THE UNCHAINING - Ruins at Dusk (Behemoth) - 30/12/2014 @ 08h42
Parfois je regrette l'époque lointaine où on recevait encore des infâmes disques sur lesquels on pouvait vraiment se lâcher et coller notes pourries et remarques acerbes. Il est bien loin le temps ou les FINNUGOR et autres WYKKED WYTCH venaient remplir nos boîtes aux lettres, ça fait bien longtemps que le niveau de qualité a monté et que les très mauvais groupes semblent avoir disparus au profit de hordes de groupes sans réel talent mais dont les albums ne peuvent cependant pas être passés à la broyeuse. Parfois j'aspire à retrouver ces très mauvais disques mais malheureusement mes espoirs ont été déçus depuis bien des années.

Gardant encore l'espoir de voir poindre à l'horizon une bonne grosse purge, quand j'ai reçu ce disque de black metal italien, je me suis dit que ça partait déjà pas mal. Un rapide coup d’œil à leur discographie m'apprend que ce groupe (ou ce projet solo, je ne sais pas ce qu'il en est, la promo sheet fournie avec le CD, pas plus que leurs différentes pages sur la toile ne donnent la moindre information à ce sujet) a sorti trois albums en moins d'un an... Voilà un bon point supplémentaire... Un autre bonus est fourni par la sortie de ces trois albums sous l'unique format digital. Le "Ruins at Dusk" qui nous intéresse aujourd'hui (enfin "intéresse" le mot est peut-être un peu fort...) est le deuxième album du groupe originellement sorti en octobre 2013 et que Behemoth Productions, petit label italien qui existe tout de même depuis plus de dix ans, a décidé, on ne sait pour quelle raison (sans doute un pari perdu) de sortir en format CD.

Musicalement, THE UNCHAINING donne dans un black metal, lent et assez simpliste, sans doute parce qu'il est incapable de jouer une musique plus rapide ou plus technique. Quand notre gars tient un riff qu'il estime être bon, il n'hésite pas à nous le répéter sans cesse. Pour faire passer la pilule, il ajoute de temps en temps des nappes de synthés bien kitsch. L'ensemble fait penser à une démo qu'une bande de gamins tripatouillant leurs instruments depuis un an aurait pu sortir en cassette, il y a une vingtaine d'années.

D'aucun diront que THE UNCHAINING compense l'absence de technique et d'inspiration par une atmosphère lugubre et par les sentiments qu'il transmet à l'auditeur ou tout un tas de conneries du même acabit mais en fait non, cet album c'est de la grosse daube et c'est tout. Malheureusement si FINNUGOR ou WYKKED WYTCH étaient des nanards musicaux, ce n'est pas le cas ici, cet album est mauvais et l'écouter ne peut même pas parfois prêter à sourire à la différence des winners cités juste au-dessus. Bref, à oublier.




Rédigé par : Sheb | 03/20 | Nb de lectures : 9441




Auteur
Commentaire
TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 30/12/2014 à 13h26 - (115316)
Ouh là là, mon sang n'a fait qu'un tour à la vision du mot FINNUGOR en début de chro.

Et bien je le dis haut et fort, même si le coupable du jour pratique un black metal des plus misérables accompagnés de claviers Bontempi-like des plus risibles, le trophée du cancre suprême reste en les mains de nos hongrois du gag !



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 30/12/2014 à 16h43 - (115319)
C'est vrai que c'est particulièrement naze ce truc ... et je me souviens du concert de WYKKED WYTCH à la petite loco pour un No Mercy Festival ... un grand moment de nazitude et d'emmerdement général !

En tout cas je ne pensait pas que ce genre de black-metal se pratiquait encore !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker