THE OBSCENE MACHINE - The Obscenity Within (GrindScene) - 19/08/2013 @ 22h48
Premier Ep pour ce jeune groupe irlandais, mais déjà une volonté de fer, et un professionnalisme certain.
"The Obscenity Within" comporte 9 titres, pour un gros quart d’heure de décibels.

Le style pratiqué ? Un Death/Grind assez varié – trop d’ailleurs à mon goût...
Le quatuor irlandais démontre en premier lieu un goût prononcé pour les anciens TERRORRIZER ou GOREROTTED.
Porté par un son granuleux et légèrement crade, THE OBSCENE MACHINE perpétue avec une efficacité relative ce Death/Grind groovy et dansant, en lui injectant une dose de hargne complémentaire.

Hargneux et rapide, les titres sont globalement bien structurés. THE OBSCENE MACHINE maitrise ce qu’on appelle les variations rythmiques, mais, malheureusement, les exécute de façon trop clinique, ou systématique. Le résultat aboutit à un Ep décapant et intéressant au début, mais vite creux et impersonnel avec du recul...

Accélérations, mid-tempos, blastbeats : on retrouve les attributs classiques, liés entre eux par des riffs malheureusement inoffensifs. Certains morceaux mettent en avant le côté plutôt Grind, avec une bonne dose de rapidité furieuse, d’autres privilégient l’aspect lourd et prenant. Les influences varient alors entre THE ROTTED ou NAPALM DEATH, voir même quelques grumeaux de CARCASS.

L’équilibre aurait pu être intéressant, mais le groupe n’insuffle pas d’âme à sa tambouille. Et quand on pratique une musique basique et calibrée comme le Death/Grind, cela devient vite rédhibitoire.

Le chant grave et rauque occupe l’espace vocal principal, tout juste enrichi de quelques cris plus criards, typés HardCore/fastcore. Variété de chant appréciable, et assez bien dosée. Tout le contraire des riffs, sans doute le plus gros point faible de cet Ep. Peu percutant, peu accrocheurs, ils symbolisent la mince frontière existant entre le groupe de Grind qui capte facilement l’attention de l’auditeur, et celui qui le sème au bout de 2 titres.
Pas avare en passages intéressant, et surtout tributaire d’une bonne énergie, "The Obscenity Within" alterne le chaud et le froid ; aux rythmes variés, à la violence maitrisée et le chant intéressant, répondent les riffs plats, et l’absence d’accroche globale.

Ce n’est jamais que le premier ep du groupe, d’où une relative indulgence. Mais j’espère que le groupe réussira à à rompre ce déroulement trop classique, et trouver quelques riffs plus inspirés ; sans quoi OM risquera d’avoir du mal à se démarquer de ses nombreux confrères...

http://www.theobscenemachine.com/ - 111 visite(s)

Du Son - 82 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 5/10 | Nb de lectures : 11025




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker