THE KAHLESS CLONE - An Endless Loop (Autoproduction) - 06/10/2015 @ 07h02
Vito Marchese, guitariste des parangons du doom-death de NOVEMBERS DOOM, semble être un inconditionnel de l'univers de science-fiction de Gene Roddenberry. Les fans de Star Trek auront d'ailleurs reconnu en KAHLESS CLONE l'un des personnages emblématiques du peuple des Klingons. Les oreilles pointues en culotte courte, notre bougre propose ici quatre titres auto-produits qui font la part belle à un metal instrumental sombre, aérien, presque mélancolique qui lorgne méchamment sur le post-rock. "Endless loop" est donc avant tout une histoire d'atmosphères, de celles éthérées et méditatives, qui ne se dévoilent qu'au casque et dans le silence. Claviers discrets et feutrés, guitares enjôleuses et féeriques, tempos bienveillants délivrés tout en nuances, votre magasin Nature et Découvertes est ravi de vous proposer une remise exceptionnelle sur les bâtonnets d'encens senteur cèdre par pack de quatre. Un produit idéal pour créer une ambiance chaleureuse avec ses volutes parfumées propices à la relaxation et à la détente, voilà qui ravira vos convives à coup sûr !

Et sinon ?

Pas grand chose de plus à signaler. Ah si, Garry Naples, préposé aux fûts dans NOVEMBERS DOOM est venu prêter main forte à l'ami Vito, aidé également dans sa quête obscure par trois autres larrons inconnus au bataillon. En revanche, pas ou peu de filiation à signaler au final tant les deux formations officient chacune dans des styles résolument distincts. L'équipée joue bien, pas de doute, c'est carré mais rien de vraiment marquant ne se dégage de ces quatre titres. On notera tout de même une basse rondouillarde bien présente sur "Everything you see is gone" et quelques émotions qui pointent le bout de leur frimousse de temps à autre, notamment sur "A somber reflection" avec ses accents jazzy plutôt surprenants. Mais le tout manque cruellement de dynamique, de peps, de ce petit truc qui maintient l'attention et donne l'envie d'y revenir à nouveau. Certes, avec presque une demie-heure de musique au compteur, THE KAHLESS CLONE sait se montrer généreux avec ses auditeurs mais peut-être qu'avec dix minutes de moins et un propos focalisé sur les rythmiques au détriment des ambiances, le groupe aurait rempli sa mission instrumentale les doigts dans le pif. Une prochaine fois peut-être, qui sait ?

En attendant cet hypothétique scénario, "An endless loop" reste un disque à savourer au coin du feu, enroulé dans un plaid à siroter une camomille, entouré de ceux et celles que l'on aime. Avant de sombrer dans un sommeil bienheureux...




Rédigé par : TarGhost | 5/10 | Nb de lectures : 7220




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker