THE ALGORITHM - Polymorphic Code (Basick) - 17/01/2013 @ 07h59
Depuis quelques temps, la science des Français pour pondre des projets musicaux barrés inter-genres n’est plus à démontrer. Outre IGORRR et son Breakcore foufou, ainsi que son penchant Grind/Death WHOURKR, ainsi que le « Dub-Metal » de MEL-P dont Pamalach vous avait vanté les mérites, il y a aussi THE ALGORITHM qui s’est déjà fait un petit nom. Un nom dans un contexte particulier vu que le projet de Rémi Gallego est apparu au beau milieu de la scène Djent avec sa première démo The Doppler Effect (2009), et a fini par se faire signer chez un label au roster orienté Djent (Basick Records). Pourtant, THE ALGORITHM n’a rien de foncièrement Djent, et même si ça peut en être c’est bien plus que ça. Bien évidemment, on retrouvera des grattes syncopées typiques du genre, en plus d’un son de batterie plutôt naturel, mais à vrai dire c’est tout, car pour le reste nous allons nous retrouver au beau milieu d’un échangeur d’autoroute de plusieurs genres musicaux. Explications…

THE ALGORITHM fait ce qu’on appelle du « Mashup », soit une confrontation directe entre un tas de genres musicaux au sein d’un même morceau. Se côtoient donc dans l’univers de THE ALGORITHM Djent, Cyber Metal, Breakcore, Electro/Techno, (bon) Dubstep, Hardtek, Trance, Chiptune, Glitch/IDM, musiques de jeu vidéo… bref une grande revue de nombreux genres de la musique électronique, avec un petit côté « rentre-dedans » qui lui fait côtoyer la scène Metal, mais vraiment sous forme d’un voisinage discret. D’ailleurs THE ALGORITHM n’est absolument pas destiné aux purs métalleux mais plutôt aux personnes suffisamment ouvertes d’esprit pour apprécier cette mixture résolument électronique, même si les fans de Metal Indus/Electro ou des combos les plus expérimentaux de la scène Djent pourront facilement y trouver leur compte. Surtout qu’après deux démos qui possédaient quelques relents de Metal/Breakcore parfois bien percutants comme il faut, THE ALGORITHM va évoluer pour son premier album-concept Polymorphic Code, et se trouver une véritable ambiance et surtout une cohérence.

Une ambiance qui va mettre en exergue le travail électronique et soyons honnêtes, les assauts Djent/Metal ne sont finalement là que pour épicer le tout. Dès les premiers morceaux de Polymorphic Code, nous sommes plongés dans une atmosphère qui évoquera plus la Futurepop (!) que l’Electro-Metal, et il va falloir s’y faire. On retrouve même un aspect légèrement rétro qui peut évoquer les travaux de MIND.IN.A.BOX sans pousser le « délire » à fond pour autant. Bien évidemment, les accès de grattes et de batterie, de beats assassins, ou de trifouillages breakcore et de dubstep couillu sont présents pour faire bien pulser l’ensemble, en témoigne le début de "Handshake" et de "Null", les parties de gratte plus travaillées de "Warp Gate Exploit", et surtout les très efficaces "Logic Bomb" et "Access Granted" qui lui est excellent de bout en bout, faisant penser à la BO d’un Scott Pilgrim en plus allumé encore de par les samples (« 3, 2, 1 : Fight ! »). Mais dans l’ensemble, Polymorphic Code est un album « cool » et bien loin des atermoiements frappadingues d’autres projets comme IGORRR et même des deux démos de THE ALGORITHM. L'équilibre penche donc un peu plus vers l'électro lumineuse. "Bouncing Dot" et "Trojans" mettent surtout en avant les envolées techno/trance sur un fond Dubstep saccadé avec quelques grattes. "Warp Gate Exploit" se termine dans une IDM/glitch très atmosphérique. La partie centrale de "Null" sonne plus comme de l’EBM un peu rétro, et le final de 12 minutes "Panic" démarre de manière très ambiante avant de partir dans une sorte de Dubstep épique, puis de clôturer l’album de manière assez salvatrice.

Si l’on s’attendait à quelque chose d’allumé et résolument barré sur une base crossover breakcore/djent, on risquera d’être un peu déçu par Polymorphic Code qui est plus un album d’Electro à la fois rétro et futuriste agrémenté de sursauts musicaux plus « extrêmes », mais en aucun cas quelque chose de très violent à la WHOURKR et consorts. Ce premier album de THE ALGORITHM ne fera donc peut-être pas l’unanimité, même si le talent de Rémi Gallego pour nous pondre un mashup réussi avec des passages très accrocheurs est à saluer, et Polymorphic Code reste un album au minimum sympathique, dans une sorte de « Djent dancefloor » (« Djenstep » disent certains) pour vulgariser. A titre personnel, j’ai tendance à décrocher dès "Logic Bomb" (soit la seconde moitié de l’album), car les sonorités électroniques ne sont peut-être pas assez variées sur l’ensemble de l’album, et tout semble dit sur les 4 premiers morceaux. Il faut faire l’effort de se plonger dans l’ambiance de Polymorphic Code, et je ne saurai trop à qui recommander cet album, si ce n’est aux fans d’Electro de manière générale, et tout simplement aux amateurs de trucs barrés capables de s’adapter à à-peu-près n’importe quoi. THE ALGORITHM, c’est donc une curiosité et une expérience musicale bien fichue à découvrir, même si personnellement j’en attends encore plus.

http://fr-fr.facebook.com/TheAlg0r1thm - 128 visite(s)

Bandcamp - 154 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 12230




Auteur
Commentaire
cyril_glaume
Membre enregistré
Posté le: 17/01/2013 à 17h08 - (105590)
Un bon 16/20 pour ce 1er album de "Djent-ce floor" (autre variante !) :) A conseiller également (car peut-être plus variées): les 2 démos précédentes !



darkmorue
IP:78.116.106.145
Invité
Posté le: 20/01/2013 à 16h55 - (105622)
Un des albums de l'année pour moi. P'tet la première fois que je vois ce genre de mélange, un pur album typé IDM de clubbing incorporant du Metal et pas l'inverse donc, version nettoyée de IGORRR qui poutre bien comme il faut (juste Warp Gate Exploit que je trouve bien en dessous du reste).

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker