THE KRASSEVILLE GANG BAND - Nous sommes faux (Avantgarde) - 21/04/2016 @ 07h52
Nous sommes faux, sorti en K7 chez Dernier Bastion il y a déjà deux ans si je ne me trompe, est aujourd’hui réédité en digi classe chez Avantgarde. Cet album est l’œuvre du KGB – The Krasseville Gang Band – un groupe sur lequel tu auras bien du mal à trouver quelque info que ce soit. UG parmi l’UG, ces angevins existent depuis 2011. Et ce que tu vas entendre, ce sont 10 titres de pure tristesse stéréophonique, comme ils le soulignent eux-mêmes. Ni plus, ni moins.

Ce projet est très atypique alors si tu aimes le calibrage, le mainstream, l’easy listening ou encore si tu apprécies plus que tout de retrouver tes petits dans la fange et qu’on te tienne par la main pour aller pisser, tu peux passer ton chemin. Nous sommes faux ne renvoie à rien. Il ne correspond à rien de connu. La sortie K7 chez Dernier Bastion leur allait comme un gant. Qu’est-ce que c’est que cette bête ?

C’est un mélange. La base de la tambouille est clairement punk. Mais les louches de pop ne sont pas homéopathiques. Mais pas une pop de supermarché, pas celle vendue à la ménagère en lui promettant du frisson. Une pop déglinguée. Malsaine. Limite dépressive et suicidaire. Une pop punk désabusée, comme si Arno trinquait Lifelover, comme si Bashung faisait la tournée des cafés du Paradis avec Domi Villebrun (du groupe punk montpelliérain OTH, pour les moins de 35 ans). Bref, un truc improbable, impensable, un foutage de gueule jusqu’au boutiste. Mais un foutage de gueule classe. Ou l’électro s’invite même parfois…

L’intro comme "Nihil time funeral process", les deux premiers titres, placent d’entrée l’auditeur au centre du bouzin, en lui proposant, d’abord de l’orgue, ensuite une mixture pop punk donc mais mâtinée d’électro bizarre, en petites touches, qui se finit sur des phrasés quasi prog’ ! C’est improbable, je te l’ai dit, mais ça tue. Sans rire. Les enchaînements sont hyper bien foutus. Même la voix désarçonne, qui passe allègrement d’un style parlé profond et sobre à des vocalises punk déjantées… C’est très mélodique, presque post rock par moments, très ambiancé.

Puis un long tunnel s’annonce. "De sangre y mugre", "Love sucks and hurts" et "Tête creuse", tous instrumentaux complets, placent de suite l’auditeur dans un cocon apaisé, cotonneux, sur lequel plane néanmoins de gros nuages, comme autant de menaces latentes. Les riffs sont chargés d’émotions, de mélancolie et s’étirent en longs phrasés nostalgiques. Les titres sont courts ; ils ne laissent place à aucun ennui. Les ambiances sont reines. Le son, profond, accompagne à merveille ces trois morceaux, le second étant plus éthéré que les autres.

"In Krasseville everything’s fine" reprend le chemin des titres chantés mais conserve la nostalgie des titres antérieurs, avec une intro composée d’extraits radiophoniques. Là encore, ce titre est gorgé d’atmosphères lourdes et tristes (un peu comme chez Rome, à qui le titre me renvoie presque instantanément, comme de nombreux passages de cette seconde partie d’album), quasi rétro, du meilleur effet. Quelques accords minimalistes, du bruitage sonore en fond et le tour est joué. Ce qui est perdu en technique est largement gagné en émotion. "Nous sommes faux" reprend peu ou prou les mêmes ingrédients, privilégiant une approche moins ambiant et plus proche de la new wave, plus proche de la pop classieuse. "De sangre et mugre", le troisième titre, est également reproposé dans une autre version, sacrément gonflée, dotée de passages au saxo très pertinents et parfaitement arrangés, limite ska, toujours chargés en émotions.

"Intro de la fin" et "KGB", les deux derniers titres, clôturent en beauté un album un peu fou, insaisissable, une sorte d’OVNI mais qui mérite toute votre attention, du moins celle des plus ouverts d’entre vous. Si la variété domine, le travail sur les ambiances est remarquable et la nostalgie qui dégouline de ces 10 titres est magnifique. Alors, cesse de faire ton grognon, écoute et savoure.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 6413




Auteur
Commentaire
Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 21/04/2016 à 21h58 - (119889)
Super CD! Les ambiances sont ouffisimes !!!



Humungus
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2016 à 06h09 - (119891)
"Si tu apprécies plus que tout de retrouver tes petits dans la fange".
J'ai pas compris la métaphore là...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker