THE PRESTIGE - Amer (Basement Apes/Nature Morte/Enjoyment) - 08/12/2015 @ 07h19
THE PRESTIGE est, dans la famille du hardcore torturé à la française, le petit frère un peu plus émo que les autres qui fait des études littérarités à la Sorbonne après avoir eu son bac L avec mention très bien, porte un chapeau, une écharpe fine, fume des clopes roulées et boit son café Max Havelaar en terrasse tous les matins en lisant les pages culture de Libé ou les Inrocks. C’est le gars qui aime la violence certes mais aussi la poésie et fatalement ça se ressent dans son album qui possède cette petite touche dandy qui peut-être à la fois bénéfique et en même temps très agaçante. Bénéfique parce que c’est toujours une bonne chose de vouloir tirer le hardcore vers le haut en y injectant autre chose que de la violence, des casse-gueules, des battes de base-ball, la vie de rue, du satanisme de pacotille ou du faux black metal. Faire bouger les lignes thématiques d’un genre un poil sclérosé est à saluer. Agaçant parce que, parfois, on à l’impression de se trouver dans un film de Christophe Honoré avec Louis Garrel et donc, l’envie de lui foutre des claques me prend assez rapidement.

THE PRESTIGE ne révolutionne rien du tout mais parvient à imposer une singularité sur un amas d’influences diverses et connues. Birds In Row, The Chariot, The Carrier et un peu de V13 pour le chant en français. Une base hardcore chaotique et sombre donc sur laquelle vient se poser une voix pleine de spleen et de tristesse désabusée. En cela « Amer » est un titre qui colle bien à ce disque. Ils s’imposent comme les Enfants du Siècle de la scène hardcore française. C’est très bien sauf que moi, Musset, ça m’a toujours profondément emmerdé. Ce qui sera, un peu, le cas de ce disque à l’intérieur duquel je ne parviens pas à rentrer. Je n’ai pas su pourquoi tout de suite puis, un jour, j’ai compris. Tout ça est un peu trop chichiteux pour moi.

Pourtant quand THE PRESTIGE veut sortir les muscles, il sait bien le faire, prenons « Bête Noire » ou « Enfants Terribles » de bons titres de hardcore bien chaotique ou grisâtre comme on sait bien le faire en France même si l’originalité a posé un lapin, l’efficacité est là, spécialement sur « Enfants Terribles » avec ses chœurs bien intégrés aux morceaux. Sur ce type de morceaux, THE PRESTIGE nous rappelle quelques groupes de hardcore chaotique à tendance émo, ricains du début du siècle type Norma Jean ou Poison The Well époque « Tear From The Red » . On sent que les parisiens ont écouté et assimilé tout ça mais sans vraiment parvenir à l’intégrer à leur son. L’enchaînement « Négligée » / « Ingénue » cristallise tout ce que je reproche au groupe, une faculté d’en faire trop, d’être constamment dans le surjeu. Le chant sur « Ingénue » par exemple, artificiellement faux est bien horrible, surtout soutenu par une simple guitare sèche. Je ne sais pas, ça semble trop artificiel que pour être honnête et ça me sort du disque à chaque fois.

On trouve de bonnes choses mais partiellement gâchées par un trop plein d’émotions qui sonnent faux et l’envie peut-être d’en faire trop dans cette direction là alors que le groupe est plus convaincant dans l’agression et la violence brute. Certains arrangements sont vraiment excellents et novateurs tout comme le songwriting très riche lors de certains morceaux mais toujours agaçants sur d’autres. La production est très bonne aussi, même si on touche aux limites du style Sauvé qui commence à saturer la scène, ainsi que l’univers visuel global des parisiens. On sent poindre un univers la dessous mais tout semble forcé, comme s’ils voulaient à tout prix nous convaincre de leur originalité comme sur « Cri de Cœur » et son long passage piano/voix torturé mélancolique désespéré qui a trop lu Baudelaire. C’est dommage pour THE PRESTIGE qui sans livrer un mauvais disque se perd dans des atmosphères trop précieuses et quelques dérapages émos non maîtrisés.



Bandcamp The Prestige - 83 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 13/20 | Nb de lectures : 7809




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker