THE HAARP MACHINE - Disclosure (Sumerian) - 04/04/2013 @ 08h02
HAARP -et je sais que je ne vais rien apprendre à certains- est un acronyme pour désigner l’High frequency Active Auroral Research Program, un programme de recherche scientifique américain sous l’autorité de l’armée US, dont le but est de comprendre les mécanismes régissant la haute atmosphère terrestre et en particulier l’ionosphère, pour des problématiques liés aux communications et ondes radio. Ce projet est sujet à controverse et a été maintes fois dénoncé par les conspirationnistes de tous bords, accusant HAARP de chercher à modifier le climat voire influencer le comportement humain, et bien d’autres choses plus farfelues encore. HAARP, c’est le premier nom du groupe britannique rebaptisé par la suite THE HAARP MACHINE, formé en 2007 par le gratteux Al Mu’min. Le discours du groupe n’est pas conspirationniste à proprement parler, mais dénonce quand même pas mal la société politico-économique actuelle et ses dérives. Bref, rien de bien original finalement.

L’originalité du groupe, c’est que le frontman du groupe Al Mu’min est systématiquement affublé d’un foulard sur les photos promo, ce qui lui donne un petit côté dirigeant du PSG. Mais pas de ça, THE HAARP MACHINE entend « garder la population distante de l’entreprise capitaliste malsaine des cartels de l’argent », donc bon on ne parlera pas ici des salaires de Beckham et Ibrahimovic. Visuellement, THE HAARP MACHINE possède donc un apparat oriental et ça tombe bien, parce que c’est également le cas de la musique qui est agrémentée ici et là d’instrumentations ou sonorités orientales. Voilà pour l’originalité car pour le reste, THE HAARP MACHINE est hélas un groupe de Sumeriancore tout ce qu’il y a de plus banal.

Sumeriancore, si vous ne le saviez pas encore, c’est le terme utilisé pour désigner tous les groupes de Metalcore/Deathcore moderne et technique aux confins du Djent signés chez le label américain Sumerian Records, BORN OF OSIRIS et VEIL OF MAYA en tête. THE HAARP MACHINE a donc les mêmes influences et le même goût pour la technique débridée, les plans alambiqués ou plus mélodiques, et les refrains en chant clair. Disclosure, hormis bien évidemment la petite touche orientale, est un album très formaté qui ne tente à aucun moment de se distinguer de la masse des groupes Djent/Metalcore progressif & co qui commence à agacer certains métalleux. On constatera néanmoins que ça joue bien, et ce dès l’excellent morceau d’ouverture qu’est "Esoteric Agenda". Al Mu’min est un guitariste de talent et nous abreuve de plans techniques à une vitesse folle, on sent bien l’influence de CYNIC surtout dans les accès plus mélodiques. Le chant est classique, gueulé en ton grave dans les couplets, mais c’est surtout le chant clair (tout à fait correct) qui est en vue, évoquant TESSERACT ou THE CONTORTIONIST dans les passages plus calmes et mélodiques. Mais voilà, on fait très vite le tour des 34 minutes de Disclosure. THE HAARP MACHINE se lâche sur le très dense et alambiqué "Lower the Populace", mais ensuite la tension et l’intérêt de l’album baisse au fil des morceaux, dès le pseudo-hit "Pleiadian Keys", en multipliant les passages plus posés ("From Vanity to Utility" malgré un départ qui dépote, "Disclosure" qui ne comporte que du chant clair, "Machine Over") au milieu d’étalages de riffs techniques devenant répétitifs à force ("Extension to One"). "The Escapist Notion" parvient tout de même à tirer son épingle du jeu.

Donc un peu comme SKYHARBOR, c’est bien fait et globalement bien ficelé, mais ça rentre par une oreille et ça ressort par l’autre du moment qu’on est habitué au style. Ça sait jouer et balancer des plans très techniques et des mélodies léchées, mais en enlevant les sonorités orientales ça n’aurait vraiment aucune saveur, et heureusement que le chant clair est bon. Disclosure est sympathique à écouter vite fait, surtout que l’album est court, mais THE HAARP MACHINE n’a pour l’instant pas vraiment d’arguments notables pour devenir un cador du style. Une démonstration correcte mais c’est tout pour le moment, il faudra voir la suite de cet album sorti en octobre 2012 mais… depuis Al Mu’min a viré tout son line-up y compris le chanteur Michael Semesky. Bref… THE HAARP MACHINE ne réchauffe pas vraiment l’atmosphère du Sumeriancore et Disclosure est un album correct mais qui m’a laissé froid.

http://www.facebook.com/thehaarpmachine - 339 visite(s)

Esoteric Agenda - 140 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 13.5/20 | Nb de lectures : 13474




Auteur
Commentaire
Meridian
Membre enregistré
Posté le: 04/04/2013 à 10h29 - (106795)
J'aurais pas su dire mieux que toi ZeSnake (au passage, merci pour l'explication de l'acronyme HAARP car j'en savais foutre rien) ; j'aurais juste mis quelques points en moins pour ce chant qui me gâche des instrumentales certes cools, mais plus très originales en ces temps où le "KikooLoLCore" se développe à vitesse grand V - cf. discussion VS d'il y a quelques mois sur le fait que le djent pâtit d'un manque de vocalistes talentueux/supportables.

Pour revenir sur l'aspect instru., tu vises juste en confrontant cet album à toute la vague Sumeriancore : ça oscille entre le passable et le très bon, les structures alambiquées sont parfois impressionnantes, pis là t'as la petite touche orientale qui fait son effet mais finalement t'as l'impression de toujours entendre les mêmes trucs et cet effet de mode commence à me lasser un peu... du coup je finis, comme toi, par rester froid à l'écoute de toutes ces compos. Au final je retiendrai le dernier Veil Of Maya que j'affectionne particulièrement, de même que Periphery II... Pour le reste j'y arrive plus.

Notez qu'Al, après avoir viré tous ses zikos et menacé de brûler leurs maisons (source : Metalsucks), a recruté l'ancien chanteur de Periphery au micro et Alex Rüdinger derrière les fûts (donc c'est pas d'la merde, sur le papier en tout cas). Ils se sont produits à Paris avec Born Of Osiris et After The Burial, mais je ne sais pas ce que ça a donné...

Allez 11,5/20 pour moi.



Futhark
Membre enregistré
Posté le: 04/04/2013 à 11h27 - (106796)
A noter que Rudinger & co se sont barrés aussi du groupe depuis ! La date à Paris était avecun tout nouveau line up.

Meridian
Membre enregistré
Posté le: 04/04/2013 à 12h27 - (106797)
Tu vois, j'suis en retard... Une belle boîte d'intérim ce groupe :)

Zero
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2013 à 19h22 - (106903)
...cet album est pas mal mais malgré ce death technique pendant les couplets, je trouve qu'il n'a pas une durée de vie extremement élevée comme peut l'etre un album de BTBAM ou Born of Osiris...juste ce coté oriental plus prononcé et pas mal foutu...

Alf
IP:90.57.43.235
Invité
Posté le: 19/05/2013 à 18h05 - (107457)
Djent, Metalcore, Metal Prog Modern etc... tout le monde est sur le meme bateau, c'est toujours pareil pour tous les groupes. Ca tourne en rond pour tout le monde, arrêtez avec la polémique du "kikoocore".

Par conséquent , cet album est très moyen. La touche orientale est bien foutu mais c'est toujours la mm chose malheureusement.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker