THE SAME OLD CLUB - We Are... (Deadrock Industry/Season Of Mist) - 16/08/2012 @ 08h35
La chronique culturelle, qu'elle soit de disque, de film, de DVD, de jeux vidéos, de livre ou que sais-je encore devient au fil des ans une petite routine bien huilée. Mais il arrive parfois qu’on se retrouve surpris et démuni fasse à un objet étrange, versatile qu’on est incapable d’appréhender et qu’on ne sait par quel bout prendre. On ne sait pas si on aime ou on déteste. Parfois c’est l’un, parfois c’est l’autre. Parfois on adore, parfois on hait. On se retrouve pantois et pour parler plus prosaïquement : on est bien dans la merde et on se demande comment on va décement pouvoir se dépatouiller de ce truc. Pour résumer brièvement THE SAME OLD CLUB pratique un harcdore metallisé sombre mais avec une vraie grosse chiée de claviers. Mais vraiment, pas un petit clavier utilisé de-çi de-là pour faire genre, non là, les claviers sont vraiment omniprésents. Et ce ne sont pas des claviers à la Emperor mais des claviers électro presque dancefloor. Comme si Charlie Oleg et Daft Punk étaient devenus satanistes et avaient monté un groupe avec Jacob Bannon, Bein Weinman, Roddy Bottum et Devin Townsend.

En tout cas, qu’on aime ou pas, on peut saluer l’audace et la performance des Franciliens. Maintenant si vous lisez assidument ces pages vous le savez déjà, sinon vous allez l’apprendre mais perso tout ce qui est électronique me sort par les trous de nez et les autres orifices corporelles. Du coup lorsque retentissent les premières notes de « Rewind, reset, play » j’me suis dit que ça commençais bien mal puis finalement la voix arrive et là ça rigole moins. Hardcore et metal, growls et cris suraigus, elle impose le respect. Tout comme les guitares et les instruments typiquement metal. Là, on se rend compte que le groupe n’est pas composé de rigolo. Ca joue dur, ça joue bien, ça joue vener’. Niveau guitare on est dans le hardcore sombre et torturé made in Deathwish par exemple avec une petite touche rock’n’roll bienvenue. Vraiment du bon. Mais, après il reste les claviers qui envahissent tout ça et font partie intégrante de la musique du groupe. Ils ne sont pas juste là en accompagnement pour créer des atmosphères, ils font partie intégrante du processus de production et sont des instruments lead comme les autres. Parfois ça passe carrément bien, parfois c’est plus gênant comme ces sonorités limite disco ou dance-cheap sur « Charles Mansion » ou « Diskull Break Dance ». On pense parfois à Dillinger Escape Plan, souvent à Faith No More, pour l’intégration des claviers et l’imprévisibilité de la chose. La musique du groupe est vivante, instable et mouvant. On pense comprendre où le groupe veut nous emmener puis hop! il nous glisse entre les pognes et on se remet à la traquer, la braconner tout sens dehors. Aux aguets.

L’ombre de Devin Townsend semble parfois planer pas loin, en filigrane. Mais THE SAME OLD CLUB est bien plus sombre et torturé qu’on ne pourrait le croire aux premiers abords. Malgré des claviers « scintillants », c’est le premier mot qui me vient à l’esprit, le reste ne respire pas la joie de vivre. « Fœtus In The Beehive » et « N°6 » par exemple filent plus envie de se défenestrer que de se mettre à danser. Ou alors avec une horde de démons voire La Grande Faucheuse elle-même. On imagine un sabbat infernal prenant place dans la crypte d’un bar du quartier joyeux parisien. L’Ultime Sarabande. « We Are… » prouve une fois de plus les indéniables facilités de composition du groupe en signant un titre noir, brutal à coup de riffs syncopés et de section rythmique tout en groove destructeur. Le groupe aime les ambiances plus post et n’hésite jamais à partir jouer dans les eaux boueuses du post-hardcore. Mais toujours avec ces claviers qu’on adore détester. La dualité de THE SAME OLD CLUB est là. Des ambiances lourdes et désabusées tempérées, gâchées dirait les mauvaises langues, par des nappes de claviers. Je répète que j’ai beaucoup de mal avec les claviers, ceux-ci en particulier qui ont un son vraiment très synthétique et trop « clair » mais derrière ça le groupe propose une musique de grande qualité. Pas foncièrement originale mais torchée avec brio et savoir-faire. L’adhésion au groupe est proportionnelle au seuil de tolérance qu’on accorde aux sons des claviers. Perso j’ai du mal mais pour celui qui ne crache ni sur le post hardcore, ni sur le mathcore, ni sur le hardcore moderne, ni sur la cold wave, ni sur l’électro, ni sur le metal, cet album lui apportera de longues heures d’écoute et de plaisir musical. Maintenant il me reste à saluer l’initiative du groupe qui propose vraiment un metal hardcore électronique réfléchi et construit ne se contentant pas de balancer une intro et quelques breaks dubstep pour ramasser de la groupie dans les soirées parisiennes à la mode. Non définitivement, malgré toutes mes réserves, THE SAME OLD CLUB est d’une autre trempe.

http://www.thesameoldclub.com/ - 209 visite(s)

The Same Old My____ - 148 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | Entre 10 et 18/20 | Nb de lectures : 11864




Auteur
Commentaire
McCormick
Membre enregistré
Posté le: 16/08/2012 à 10h42 - (103324)
Chronique intriguante... Je vais aller voir ça de plus prés

Diefod
IP:89.159.251.102
Invité
Posté le: 17/08/2012 à 08h00 - (103335)
Mouais...ça fait un peu clavier bontempi même...pas ma came...

deathxing
IP:82.124.112.239
Invité
Posté le: 17/08/2012 à 13h24 - (103340)
incroyable , j'adore vraiment ca nous change des groupes francais qui font de la merde, enfin un groupe original

XXuK
Membre enregistré
Posté le: 18/08/2012 à 13h51 - (103348)
Putain, très bonne découverte!!!



aloa
IP:195.137.181.24
Invité
Posté le: 29/08/2012 à 16h26 - (103447)
deathxing ==> mec, sort un peu de chez toi : il n'y a jamais eu autant de groupes français monstrueux ! Celeste, As We Draw, Revok, Birds In Row, Every Reason To, Comity, et j'en passe... fouille un peu tu vas avoir des surprises.
EveAloa.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker