THE OATH - Consequences (Sliptrick) - 25/06/2015 @ 07h43
Discrètement, les lyonnais de THE OATH continuent leur petit bonhomme de chemin. Malgré les 5 ans séparant Self-Destructed du petit nouveau Consequences, le groupe ne va pas révolutionner son son, d’ailleurs à nouveau enregistré au Kohlekeller Studio. Mais quand on fait du Black sympho plutôt traditionnel/nineties, y’a-t-il besoin d’évoluer, de proposer autre chose ? Surtout que le bon Black sympho remettant au goût du jour la période de gloire du genre se fait rare. Il y a toujours de la marge pour faire quelque chose de neuf mais THE OATH, lui, est resté dans l’esprit de ce qu’il fait depuis 4 (2008), et d’ailleurs pourquoi virer sa cuti après 16 ans de carrière ? On pourrait déjà conclure sur Consequences bon petit album de Black/Death mélo/sympho sans prise de tête, authentique mais moderne, pas trop fouillé ni trop simpliste, et donc plaisant.

Avec Self-Destructed THE OATH se posait donc comme un disciple de OLD MAN’S CHILD plutôt que de DIMMU BORGIR, avec juste ce qu’il faut de claviers, et une forte emphase sur les riffs plutôt que sur des artifices orchestraux pompeux, et une production adaptée à l’aspect traditionnel du style. Consequences emboîte le pas de son prédécesseur en appliquant la même recette, avec un minimum de classe et surtout d’application. Les riffs sont immédiats (entre rythmiques black/death et trémolos mélodiques), les claviers se font bien remarquer sans mener vraiment la danse, le chant est exclusivement grave et parfois accompagnés de vocaux clairs (rares -pour rassurer ceux qui les honnissent- mais corrects). Voilà la recette, simple et efficace, de THE OATH. Reste quelques petites particularités comme de subtiles intros ou passages électro ("Crimson Flesh" où ça rend très bien, "Deconstruction", "Unchanged") et des riffs aux accents souvent plus modernes (dès le départ sur "Never to Be Seen Again", "Consequences" avec un ton plus Death), mais la « tradition » est bel et bien au rendez-vous avec des riffs plus thrashy ("Unchanged") et bien sûr des mélodies ("Silent Dreams" et "Deconstruction" qui se font même plus épiques par moments, "Unchanged", le final "Endless Fallacies").

Tout comme pour Self-Destructed, THE OATH est en réussite grâce à de nombreux riffs rythmiques très mordants, livrant au bout quelques morceaux croustillants (l’excellent "Crimson Flesh" où il y a de tout, "Silent Dreams", le très dynamique "Today I Die"). Consequences est toutefois un peu linéaire, et s’essouffle sur la fin, dès "Create the Infinite" qui est un poil anecdotique. Ce 4ème full-length des lyonnais n’échappe hélas pas aux clichés, notamment le sample entendu et réentendu de « American Psycho » pour l’ouverture sur "Never to Be Seen Again", de plus la plupart des claviers ne sont pas très originaux et d’aucuns trouveront leurs sonorités un brin kitsch… Mais THE OATH se pose surtout comme une formation de Black mélo-sympho typée 90’s avec quelques légères touches de modernité et cela fonctionne. Consequences est, il est vrai, un album globalement plus « sympathique » qu’exceptionnel, mais reste de qualité pour qui est bloqué sur Enthroned Darkness Triumphant de DIMMU BORGIR et les albums d’OLD MAN’S CHILD jusqu’à In Defiance Of Existence voire (l’excellent et sous-estimé) Vermin. Peut-être que THE OATH aurait pu faire plus original, et Consequences ne surpasse pas son prédécesseur qui était déjà appréciable, mais nous avons ici un bon petit album de Black sympho sans grands chichis ni exagérations, qui figure un minimum bien dans une scène aux sorties actuelles disparates.



http://theoath.org - 124 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 8278




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker