THE BOTTLE DOOM LAZY BAND - Lost'N Drunk (Emanes Metal) - Selection VS du 07/03/2016 @ 07h11
Les poitevins de BOTTLE DOOM LAZY BAND n’en ont rien à foutre. D’abord, sept ans entre leur premier album et ce second essai : rien à foutre. Un nom d’album simpliste : rien à secouer. Faire du doom trad’ en 2015/16 : on s’en bat les co***. Ils sont comme ça les mecs. Et en plus, ils reprennent la même recette que l’album précédent. Bon c’est vrai qu’entre-temps, ils ont eu quelques changements de line-up, avec l’arrivée de Hemreich à la guitare (VALUATIR, ex-ANGMAR). Mais bon, faudrait quand même pas prendre le public pour des jambons. Ma théorie pour expliquer autant de silence, c’est que les mecs ont forcé sur la boisson et se sont réveillés quelques années après. Du coup, le nom de l’album était naturel, et la musique n’a pas bougé. J’ai bon ?

Bref, les mecs reprennent là où ils se sont arrêtés avec l’excellent Blood for the Blood King : un doom trad éthylique, porté sur les ambiances tremblotantes et hésitantes d’une gueule de bois. Le titre et la musique te font penser à Thirsty and Miserable de SAINT VITUS, c’est d’ailleurs la principale influence du quintet. La période Wino de VITUS a fortement bercé les BOTTLE, mais les mecs ont plus d’un tour dans leur pack de bière. De leur aîné, ils ont hérité de riffs doomy pesants et désabusés. D’un chant un poil à côté de la plaque également. Mais ce côté bancal donne une identité à BOTTLE DOOM LAZY BAND. Il sert de pilier à une écriture plus libre que SAINT VITUS.

Déjà, les titres sont lents, pas moins de 6 minutes, et surtout entre 8 et 10 minutes. Des longueurs qui s’expliquent par une écriture qu’on sent spontanée, voire parfois même inexistante. Sur certains passages, on a la forte impression que les gars ont trouvé l’idée directement au moment de l’enregistrement. Une improvisation bienvenue qui donne une certaine fraîcheur aux morceaux, et surtout qui évite le piège de la répétition des riffs dans lequel tant de groupes de doom tombent. Pour ça l’arrivée d’une deuxième guitare aide beaucoup, puisque pendant que l’une plombe l’ambiance en répétant les riffs, l’autre réinterprète et/ou improvise dessus. La force de cet album, mais comme ses prédécesseurs, c’est qu’il n’est pas répétitif gratuitement, et que chaque morceau possède son histoire. Par exemple, "Welcome the the Nearest Grave" se distingue par la cornemuse, entêtante, qui égrène les mêmes notes tout au long du morceau. Une sorte de colonne vertébrale du titre, autour de laquelle les autres instruments se greffent. Autre exemple, "Too Old", qui est également le titre le plus rapide de l'album. Une façon pour TBDLB de dire qu’ils ont d’autres influences que le doom, et qu’ils peuvent appuyer sur la pédale quand l’envie leur prend.

Ce Lost’n Drunk est une réussite. Un album de doom traditionnel dans la pure tradition et le plus humble respect des aînés, que ce soit VITUS, BLACK SABBATH ou PENTAGRAM. Depuis plus de 10 ans THE BOTTLE DOOM LAZY band perpétue cet héritage, avec un dévouement intact. Ce nouvel album est une nouvelle preuve que la France possède des groupes de doom pouvant rivaliser avec les autres pays européens. Et bravo à Emanes Records qui continue, contre vents et marées, à soutenir ces groupes qui le méritent.



http://bottledoomlazyband.free.fr/ - 145 visite(s)

Bandcamp - 137 téléchargements


Rédigé par : Skay | 17/20 | Nb de lectures : 8144




Auteur
Commentaire
b.
IP:128.78.167.112
Invité
Posté le: 07/03/2016 à 08h57 - (119571)
Hemereich à la basse, Pierre à la guitare. :-)

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 07/03/2016 à 09h41 - (119572)
3 ch'tites réactions vis à vis de cette sympathique chronique :
1) "Faire du doom trad’ en 2015/16 : On s’en bat les couille".
De mon point de vue, le Doom a toujours été en décalage total avec son époque. Donc que cela soit en 2015/16, 1974 ou 1989, c'est un style qui restera toujours aussi anachronique.
Cf. "Born too late".
2) "Ce nouvel album est une nouvelle preuve que la France possède des groupes de Doom pouvant rivaliser avec les autres pays européens".
Bien vu.
3) "Et bravo à Emanes Records qui continue, contre vents et marées, à soutenir ces groupes qui le méritent".
Bien vu itou.

Stangala
IP:77.192.2.113
Invité
Posté le: 08/03/2016 à 22h31 - (119586)
Tuerie

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 09/03/2016 à 08h30 - (119588)
Mortel, oui.



Cruchot Jr
Membre enregistré
Posté le: 09/03/2016 à 22h04 - (119597)
Sept ans d'écart entre deux albums : en même temps, de la part d'un "lazy band", comment s'en étonner ? ;)

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 10/03/2016 à 17h01 - (119607)
Très bon disque, même si j'aurais préféré voir le dernier Cult of Occult en sélection !



moomoot
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2016 à 15h57 - (119668)
Just génial !! :)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker