THE FIFTH ALLIANCE - Death Poems (Consouling Sounds) - 01/03/2016 @ 07h34
THE FIFTH ALLIANCE... ou le syndrome de la mi-molle. Hate. Je hais la mi-molle. Et vous aussi, j'en suis sûr. Le genre de truc tiédasse qui chauffe à peine les extrémités, les caressant sans entrain, ne sachant trop s'il faut commencer à mordiller ou se retirer sans plus attendre. THE FIFTH ALLIANCE, c'est un peu ça, une suite de coups de boutoirs mous du gland un soir de beuverie, une succession de longues plages atmosphériques qui tentent de créer des climats de tension en les confrontant à des parties plus burnées. Une série d'embardées dissonantes qui bectent dans la gamelle des deux -SIS sans prendre le temps de digérer. Burps.

Je sais. J'aurais pu commencer ma chronique par la fameuse intro, courtoise et informative, de celles-là même qui rappelle l'origine du groupe (Breda, Pays-Bas), sa discographie (2 albums, 2 EPs) ou encore le style ici pratiqué (Post-machin sludge). Mais, il fallait que je vide mon sac. Est-ce la faute aux vocalises de la donzelle, plus irritantes que vraiment vindicatives, peut-être à cette section rythmique, paresseuse, alors qu'elle a des boulevards devant elle pour balancer la sauce, à moins que ce ne soit cette production en PVC recyclé qui manque singulièrement de profondeur. Elle où ma hargne, où qu'il est mon courroux ? Hein, mon intensité, mes gages de qualité post-machin névrosé AOC ? Ce truc rampant, qui suinte et embaume comme un Munster en fin de vie planqué derrière le radiateur de ton pire ennemi ? Où ?

Ce que je sais aussi, c'est que la frustration m'a collé un taquet à peine "Your abyss" dévoilé, calé dans son ron-ron monotone et inoffensif... une intro prévisible qui s'étire sur cinq minutes avant que le reste de l'équipée ne se décide à faire chauffer timidement manches et baguettes sur une embardée trop classique. Les riffs se succèdent et se répètent, oh les bougres sont plutôt bien travaillés pour sûr mais ici soutenus par une batterie en pilote automatique, tchik, tchak, *baille*, une soupe, au lit. "Fall of Taïra" est tiré du même fût, la looooongue intro post-désespérée, les brailles brailles en fond de cale, la basse proéminente qui vrombit avant d'exploser en un gros riff pète-sec. Terrain connu, la dissonance, couin, couin, ça vibre, ça chouine mais ça ne prend pas. Presque vingt minutes se sont déjà écoulées. Gné, vingt minutes ?

On ouvre à peine un œil sur "Death poems" au cas où. Non, c'est encore la même came, pas dégueu mais pas bandante non plus alors on se recale au fond du plumard, bien au chaud avant de relever la tête pour de bon sur le quatrième et dernier morceau "Dissension". Un final qui relève le niveau par ses structures plus nuancées et sa mélodie de mi-parcours, lumineuse, qui arrache un pincement au cœur. Mais le réveil est bien tardif, alors que le KO a déjà sonné. Dommage, parce que les trois dernières minutes du morceau révèlent un groupe qui enfin sort de sa zone de confort pour titiller et plonger l'auditeur dans le noir avec son accélération black-metallique du meilleur effet. Peut-être une voie à creuser par la suite pour taper là où il faut...

Voilà, pas grand-chose à ajouter au sujet de ce "Death poems", une galette bien loin d'être mauvaise dans l'absolu mais qui pêche par son côté bien trop prévisible, plat comme le relief de sa région d'origine. Un conseil, là entre nous, vous voulez du post-machin noir et bien lourd, qui pique mais n'omet pas pour autant les mélodies assassines, si possible en provenance du Benelux ? Bien. Alors essayez plutôt l'album de CHARNIA, sorti sur le même label l'année dernière ou le récent HEMELBESTORMER qui vient de pointer sa trogne chez Debemur Morti...




Rédigé par : TarGhost | 11/20 | Nb de lectures : 5995




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker