THE MONOLITH DEATHCULT - Tetragrammaton (Season of Mist) - 04/07/2013 @ 07h58
So The Monolith Deathcult spake,
Leader of those Armies bright,
Their mighty Statures; on each hand the flames
Driven backward slope their metal spires.
...Farewell happy Fields, Where Joy for ever dwells:
Receive thy new Possessors: Those who bring The Deathcult, not to be changed by Place or Time.
The Deathcult is its own place, and in itself can make a Hell of Heaven, a Heaven of Hell.


Provocateur, mégalomaniaque, toujours prêt à se foutre de sa propre gueule tout en se glorifiant au sein de l’hymne bien nommé "S.A.D.M." (acronyme désignant leur étiquette autoproclamée : Svpreme Avantgarde Death Metal), THE MONOLITH DEATHCULT est de retour. La bande à Michiel « The Teacher » Dekker avait frappé fort grâce à son troisième album Trivmvirate (2008), sorte de Brutal Death révolutionnaire, mâtiné de bidouillages électroniques et symphoniques et de riffs volontairement néo. Une bouffée d’air frais au sein des tonnes de groupes de Brutal Death copiant NILE, dont le groupe hollandais en faisait partie à ses débuts même si le Brutal Death proposé était de qualité. N’en déplaise à ceux qui étaient restés sur The White Crematorium (2005), THE MONOLITH DEATHCULT a évolué et s’est très vite forgé une identité, identité qui va être définitivement entérinée avec Tetragrammaton (attention à la prononciation messieurs), qui débarque 5 longues années après l’excellent Trivmvirate. Season of Mist n’a pas eu peur de les signer (tous, tous les labels par lesquels est passé THE MONOLITH DEATHCULT se sont cassés la gueule quelques années plus tard), ni eu peur de leur promo toujours détonante avec des photos promo croustillantes et bien loin des standards Brutal Death.

Le visuel est là, le panel de thèmes a été renouvelé (on y parle des Transformers bien sûr, mais aussi d’autres choses, toujours vers l’orient et vers l’Allemagne, et c’est dommage que Michiel n’a pas pondu de liner-notes plus précises comme pour Trivmvirate, du coup je ne vais pas trop m’avancer sur les concepts), et musicalement c’est « on prend les mêmes et on recommence ». Trivmvirate avait posé le style 2.0 de THE MONOLITH DEATHCULT, et Tetragrammaton applique toujours la même recette. A savoir un Brutal Death souvent rentre-dedans, accompagné de growls bien profonds (ceux de Robin Kok ont toujours ma préférence mais les gratteux Michiel Dekker et Ivo Hilgenkamp poussent aussi la growlounette), et d’une tonne de bidules électroniques et symphoniques divers assurés par Carsten. Bien sûr, les quelques riffs volontairement basiques sont également présents mais THE MONOLITH DEATHCULT ne se la joue pas EMMURE non plus, même s’il avoue bien aimer SLIPKNOT. On trouvera même quelques plans très thrash et pas mal de solos. TMDC bénéficie néanmoins de l’apport d’Optimus Prime en personne pour les narrations, mais pour le reste Tetragrammaton est un Trivmvirate bis. On peut même s’amuser à faire un parallèle entre les morceaux des deux albums. "Gods Amongst Insects" est le nouveau "Deus Ex Machina", "Human Wave Attack" le nouveau "Wrath of the Ba’ath", "Todesnacht Von Stammheim" le nouveau "Kindertoteslied", "Drugs, Thugs & Machetes" et "S.A.D.M." se rapprochent d’un "Demigod" et d’un "Master of the Bryansk Forests", et ainsi de suite…

On serait tenté de dire d’emblée que Tetragrammaton c’est Trivmvirate en moins bien et hélas ça sera un peu le cas au moment de faire un bilan final. On s’en rend compte bien vite dès qu’on constate que le longuet "Gods Amongst Insects" succède bien mal à "Deux Ex Machina" en tant que morceau d’ouverture. Mais au final le reproche qu’on peut surtout faire à ce 4ème album de THE MONOLITH DEATHCULT c’est que les hollandais n’ont plus dans leur camp l’effet de surprise, et que de toute manière Trivmvirate était déjà plutôt abouti et qu’il est au final difficile de faire mieux. Tetragrammaton, c’est donc avant tout le nouveau TMDC, et pris tel quel c’est un très bon album. Si "Gods Amongst Insects" n’est pas le meilleur morceau du groupe, et que "Todesnacht Von Stammheim" ne convainc que par sa première partie avec ce chant en allemand toujours délicieux, sur le reste c’est un sans-faute. "Human Wave Attack" montre que le groupe, en plus d’être une formation de Brutal Death un peu (beaucoup) décalée et provocatrice, est également une redoutable machine de guerre de Death Indus. Le quasi-unique riff du morceau est d’une efficacité rare, les growls sont géniaux et Carsten porte le morceau grâce aux samples et aux beats électro qui font mouche. "Drugs, Thugs & Machetes" (qui se distingue grâce à ses… sifflets) et le final très dense "Aslimu!!! - All Slain All Those Who Brought Down Our Highly Respected Symbols to the Lower Status of the Barren Earth" sont de toute manière là pour assurer la pure caution Brutal Death avec ses blasts et ses riffs assassins, on retrouve même un peu l’esprit de The White Crematorium. Et malgré ce petit côté redite et quelques longueurs (7 morceaux pour presque une heure, ça s’étale un peu), THE MONOLITH DEATHCULT parvient pourtant à surprendre encore, grâce à "Qasr Al-Nihaya" et son riffing nü-thrash-indus étonnant, épiçant un morceau direct et sans compromis.

Reste alors, au beau milieu de l’album, l’hymne "S.A.D.M." dédié à la gloire du monolithe du culte de la mort, groupe hollandais décadent et irrévérencieux comme jamais. Dommage que les crédits du livret ne soient pas aussi hilarants que ceux de Trivmivrate, Michiel n’a pas été inspiré sur ce coup-là. D’aucuns diront que pour la musique non plus, mais en fait on s’en fout, et le groupe s’en fout aussi et préférera vous lire en train de lui cracher dessus et vous donnera même raison. Tel est le côté borderline de THE MONOLITH DEATHCULT, toujours à vouloir provoquer et se foutre de la gueule de tout le monde, tout en proposant une musique construite, réfléchie, originale et surtout jouissive. On aurait peut-être aimé que le groupe pousse plus ses expérimentations quitte à encore plus emmerder le Brutal-Death-métalleux moyen, mais bon si vous aviez aimé Trivmvirate vous aimerez aussi Tetragrammaton même si c’est fondamentalement la même chose en un peu moins marquant, malgré des morceaux qui butent. THE MONOLITH DEATHCULT est toujours un OMNI dans le Brutal Death et on aime ou pas, tout comme il faut choisir de rentrer dans le degré de lecture malin et vicieux du groupe ou pas.

« They are one of the numerous and varied legion of dullard metal bands, of half-animated abortions, conceited, half-educated coxcombs, who attach themselves to the music most in fashion only to vulgarize it and who caricature every cause they serve, however sincerely. »



http://www.monolith-deathcult.com - 116 visite(s)

Bandcamp - 89 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 12842




Auteur
Commentaire
Madrigal
Membre enregistré
Posté le: 04/07/2013 à 09h10 - (108089)
un groupe qui se fout du death metal tout en faisant du death metal. C'est du guignol death metal assumé, du coup c'est marrant mais on passe vite à autre chose.



Keyser
Membre enregistré
Posté le: 04/07/2013 à 09h12 - (108090)
De pire en pire ce groupe...



AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 04/07/2013 à 10h53 - (108092)
J'ai beaucoup aimé Triumvirate, mais je trouve celui-là très très moyen.

GrosSesque
IP:212.23.175.180
Invité
Posté le: 04/07/2013 à 15h26 - (108096)
ha, si Keyser n'aime pas c'est que ça devrait me plaire !

zozo
Membre enregistré
Posté le: 04/07/2013 à 19h32 - (108097)
@GrosSesque: moi c'est l'inverse. Comme quoi...

GrosSesque
IP:212.23.175.187
Invité
Posté le: 05/07/2013 à 08h59 - (108103)
Héhé, non mais je suis largement moins pointu que Keyser (que je lis également sur Thrashocore), parfois il est un peu dur et c'est très bien comme ça ! Rien de méchant de ma part, juste une réflexion personnelle !

Maxgrind
IP:90.59.211.130
Invité
Posté le: 06/07/2013 à 20h32 - (108122)
Très moyen...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker