THE SCINTILLA PROJECT - The Hybrid (UDR) - 05/01/2015 @ 07h55
The Scintilla Project est un projet musical formé autour de Biff Byford et inspiré du film de science-fiction The Scintilla, réalisé en 2014 par l’irlandais Billy O’Brien. Alors que le légendaire vocaliste de Saxon ne devait au départ signer qu’une seule chanson pour la B.O. dudit film, cela s’est finalement transformé en un album à part entière, The Hybrid, sur lequel on trouve un line-up particulièrement alléchant. Outre Biff au chant et à la production, The Scintilla Project est composé de la section rythmique du groupe de heavy metal progressif Balance Of Power et du célèbre Andy Sneap aux guitares et à la co-production.

Au regard du pedigree des différents protagonistes, il était donc légitime d’espérer un album de metal de qualité, remarquablement produit et interprété. La méfiance était toutefois de mise puisque chacun sait qu’il ne suffit pas d’aligner quelques noms prestigieux pour créer de la bonne musique. Mais force est de constater que The Hybrid est un killer album sur lequel chacun a donné le meilleur de lui-même. Le résultat est clairement à la hauteur des espérances : un metal à la fois moderne, sombre et progressif. Ecoutez donc le mid-tempo rampant « Beware The Children » et son refrain grandiose, vous m’en direz des nouvelles.

A tout seigneur, tout honneur, rendons à ce titre un hommage appuyé à Biff Byford. La classe et l’énergie que dégage ce type du haut de ses 63 printemps est tout simplement incroyable, comme en attestent d’ailleurs les récents albums et prestations live de Saxon. Dans un registre quelque peu différent de celui pratiqué avec son groupe principal (plus « cinématographique », dirons-nous), le vocaliste s’impose comme le grand homme de ce disque. Puissent les dieux du metal, s’ils nous lisent, offrir encore de belles années de carrière à cette légende vivante du heavy, qui relègue encore et toujours la concurrence à des années-lumière… Ne passons pas également sous silence le travail accompli par les autres musiciens, notamment le guitariste et producteur Andy Sneap, qui tire son épingle du jeu en alignant des parties de guitare de premier ordre (« Scintilla (One Black Heart) », « The Damned And The Divine »).

Tout juste pourrait-on reprocher à l’ensemble une présence parfois trop importante des claviers ainsi qu’un ou deux titres moins marquants (« Permanence » ), mais cela ne remet finalement pas en cause la qualité générale de l’album. Celui-ci se termine d’ailleurs par un titre de Saxon, « No Rest For The Wicked » (Call To Arms, 2011). En conclusion, The Hybrid s’avère être une véritable curiosité qui sera loin de faire tache dans la discographie des artistes impliqués. Recommandé.




Rédigé par : up the irons | 15/20 | Nb de lectures : 9780




Auteur
Commentaire
gardian666
Membre enregistré
Posté le: 05/01/2015 à 19h28 - (115343)
Toujours aussi bon le Biff !

Ça a l'air pas mal comme album.



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 13/01/2015 à 21h01 - (115401)
Effectivement ça a l'air vraiment bon. Merci pour la découverte



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker