THE WAY OF PURITY - Biteback (WormHoleDeath) - 10/05/2012 @ 08h13
Alors là, voilà un sacré client. Le genre de groupe qui se donne un apparat mystique et un brin de provoc pour faire parler de lui. Pas trop parce que je suppose que le nom THE WAY OF PURITY vous est parfaitement inconnu… mais voilà le tableau : les membres sont cagoulés et ont des pseudos éloquents (« Without Name »), membres dont on ne connaît pas la nationalité précise, à l’exception de la chanteuse norvégienne Tiril Skårdal, jolie blonde de 20 ans que je regrette de ne pas avoir découverte plus tôt pour vous servir des news crevard sur un plateau doré. Et la bio du groupe part dans tous les sens : message profondément anti-humain et anti-spéciste, soutien aux animaux (le groupe se définit comme « libérateurs de l’Animal et de la Terre »), on y apprend également que la toute première chanteuse du groupe xDeadGirlx se serait suicidée, mise en avant d’accusation de marketing ou de groupe « fake », chroniques controversées, « nous ne sommes RIEN, juste un message concret […] Nous nous inspirons de la perfection animale […] Nous sommes la main de Dieu, nous sommes ici pour ramener le message des animaux aux menteurs, aux pauvres types, prostituées, accros à la drogue, nymphomanes et encore d’autres… THE WAY OF PURITY est inspiré par une dimension très sombre où Christ et Satan, le mal et le bien, sont les mêmes. Cette dimension ultraviolente prend forme dans notre musique ». Bref, CATTLE DECAPITATION passent pour des petites frappes straight-edge de quartier à côté.

Oublions tout ce folklore et intéressons-nous à la musique de ce groupe formé en 2009, auteur d’un premier album intitulé Crosscore en 2010, puis d’un EP 3 titres intitulé Biteback début 2012, prélude à l’album complet Equate qui doit déjà être dans les bacs au moment où j’écris ces lignes. Dès les premières secondes d’écoute, on sent tout de suite que ça va faire jaser : la première chose qui saute aux oreilles, c’est la voix de Tiril qui est calquée à 100% sur celle d’Angela Gossow d’ARCH ENEMY. On s’attend alors à avoir affaire à un énième clone à la IZEGRIM ou TRITON ENIGMA, mais musicalement les choses sont un peu différentes. THE WAY OF PURITY se rapproche plus d’un Deathcore couillu à la THE BLACK DAHLIA MURDER en plus evil et avec quelques mélodies, ou d’un Cyber-Deathcore moderne à la WHITECHAPEL, d’un Metalcore à chanteuse à la THE AGONIST ou encore du Death/Black horrifique d’un DAWN OF ASHES (pas la période électro, bien évidemment). Eh bien à ma plus grande surprise, ça fonctionne admirablement bien.

Biteback présente 3 nouveaux morceaux dont "Keep Dreaming" et "Eternal Damnation to René Descartes" qui figureront sur Equate, et un inédit nommé "Reverse the Time". 3 morceaux similaires mais qui envoient quand même pas mal de bois. Riffs saccadés percutants comme il faut, blasts, trémolos mélodiques posant une ambiance bien ténébreuse, intervention de quelques discrètes sonorités électro evil, et surtout la voix sacrément puissante de la chanteuse Tiril. Certes, elle utilise pas mal de gimmicks Made In ARCH ENEMY, mais Angela a du souci à se faire car nous avons ici une challengeuse qui sait y faire niveau gros vocaux très méchants. 3 morceaux qui dépassent à peine 9 minutes (donc plus un single avec une face B qu’un EP en définitive), mais 3 morceaux excellents qui passent comme une lettre à la poste, dans un style certes déjà-vu mais maîtrisé. A noter que contrairement à l’album Crosscore, il n’y a pas ici de vocaux clairs féminins, montrant que le groupe va peut-être prendre une direction encore plus sombre.

Après un premier album plutôt convaincant (malgré ses défauts de jeunesse), THE WAY OF PURITY montre avec Biteback qu’il peut être un peu plus qu’un simple clone d’ARCH ENEMY, en remplaçant la branlette des frères Amott par des riffs Deathcore evil. Certes, nous n’avons ici qu’un simple groupe typé US qui se la joue très méchant, mais dans son style THE WAY OF PURITY arrive à faire quelque chose de bien ficelé et prometteur. L’album va vite arriver (et la chronique avec), donc cet EP 3 titres est un brin inutile hormis pour ceux qui sont déjà fans et qui veulent l’inédit. On se donne donc rendez-vous bientôt pour voir ce dont THE WAY OF PURITY est capable sur album entier. Bisous à mes lecteurs et à mes amis les animaux.


Rédigé par : ZeSnake | 3.75/5 | Nb de lectures : 11262




Auteur
Commentaire
Ssorcnroht
Membre enregistré
Posté le: 13/05/2012 à 15h53 - (102014)
Ils sont italiens.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 13/05/2012 à 20h42 - (102017)
pas tous je crois...

Ssorcnroht
Membre enregistré
Posté le: 14/05/2012 à 07h42 - (102018)
...la plupart des membres, je voulais dire.


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker