THEM STONES - Them Stones (Division) - 27/06/2016 @ 08h11
La légende veut que le groupe se soit formé au moment où un astéroïde s’est écrasé sur la Terre. Une version plus terre à terre veut que le groupe se soit formé en 2012 à Neuchâtel, en Suisse. Je ne sais pas où est la vérité dans ce cas je vais appliquer la jurisprudence Liberty Valence et imprimer la légende. THEM STONES est un groupe de rock formé en 2012 lorsqu’un astéroïde frappa la Terre, plus précisément la ville de Neuchâtel. De là, cinq musiciens locaux décident de former un groupe de rock’n’roll musclé, groovy autant inspiré par le grunge, le punk rock que le stoner.

Les suisses n’ont pas le temps de niaiser. Demo, Ep ? Non pas le temps de niaiser je vous dis, ils passent direct au LP de près d’une heure. Boom, comme ça, sans prévenir. C’est couillu. Mais risqué aussi car mettre directement ses burnes sur la table demande autant d’assurance que Lebron James déposant les siennes sur la tête de ce bon Draymond Green. L’intro pose les bases de l’album : stoner, rock, chaleur, désert. Une transposition musicale de la pochette du disque. On sait où on va, pas de surprises là dedans. « Temptation », le premier titre de l’album dépasse les six minutes. Un titre long pour ouvrir les hostilités, voilà encore une prise de risque de la part des suisses. Il faut la saluer car « Temptation » est bon et séduit grâce à son ambiance Seattle école Soundgarden. On trouve ici des relents de « Down On The Upside » au niveau du jeu de guitare et de la voix, qui en fin de parcours, se pare d’accents Cornellien. Le cahier des charges est là, le titre séduit.

Si ce titre d’ouverture est long, ce ne sera pas le cas des chapitres suivant qui chiffrent des durées sous les deux minutes et, de fait, gagne en pêche, en puissance aussi. Les riffs se font plus durs et proche d’un punk rock comme on le pratique dans les terres scandinaves, toujours largement imbibé au rock’n’roll crassouillou et grassouillet. Il y a beaucoup de choses à boire et à manger de ce (trop) long album, on y trouve aussi bien des touches Alice In Chains que des influences Kyuss ou QOSTA. Seattle, désert californien, tels sont les deux grands pôles d’attraction de THEM STONES. « Not My Friend » sonne comme une invitation à bouger sa graisse sur du heavy rock sudiste. Il y a du ZZ Top dans ce titre au groove contagieux. On a qu’une seule envie, prendre sa bagnole, découper le toit à la disqueuse et filer à fond sur les routes désertes, surchauffées.

« Just A Sin » ou « Diligence » n’auraient quand à eux pas volé leur place sur le setlist de Metallica période « Load » / « Reload ». Si la première moitie de disque convainc, la seconde partie s’enlise un peu, plombée par une durée trop longue. THEM STONES malgré la variété qu’il apporte à son album, peine à retrouver un second souffle. On y trouve une ballade un peu téléphonée et pas extraordinaire. Il faudra attendre le dernier titre pour que l’inspiration et l’intérêt reviennent. Ce « Home » de clôture permet de terminer ce premier album enregistré à la maison mais mixé en Californie, sur une bonne note. THEM STONES comble la plupart des attentes qui étaient de livrer un bon album de heavy rock autant grungy que stoner qui rappelle beaucoup de choses sans pour autant tomber dans le plagiat pur et simple. Quelque part entre Kyuss, Alice In Chains et Soundgarden, avec une petite touche punk scandinave pour la route, ce premier album, s’il s’essouffle légèrement en fin de parcours, réussit le pari de nous faire hocher la tête et taper du pied. C’est avant tout ce qu’on demande à un groupe de rock, non ?



http://www.themstones.ch/ - 172 visite(s)

Ecoute intégrale. - 143 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 14,5/20 | Nb de lectures : 5531




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker