THE ACACIA STRAIN - Coma Witch (Rise) - 05/01/2015 @ 07h55
Je n’ai pas chroniqué le dernier album du groupe « Death Is The Only Mortal » parce qu’il était naze. Tout simplement. DITOM était une vraie déception parce que le groupe suivait le mauvais chemin en s’engouffrant à la suite de tous ces Emmure like alors que, même si on a souvent assimilé TAS à cette scène, ils sont bien plus que cela. Bien plus qu’un vulgaire I Declare War par exemple. Outre l’espoir que ce nouveau disque de la bande a Bennett allait leur permettre de remonter la pente, « Coma Witch » était attendu au tournant car entre celui-ci et son prédécesseur, s’est produit un gros changement d’effectif. DL, guitariste des débuts mais qui n’assurait pas les tournées, quitte le groupe et est remplacé non pas par un mais par deux nouveaux venus. Des ex-Oceano et Molotov Solution, ce qui n’augurait rien de bon vu le niveau élevé d’inintérêt de ces deux groupes. Heureusement, « Coma Witch » comble nos attentes et s’avère être un disque fort brutal, classique pour du Acacia, mais surprenant à bien des égards.

Classique car évidemment on retrouve tout ce qu’on (je ?) aime chez le groupe du Massachusetts. Des riffs plus lourds qu’une punchline de Seth Guecko, une production en béton armé triple épaisseur et les lyrics misanthropico-lol de Vince Bennet, le sasquatch du hardcore. « Coma Witch » marche dans les pas de « Continent » et « Wormwood » mais avec encore plus de lourdeur, les riffs sont vraiment pachydermiques et, cette fois, l’une ou l’autre accélération salvatrice, voire même des partie « two-step » comme sur le très bon « Holy Walls Of The Vatican » qui sonne comme du bon Hatebreed à certains moments. Le reste est à l’avenant, entre Meshuggahcore et hardcore plus classique, THE ACACIA STRAIN annihile les oreilles à coups de morceaux plus plombés les uns que les autres. Le groupe a énormément travaillé les guitares et l’adjonction d’un second gratteux lui est bénéfique et cela s’entend. Pendant qu’une sept cordes, accordée plus bas que terre pilonne sans relâche des parties à du deux à l’heure aussi primaire et basique qu’efficace, l’autre, plus en retrait dans le mix crée des petites atmosphères plus malsaines à coups de petits arpèges, de nappes inquiétantes ou de riffs carrément plus metal. ACACIA fait du ACACIA mais en mieux. Plus lourd, plus brutal, plus hardcore aussi, plus sauvage, plus nihiliste, plus tout. On prend les mêmes et on recommence. Le titre « Nailgun » donne vraiment des envies de meurtre et d’organiser un crowdkill géant dans les rames du RER A vers 18h30. On appelle ça avoir la haine. Les mecs dominent d’une tête toute cette scène heavy hardcore/beatdown/deathcore grâce à un savoir jamais égalé, un vrai talent d’écriture, une efficacité brute et dépouillée et des pains dans la gueule façon Bud Spencer. Avec le poing fermé, porté de haut en bas directement sur le crâne. Ça c’est pour la partie classique.

Venons en maintenant à la partie « surprenante ». La première et pas des moindre tient dans la teneur des guests. Ils sont trois (Max Cavalera, Sven De Caluwé et Brendan Garrone) et apportent tous leur petite pierre à l’édifice. Maxou continue de balancer des vocaux trafiqués, comme sur le dernier Cavalera Conspiracy, et « Send Help » est le meilleur morceau auquel il a participé depuis bien longtemps. Svencho, lui, fait ce qu’il fait de mieux et le fait bien, d’ailleurs la musique de TAS sied parfaitement à son timbre et son chant apporte une touche death metal à l’inquiétant « Graveyard Shift ». Brendan Garrone, apporte lui aussi un vrai plus et grâce à sa voix si particulière, fait de « World Demise » un des meilleurs titres de cet album. Outre ces participations amicales, ce qui surprend est le fait que « Coma Witch » soit un double album. Et oui. Mais un double album assez particulier car si le premier disque comporte 10 morceaux classiques et de très bonne qualité du groupe, le second disque est tout entier dédié au dernier morceau. Un titre long de 27 minutes, « Observer ». TAS sur un morceau unique qui l’aurait cru ? Pas moi. Et pourtant « Observer » est une petite tuerie progressive, avec une vraie histoire, longue donc mais pas ennuyeuse une seconde. Une vraie révélation que ce morceau qui surprend tout le monde. Bâti autours de trois samples, tous excellents, « Observer » raconte une histoire en musique, inquiétante, violente, glauque et émotionnellement chargée. Une pure réussite tant dans l’interprétation que dans l’écriture ou la composition. Plus globalement avec ce disque, TAS ont compris qu’ils étaient un vrai bon groupe de Metal et ça, c’est un pas important dans une carrière. J’ai longtemps cherché comment définir le style ACACIA maintenant j’ai trouvé, TAS est un groupe de doom avec un son djent boosté aux hormones et une attitude hatecore. « Hallelujah, you won’t be saved »



http://www.thewitchiscoming.com/ - 120 visite(s)

Bandcamp - 70 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 15.5/20 | Nb de lectures : 10137




Auteur
Commentaire
Dimechag
IP:194.206.149.25
Invité
Posté le: 05/01/2015 à 11h42 - (115341)
Ca donne envie tout ça ;-)

Deadpool
Membre enregistré
Posté le: 05/01/2015 à 23h23 - (115344)
Grosse grosse déception pour moi excepté Observer... :(

darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2015 à 12h42 - (115354)
en attente de reception. vivement la decouverte



darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 07/01/2015 à 13h07 - (115371)
reçu le monstre. Une tuerie!!! La trique!!! Bukkake!!!



Zero
Membre enregistré
Posté le: 10/01/2015 à 11h12 - (115382)
...ces petits arpèges mélancoliques et tristounets en toile de fond sont définitivement très à la mode dans ces groupe de djent-core...les groupes chrétiens Colossus, Gideon ou Forevermore en abusent pas mal également...D'accord avec l'auteur pour Oceano, mais j'avais quand même pris mon pied avec le dernier Molotov Solution "Insurrection" et je ne serais pas étonné que ce soit ce guitariste là qui apporte cette nouvelle touche...Au bout du compte, j'ai trouvé cet album sympa (bien mieux que l'emmure-core) mais pas encore assez approfondi pour fixer mon jugement..



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker