors non, on n’est pas face au groupe le plus fin ou le plus intelligent de la scène mais après tout, « on n’est pas la pour philosopher, Carpentier »



Ecouter. Télécharger. Acheter - 81 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 3,5/5 | Nb de lectures : 7380




Auteur
Commentaire
Dichael
IP:62.23.65.186
Invité
Posté le: 18/12/2015 à 11h29 - (118976)
Une tape bien qualitative

Worthless
Membre enregistré
Posté le: 22/12/2015 à 14h03 - (118998)
Gros espoir pour ce groupe en ce qui me concerne. Surtout après la nouvelle du split de Backboned.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker