THE BUTCHER'S RODEO - Ghosts In The Weirdest Places (312) - 28/02/2014 @ 08h45
Formé par certains membres d’AQME, VERA CRUZ, et un ex-STRIKE BACK, THE BUTCHER’S RODEO est là depuis pas loin de 4 ans désormais et revient faire sonner la poudre après la parution d’un petit EP, sorti de façon digitale courant 2011, et quelques dates pas dégueulasses en compagnie de CANCER BATS ou bien encore PROTEST THE HERO. Ce n'est pas encore la sortie de leur premier album, mais un nouvel EP ça fait toujours plaisir à avoir entre les oreilles.

Il faut savoir que les BUTCHER’S RODEO font dans le « hobocore ». Déjà, c’est quoi du hobocore ? Tu fais bien de demander et je vais tenter de t’expliquer sans trop passer pour un guignol. Selon Wikipédia (et oui) le terme « hobo » signifie aux États-Unis un sans domicile fixe se déplaçant de ville en ville, le plus souvent en se cachant dans des trains de marchandises, et vivant de travaux manuels saisonniers et d'expédients. Le terme pourrait se traduire par « vagabond ». Voilà quoi, c’est du vagabond-core (ouais, on ne va pas qualifier ça de « clodo-core », ce ne serait pas respectueux pour les BUTCHER’S) et ça sonne comment du « Vagabond-core » ? Dans le fond c’est du hardcore, très rock, mélodique, mais avec une pêche d’enfer qui passe comme une lettre.

Le groupe lâche sur ce « Ghosts In The Weirdest Places » 7 titres franchement bons. Très directs et enroulés dans une production un brin cradingue (qui donne un aspect brut dès plus appréciables), la zik des BUTCHER’S s’apprécie par son côté efficace et rentre-dedans marié à une forte dose de mélodies bien implantées. Le chant de Vince, qui bascule entre grosses gueulantes et lignes plus mélodiques, se glisse parfaitement sur les gros riffs et refrains catchy, en y apportant un bon gros côté rock, préparé par le reste du groupe. Les gaziers ne font semblant et balancent une grosse dose de riffs très marqués math-core entrecoupés de parties mélodieuses du meilleur effet (« Eye Of The Storm » ; « Repent & Honor »). On retrouve également un certain aspect rock/punk stoner (dû notamment à cette prod’ très crue et chaude) qui colore agréablement les sonorités des compos et rend chaque riff encore plus vivant (« Spoiler » par exemple). L’exécution est quant à elle bien nerveuse et en place, les morceaux se retrouvent aérés, inspirés, et sonnent immédiatement plus authentiques et sans chichi. En clair faut que ça rock et là-dessus les BUTCHER’S RODEO n’ont aucuns soucis à se faire car c’est bien ce qui se passe durant la demi-heure que dure ce « Ghosts In The Weirdest Places ».

Avec ce nouvel EP les franciliens nous imposent là une excellente carte de visite en attentant la sortie d’un véritable album. Frais et authentique, leur « Hobo-core » passe sans soucis et apporte une bonne rasade d’énergie musicale. Rock on !

http://www.thebutchersrodeo.com/ - 231 visite(s)

Eye Of The Storm - 95 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 08/10 | Nb de lectures : 11988




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker