THE NEGATION - Memento Mori (Kaotoxin) - 21/09/2015 @ 07h59
Après un excellent premier opus « Paths of Obedience » qui leur a permis de se faire un nom, les parisiens reviennent avec son successeur tout aussi réussi et glacial, ce qui n’était pas gagné tant ce premier avait placé la barre très haut, mais le trio Thanatoath, Agarash et ASA a une nouvelle fois fait des merveilles et a probablement signé un des meilleurs albums de black hexagonal de l’année (car même s’il reste encore du temps avant le 31 décembre il y’a peu de chances qu’il soit détrôné).

Le combo n’a d’ailleurs pas changé ses habitudes, il est repassé par le désormais incontournable Hybreed Studio et a fait appel une nouvelle fois pour l’artwork à Metaztasis (qui s’est occupé de celui du dernier AZZIARD où évolue également son chanteur) qui a signé une pochette et un livret aussi ambigus que superbes. D’ailleurs pour parler du chant il faut souligner le niveau des paroles d’ASA, qui après celles du remarquable « Vésanie » avec son autre projet, nous montre à nouveau son haut niveau d’écriture, tout comme son talent de hurleur avec une voix toujours très juste et inspirée (à l’instar des riffs de ses comparses). Inspirée la production l’est également, tant celle-ci à la fois crue, froide et coupante est parfaitement adaptée à l’ambiance voulue à la fois guerrière, haineuse et recherchée.

Justement le concept et l’idée globale de cette nouvelle livraison est encore une fois très pointue, elle parle de la soumission de l’homme et de son asservissement par les élites au sommet tout en dénonçant la corruption, la surconsommation et les travers globaux de l’humanité, bref on est très loin des paroles satanistes primaires et l’on se rend surtout compte que la « bête » n’est pas celle que l’on croit et qu’elle existe sous une autre forme bien plus vicieuse et insidieuse.

Dès l’intro on est mis en condition, l’ambiance y est poisseuse et sombre et l’on sent bien que les ténèbres sont présents, d’ailleurs dès que ça enchaîne avec les cris de « The True Enemy » on comprend bien qu’on va passer un sale quart d’heure (ou plutôt 42 minutes pour être exact) car on a droit à un titre sans concessions et ultra-radical, qui alterne entre blasts et parties rapides, le tout avec un petit solo bienvenu et une fin plus lourde qui renforce le côté glacial. La batterie mitraille tout en variant avec intelligence son jeu, les riffs sont d’une précision diabolique, la basse parfaitement audible et le chant littéralement possédé, du coup dès le départ on est sur le cul tant ça démarre fort et la suite sera du même niveau.

« Sacrifice the Weak » enchaîne dans la foulée et reste d’une brutalité à la fois extrême et exemplaire, tout en variant les tempos, et donne même envie de secouer la tête et de partir au combat, tout comme « Parasite Fall » qui contient son lot de passages plus lents et glaçants (comme les ambiances oppressantes qui reviennent de manière régulière tout au long de l'écoute). Après ce déluge de violence le groupe a la bonne idée de proposer « A Prayer for the One I’ll Have to Kill » beaucoup plus « posé » que le reste (du moins au début du morceau) car ensuite on va avoir droit à de nombreuses accélérations et ralentissements au milieu de passages plus mid-tempo et blastés, ça n’est pas le plus bourrin de l’album et pourtant c’est un des plus originaux et réussis. Et puis pour démarrer la « deuxième » partie « Faith in God’s Corpse » est la tuerie parfaite, il possède un supplément d’âme presque religieux (d’ailleurs mis en avant par quelques passages de la fin du « Notre Père ») qui pendant 6 minutes captivent l’âme de l’auditeur grâce à des petits solos coupants et une très grande alternance de rythme. A côté de cela « End of Cycle » et « Visions of Doom » de facture plus classique font un peu pâle figure (même si on reste dans du haut niveau) avant le bouquet final particulièrement inspiré avec « Résistance ». Quoi de mieux pour parler en France de la Résistance que de nommer Charles de Gaulle. Démarrant par des paroles chantées en français (et qui n’auraient pas fait tache chez CRYSTALIUM) elles s’allient à une musique particulièrement lourde (grâce à cette double écrasante et des blasts de folie) avant l’entrée en scène de la voix du Général lançant son mythique appel du 22 juin 1940 (et non pas du 18 juin – en effet il n’existe pas d’enregistrement audio de ce dernier, et d’autre part entre les deux textes il y a quelques différences notables), qui s’imbrique parfaitement à l’ensemble et qui correspond très bien au concept et au thème de ce titre. Pour une fois l’Outro amène quelquechose, car en opposition au discours historique du père de la Vème république on entend des synthés à l’ambiance lugubre avec des samples de discours en allemand de la période avant et pré-deuxième guerre mondiale, qui sert d’antagonisme au précédent morceau et qui nous fait ressentir que les combats, le chaos et le néant sont proches avec tout ce que cela implique.

Autant dire qu’on a droit à un disque d’une très grande profondeur à la fois musicale et conceptuelle et qui va demander beaucoup de temps pour bien saisir tous les subtilités qui se découvrent à chaque écoute, et qui confirme surtout tout le bien que l’on pensait du combo qui gravit un nouvel échelon au sein de la scène black française et qui risque de devenir incontournable très prochainement.




Rédigé par : GabinEastwood | 16/20 | Nb de lectures : 8173




Auteur
Commentaire
Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2015 à 14h55 - (117943)
J'ai l'impression de m'être pris un coup de pied au cul.



nok!
IP:78.238.189.191
Invité
Posté le: 21/09/2015 à 18h13 - (117951)
ça me plait bien !!

gardian666
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2015 à 22h37 - (117956)
Le premier album était monstrueux, va falloir que je m'attaque rapidement à son successeur, qui a l'air du même tonneau.



Synaps
IP:80.12.14.61
Invité
Posté le: 22/09/2015 à 16h18 - (117965)
une tuerie !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker