TEXTURES - Polars (10th Anniversary Special Edition) (Listenable/Season of Mist) - 12/03/2015 @ 07h38
TEXTURES est, on peut facilement le dire aujourd’hui, un des pionniers du Djent ou plus simplement du Math-Metal. Il y a 10 ans (enfin 11), nous étions bien loin d’imaginer l’émergence des PERIPHERY, TESSERACT & co. Aussi, lorsque TEXTURES a débarqué en 2004 avec Polars, le groupe fut décrit ici même comme « original, barré et énigmatique, une démarche progressive et différente du Metal extrême ». Et déjà, des critiques sur la trop grande proximité avec MESHUGGAH ont été formulées… 10 ans (enfin 11) plus tard, le regard sur un album comme Polars sera bien évidemment différent. De l’eau a franchement coulé sous les ponts et « copier » MESHUGGAH est devenu une tendance, tendance excusable tant les groupes de Math-Metal ont fini par façonner leur propre style, plus moderne et progressif. TEXTURES lui-même à bien évidemment évolué, Polars sonne aujourd’hui bien différemment de ses excellents successeurs, Drawing Circles (2006), Silhouettes (2008) et Dualism (2011). Le line-up a évolué notamment au poste de chanteur, le guitariste Jochem Jacobs est devenu un producteur en vue (HORD, IN-QUEST, SEVERE TORTURE…) même s’il a fini par quitter le groupe en 2013, mettant une grande inquiétude sur l’avenir de TEXTURES. Groupe qui reste à part dans la scène Djent à laquelle il est un peu maladroitement rattaché, car TEXTURES est différent et Polars lui a permis de poser ses bases.

TEXTURES est donc en marge de toute la scène Djent car si le groupe batave s’est « inspiré » de MESHUGGAH, il a surtout capitalisé sur le style de Destroy Erase Improve alors que l’immense majorité des groupes de Djent ont surtout pris comme base le MESHUGGAH post-Nothing. Ce qui est logique quand on sait que TEXTURES a été formé en 2001… mais par la suite le groupe n’a jamais dévié de cette ligne, il s’est surtout échiné à travailler ses atmosphères mais a gardé ses schémas rythmiques syncopés, qui pour Polars sont donc encore en mode « Post-Thrash ». On ressent même un touché hérité de Contradictions Collapse, preuve que le groupe hollandais a bien digéré la première période des suédois. Polars est donc plus complexe, incisif et cérébral que ce qui suivra. Les plans syncopés tranchants et sautillants s’enchaînent, et ce dès "Swandive" aux accents clairement Thrash, ce qu’on ne retrouvera presque plus dans la suite de leur carrière. Les accès mélodiques et passages à chant clair se font également entendre, on pense parfois même aux arrangements de STRAPPING YOUNG LAD. Mais rien qu’à ce stade, on constate que Polars a tout de même mal vieilli. Le son est très sec, on était bien loin des belles productions qui ont suivi. A l’époque le chant était tenu par Pieter Verpaalen, dont j’ai toujours trouvé le chant hardcore particulièrement quelconque et fatiguant. Son chant clair d’obédience TOWNSENDesque est en revanche plus appréciable, même si le vocaliste avait à l’époque une certaine marge de progression. Mais Erik Kalsbeek et Daniel De Jongh ont largement enterré le chanteur d’origine de TEXTURES qui d’ailleurs, depuis, n’a plus jamais ressurgi dans un autre groupe…

En une petite heure, TEXTURES aligne donc ses riffs Destroy Erase Improve-esques et ses passages aériens à chant clair, le tout dans une certaine redondance rythmique parfois, avec toutefois une créativité qui avait fait son effet à l’époque de par la multiplication des influences et styles : "Ostensibly Impregnable" s’autorise quelques influs Groove-Metal et les passages atmosphériques sont très plaisants, "Young Man" introduit d’étonnantes mélodies à la IN FLAMES 90’s, "Transgression" est agrémenté d’un beau break acoustique à saxophone. Si "The Barrier" est le morceau le plus efficace du disque, la plus grande réussite de Polars restera à jamais son fleuve morceau-titre de 18 minutes (étrangement séparé en deux parties sur la tracklist mais bien présent sous forme d’une seule piste), plein de tiroirs et proposant des moments atmosphériques de toute beauté. C’est là-dessus que se basera TEXTURES pour ses prochaines œuvres, même s’il ne négligera jamais le côté accrocheur et efficace propre au Math-Metal. Enfin, Polars se termine sur "Heave", un morceau de conclusion ambient/drone déroutant de par son côté interminable… 12 minutes, auxquelles on ajoute les 3 minutes de l’interlude "Effluent" dans la même veine, et ça fait quand même un gros quart de l’album qui est fait de remplissage ambient…

Listenable nous propose donc une réédition dénommée « 10th Anniversary Special Edition », qui propose un bonus en la présence d’une reprise de "I’m Broken" de PANTERA datant de chais-pas-quand (2006 ?), le tout proposé dans un joli digipack aux motifs steampunk du plus bel effet. Et voilà le travail pour un album qui est plus à prendre comme un témoignage de l’émergence et de l’évolution du Math-Metal qu’un véritable disque indispensable, culte et historique, qui sous certains aspects peut toutefois être considéré comme une pierre angulaire, je pense la même chose de Deviant Current Signal de HACRIDE sorti l’année suivante d’ailleurs. Il faut bien évidemment se remettre dans le contexte de l’époque, mais les amateurs les plus éclairés de TEXTURES auront déjà acquis cet album, qui étant sorti en 3 différentes versions par Listenable à l’époque ne devait pas être difficile à trouver… Un objet sympathique pour un album dont l’impact s’est amoindri avec le temps, inutile de préciser que depuis TEXTURES a surpassé ce premier effort, qui comporte tout de même quelques splendides passages mais qui montrait que l’art du groupe était encore perfectible, entre chant, production et influences. A vous de voir si vous voulez compléter votre collection, mais le meilleur de TEXTURES se situe aujourd’hui au sein de Drawing Circles, Silhouettes et Dualism.



http://texturesband.com - 140 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | Réédition/ | Nb de lectures : 9467




Auteur
Commentaire
Flower power
IP:185.46.212.60
Invité
Posté le: 12/03/2015 à 13h05 - (116050)
Il me semble que le chant clair était tenu par Jochem Jacobs. Mais je peux me tromper ...

BassFrog
IP:83.149.35.95
Invité
Posté le: 12/03/2015 à 13h15 - (116051)
A sa sortie, cet album etait quand meme une petite bombe! Du moins c'est l'effet qu'il avait eu sur moi.

Je le reecoute de temps en temps avec beaucoup de plaisir.

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2015 à 18h48 - (116056)
Très très bon album, et pour moi de loin leur meilleur !! Les suivants font d'ailleurs bien plus "copie de Meshuggah" je trouve (bien que le groupe ai toujours été à part dans le Djent). Et le chant ici me convient mieux.
Cet album est bien une petite bombe, avec des titres très originaux, inventifs (ces deux morceaux fleuves, c'est le genre de prise de risque que j'aime !), à la fois efficaces et ambiancés, un batteur qui se donne à fond...
Bref moi j'adore, mais c'est peut être aussi parce que cet album n'a rien à voir avec les autres sorties étiquetées Djent qui pour la plupart me donnent la nausée...

Sinon, petit coup de gueule : dire qu'un album à mal vieilli en se basant sur le son, la prod, et non sur les compos, ça me dépasse complétement...



vsgreg
IP:82.254.245.103
Invité
Posté le: 12/03/2015 à 20h00 - (116057)
Un très chouette disque qui a effectivement mal vieilli notament à cause du chant finalement assez faible et à des compositions surchargées

The Quebekers
IP:74.56.188.2
Invité
Posté le: 13/03/2015 à 18h33 - (116067)
Moi aussi mon préféré mais drawing circles est vraiment excellent et le chant d'Erik Kalsbeek est superbe.

Deadheads
Membre enregistré
Posté le: 13/03/2015 à 19h22 - (116068)
"Silhouettes" a ma préférence pour sa grande richesse et son homogénéité, mon album Djent préféré !!!


zoldan
IP:80.215.162.101
Invité
Posté le: 14/03/2015 à 20h43 - (116074)
Drawing circles = textures, un point c est tout !
Non mais ;)
Une réédition du meme acabit que celle ci me comblerait d ailleurs.


canibool
IP:92.103.98.50
Invité
Posté le: 16/03/2015 à 17h02 - (116094)
vu et découvert au fury 2004, c'était vachement bien. j'ai bien aimé cet album à l'époque. le groupe m'a saoulé après.

remplissage
IP:77.242.202.227
Invité
Posté le: 17/03/2015 à 10h06 - (116106)
méga-fan de Textures version Drawing Circles et Silhouettes, j'ai jamais pu écouter Polars à cause du chant, ça me fait plaisir que ça semble être reconnu dorénavant
et malheureusement pour moi Dualism souffre du même problème, bien que les 2 chants n'aient rien de comparable, ça reste faible techniquement et entâche la qualité de la zic derrière


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker