THE INTERSPHERE - Relation In The Unseen (Long Branch/SPV) - 13/06/2014 @ 08h09
Vous connaissez FALL OUT BOY ? Bon, si vous ne connaissez pas fichez le camp tout de suite car ce dont on va causer ici a un gros rapport avec le crew de Wilmette. Ils ne sont ni frangins, ni cousins, mais ont comme particularité de sonner… un peu pareil, et lorsque « Relation In The Unseen » débute impossible de ne pas faire la comparaison. Que ce soit au niveau du jeu de guitare, du style de composition, ou bien plus frappant, du chant quasiment calqué sur celui de Patrick Stump, tout nous mène au FALL OUT BOY. Si THE INTERSPHERE sont des fans pourquoi pas, si ce n’est pas voulu là par contre…

Vous l’aurez compris, les allemands de THE INTERSPHERE jouent plutôt dans la cour du rock alternatif à tendance légèrement progressif sur les bords. Et oui, on ne pourrait pas coller l’étiquette de produit dérivé de FALL OUT BOY sur leur dos, ce serait bien trop réducteur, et même si on ressent cette influence tout au long de l’album il est ne faut omettre que THE INTERSPHERE savent nous composer de sacré bons titres. On retrouve une excellente association de morceaux tendant à la jouer rock mélodique über entêtant et après s’être enquillé « Relation In The Unseen » plus d’une fois il est impossible de ne pas avoir retenu un seul titre. Le groupe à la capacité de nous larguer à chaque coup un tube. Ok, c’est soft, un peu cul-cul par moments, mais bon sang c’est quand même super cool et ça passe tout seul.

THE INTERSPHERE sont capables de nous sortir du FALL OUT BOY-like (« Relation In The Unseen ») à son meilleur tout comme nous pondre des titres directement piochés dans la besace de MUSE (« Joker »). Dans les deux cas la ressemblance est flagrante, mais ça pulse à chaque fois, donc on s’en fout que ça sonne comme untel ou untel finalement. Mais il ne faut pas voir le combo de Mannheim comme un pseudo coverband, car ce serait commettre une grave erreur, surtout quand on voit comment ce groupe peut nous composer de véritables petits bijoux de rock atmosphérique (« Out Of Phase ») ou de morceaux plus accentués brit-pop également.

Équipé d’une production en béton armé, THE INTERSPHERE nous sort en guise de quatrième opus une véritable petite pépite de rock mélodique qui saura amadouer les plus ouvert d’esprit traînant dans le coin. Pour ma part, le charme à opérer direct, donc je recommande chaudement de vous plonger dans cette galette 100% deutsch qualität !




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 16.9/20 | Nb de lectures : 11416




Auteur
Commentaire
Deadheads
Membre enregistré
Posté le: 13/06/2014 à 13h50 - (112539)
Pas ma came habituellement mais c'est vrai que ce skeud propose son lot de tubes imparables !!! Gros plus pour la prod' impeccable et ce son de batterie explosif... C'est frais et entêtant à défaut d'être original mais bon, on s'en fout :) !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker