THE PHANTOM CARRIAGE - New Thing (Throatruiner) - 14/06/2011 @ 08h03
Aujourd’hui, on va faire plaisir aux cinéphiles, aux vrais, à ceux pour qui le cinéma ne se conjugue pas avec 3D, pop corn et « VF parce que j’arrive pas à lire les sous-titres et suivre les images en même temps » . On va, enfin quand je dis « on » il faut comprendre THE PHANTOM CARRIAGE. Un groupe poitevin qui, en tirant son patronyme d’un classique du cinéma muet suédois datant de 1921 part déjà avec un bon point dans sa musette. En plus ils se permettent l’outrecuidance de titrer leur album « New Thing » et de mixer le Black Metal, le Jazz et le Screamo. Rien que ça. Il n’en faut pas plus pour comprendre qu’on va avoir affaire à un groupe pas tout à fait comme les autres. Maintenant, quand je parle de black, je ne parle pas des peinturlurés et autres amateurs de sang de rongeurs comme les affectionne ce bon Prince de Lu mais plutôt de la mouvance « à casquette » symbolisée par le dernier Deathspell Omega, Neige Morte ou encore Blut Aus Nord pour n’en citer que les références françaises.

THE PHANTOM CARRIAGE aime brouiller les pistes et va s’évertuer à nous le prouver pendant la grosse demi-heure que dure « New Thing ». On démarre sur des bases carrément black metal avec riffs maléfiques, combo blasts/double pédale et une voix de crécelle possédée. Ca pue le corpsepaint à plein nez avant de complètement virer de bord pour se rouler dans le screamo ricain cicra début 2000 et finir en black dissonant. Plus qu’un titre, un vrai voyage autour du monde avec ses temps forts, ses escales, ses changements de rythmes et son jet lag. Eprouvant. Le titre d’ouverture « The Horses Feeds Their Birds » contient en son sein toute la substance et l’essence du groupe. Ca frappe fort d’entrée et ça va continuer à bastonner en enquillant les morceaux riches, forts et vivants. La musique des Poitevins semble toujours être en constante évolution, sinueuses et insaisissable, passant d’accélérations blackisantes ambiances « Paracletus » à des passages postcore chaotique à la Comity. Le tout baignant dans un bain screamo agrémenté de sels hardcore. Même si les styles, les influences et les compositions varient, on reste, jusqu’ici, dans un carcan relativement cohérent et homogène. Puis, débarque « Black Rains Fall In Drops » est son délire crooners jazzy que ne renierait pas un Patton. Déstabilisant.

Au départ on se demande bien ce que ça vient foutre là, un peu comme si une jolie petite pépée venait te léchouiller le gland en plein milieu d’un tabassage en règle. Ca surprend, c’est agréable, ça détend, tu baisses la garde, tu te laisses faire, tu retrouves le sourire et puis boum, les gros costauds remettent à te labourer le bide et la tronche à coups de poings américains. Surprenant mais pas désagréable. Au fil des écoutes, on se surprend à fredonner les petits passages « crooner » sous la douche et ça rajoute une petite touche catchy à la chose qui, jusque-là, était plutôt sombre, compacte et abrasive. Je parle de tabassage mais les Poitevins font aussi dans l’émotion grâce à certains vocaux et à des ambiances carrément screamo qui rappellent Orchid bien sûr mais aussi la scène japonaise, Naïad et Endzweck en tête de liste. L’idée de marier une certaine idée du black metal avec du screamo et du Comity porte ses fruits. Il est difficile de ne pas adhérer au projet proposé par le groupe. Maintenant « New Thing » n’est pas exempt de défauts. Le titre « Les Fantômes se cachent pour pleurer » par exemple, brise un peu l’homogénéité du disque par son côté trop « décalé » qui le fait sortir de l’univers du groupe. On peut aussi leur reprocher quelques riffs trop orientés et influencés par des groupes comme Comity ou DsO sur « The Monument On Hendrick's Hill ». Enfin dernier petit bémol, « New Thing » débute par un titre monumental et a un peu de mal à confirmer le même niveau d’excellence sur la suite. Reste que Victor Sjostrom serait fier de l’héritage qu’il a laissé et que THE PHANTOM CARRIAGE restitue une bonne partie des émotions et des ambiances véhiculées par le film dont il s’inspire. Du très beau travail donc.

The Phantom Bandcamp - 202 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 16/20 | Nb de lectures : 13262




Auteur
Commentaire
Toub/nothingness
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2011 à 09h05 - (94849)
Merci Sebonfire pour la chro !!!



deadlight
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2011 à 09h52 - (94854)
excellent!




deadlight
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2011 à 09h59 - (94855)
excellent!




PxC
IP:84.99.217.105
Invité
Posté le: 14/06/2011 à 10h36 - (94861)
Yeah, Poitiers!

nok!
IP:62.39.11.146
Invité
Posté le: 14/06/2011 à 12h01 - (94863)
Connais pas mais ça donne bien envie cette kro, jvais ecouter ça en revenant du taff.

Ayant adoré le dernier deathspell omega, je pense que ça devrait me plaire

DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2011 à 12h18 - (94866)
Album tout fou mais qui réussit à garder une cohérence dans tous ces éléments disparates. Un premier album super prometteur un poil court peut-être.

daminoux
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2011 à 12h20 - (94867)
trés bonne découverte. jolie petit mélange bien secoué.



ennemi
IP:88.140.252.199
Invité
Posté le: 14/06/2011 à 20h27 - (94877)
le black est vaguement présent sur le début mais après... c'est plutôt la touche coreuse qui domine

corvuserebus
IP:109.129.123.211
Invité
Posté le: 15/06/2011 à 22h04 - (94909)
excellent album!

BenAtara
IP:83.112.85.242
Invité
Posté le: 18/06/2011 à 11h12 - (94959)
Enorme !

Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 15/01/2013 à 21h02 - (105558)
Putain j'ai failli passer à côté mais ce disque est juste ENORME!!!

Je crois que tout est réunit pour e plaire: des plans déstructurés à la Comity, une touche screamo très bien intégrée qui rajoute de l'émotion et des riffs blacks assasins. Un son assez aéré qui contraste pas mal avec la tendance "toutafond" du moment et qui met bien en valeur les différents instruments, des titres variés et des délires jazz qui ne mettent pas à mal l'homogénéité du disque.

C'est très bien fait, original et certains passages prennent carrément aux tripes. Chapeau bas!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker