THEORIA - Mantra (Antiq) - 18/08/2013 @ 23h19
THEORIA est un groupe de Black Atmosphérique fondé en 2012 en Alep en Syrie et qui nous présente ici son premier opus.
"Mantra" (puisque c'est son nom) traite selon les principaux intéressés "des concepts de l'isolement, de l'égocentrisme, et d'une tendance humaine à s'accrocher à certains principes précis, ne reconnaissant que ceux-ci comme vérité, et non désireux de s'en détacher ou même de considérer la possibilité qu'ils soient erronés.".
Vous ne serez donc pas surpris lorsque je vous dirai que le groupe est distribué par Antiq Records label abritant déjà plusieurs groupes aux concepts assez bizarroïdes.

THEORIA propose donc avec ce premier album 5 titres pour l'instant uniquement disponible en format K7 (une version CD devrait apparemment voir le jour plus tard).
Musicalement, le duo revendique les influences de Sun of The Blind, Lunar Aurora, Darkspace, Chaos Moon ou Blut Aus Nord.
Les origines géographiques du combo semblent avoir joué un rôle important à la fois dans l'enregistrement de cet album (qui s'est passé dans un climat environnemental pour le moins tendu) mais aussi, apparemment, dans son inspiration. Une interview prévue avec le groupe devrait nous éclairer prochainement sur l'histoire de cet album.

Si le premier titre commence d'une manière très classique, on remarque que malgré le côté très rugueux du son, tout est parfaitement intelligible. Depuis quelques temps déjà, le label Antiq soigne davantage le son de ses sorties et sans tomber dans des ambiances trop "proprettes", la clarté bénéficie ici à la puissance.
Si le premier morceau "Sons of Past's Decay" est assez classique dans sa forme et sa substance, dès "Inner Tempest" (avec Alex De Esoterica, Chaos Moon) l'identité de THEORIA semble un peu mieux se dessiner.
Le groupe mélange habilement un black atmosphérique teinté de synthé et d'ambiances morbides à de solides mid tempos directement hérités du Heavy des années 80.
Les musiciens ne craignent pas de laisser sonner les accords pour laisser traîner les ombres lugubres de leurs inspirations mais ne tardent jamais à revenir à la charge avec de bons tempos "marteau pilon".

"The Chime of Lifeless Matter" est un instrumental qui traduit un autre aspect de la personnalité de THEORIA puisqu'il montre un visage plus disharmonique et torturé, moins "évident" que les premiers titres et qui introduit parfaitement "Theoria" morceau aux accords guerriers et épiques qui ne cessent de gonfler leurs attributs avant de se poser avec un superbe mid tempo doré de piano mais où la rythmique crachote un peu à un moment.
Le final du morceau est très étrange puisque le synthé pose une mélodie finale qu'on jurerait sortie d'un bon vieux morceau de New Wawe.
"Narcissistic Veils" termine l'aventure d'une manière différente de la façon dont elle avait commencé.

Ce premier album de THEORIA, si il ne se démarque pas par son originalité, montre que les musiciens ont bien intégré certains fondamentaux de certaines "écoles" de la musique extrême.
La variété des ambiances et des instrumentations utilisées montre un groupe ouvert qui devra peut-être creuser dans ses expérimentations les plus étranges pour trouver sa personnalité profonde. On n'est pas encore en présence d'un groupe en pleine possession de ses moyens, mais il y a de l'idée...
En attendant un deuxième opus, il nous reste un premier album immersif et agréable qui en plus d'une bien belle jaquette fait découvrir un duo de musiciens intéressant.


Rédigé par : Pamalach | 12/20 | Nb de lectures : 11137




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker