TERROR - The Twenty Fifth Hour (Victory) - 24/09/2015 @ 07h41
Depuis « Keepers Of The Faith », les angelinos de TERROR ont gagné l'étiquette AOC du hardcore-qualité. Non pas que le reste de leur discographie antérieure à 2010 soit mauvaise - loin de là bordel ! - mais il faut bien reconnaître que depuis l'arrivée de Martin Stewart, puis de Jordan Posner et David Wood, la bande à Scotty est montée d'un cran en terme de réussite discographique. Deux ans après le très bon « Live By The Code », les patrons du LAHC sont de retour avec un « The 25th Hour » résolument différent des deux derniers opus.

Pour illustrer parfaitement cette nouvelle galette, nous allons citer Souf', chanteur du groupe parisien MIND AWAKE, et son impression sur le premier titre qui fut disponible courant mai :

« Le retour des morceaux de moins de 2 minutes, riffs de fils de pute, break d'enculé, voix de possédé. LES PATRONS REVIENNENT. ».

Cette réaction, bien qu'un tantinet brut de décoffrage, est-elle réellement représentative du contenu de ce nouveau TERROR ? Pour le savoir, nous allons analyser cette phrase et tenter de démontrer si elle est bien en phase avec ce nouvel album.

D’emblée, il est de bon de préciser que TERROR est revenu à quelque chose de bien plus brut. Bien évidemment, la formation de LA n'a jamais attendri son style de composition, mais il faut bien reconnaître que les compositions de « KOTF » et de « Live By The Code » fleuraient bon les mélodies, entourées d'un son puissant mais très propret. Là, avec « The 25th Hour » on est, au contraire, en plein dans le « back to the basics », avec un son sale, mais puissant, et une envie évidente de balancer des parpaings dans le pit.

Donc :

« Le retour des morceaux de moins de 2 minutes » : il est vrai qu'avec ce nouvel opus, TERROR est revenu à l'essentiel. « Straight to the face » comme dirait l'autre. L'ensemble des 14 titres ne dépassent, à quelques exceptions près, les 2 minutes au compteur. De toute façon, 14 titres pour 22 minutes, hein. Bref, TERROR à misé sur l’efficacité et les titres compacts et directs. Pas le temps de niaiser quoi, ça va droit à l'essentiel, dans une ambiance urgente, et parfois sombre (« Both Of You »), et ça passe impec'. Finito les solos, on mange directement la gueule dans l’assiette avec du titres coups de poing parfaitement représenté par des "No Time For Fools", "The Solution" ou "Mind At War" tonitruants.

« riffs de fils de pute » : effectivement, TERROR nous balance une belle brochette de riffs d'enculé. Le riffing principal est typiquement punk/hardcore, moins metal, simple, rapide, tranchant, pour nous sauter à la gorge à chaque coup de médiator. Pas besoin de faire un dessin, ça semble assez clair. Et coté rythmique, c'est la même. Ça cogne vilain, dur, fort, avec hargne, sueur et sang. TERROR ne prend plus de gants et se sert directement dans la gamelle après être passé aux chiottes sans passer par la case salle de bains.

« break d'enculé » : Et coté rythmique, c'est la même. La plupart des morceaux de « The 25th Hour » sont assemblés d'une seule et même façon : riffs rapides + mosh part de l'enfer. C'est aussi simple que ça. TERROR ne s'est pas trop foulé niveau inspiration et a bien plus misé sur l’efficacité et le cassage de dents. Mais y a pas à chier, ça le fait à chaque fois. Réussite totale. Circulez et ramassez les brancards.

« voix de possédé » : le gros Scott nous ressort tout ce qu'il a au fin fond de ses tripes et, putain, ça fait du bien. Vociférant ses lyrics comme un damné, Scotty transpire la rage par sa voix et son charisme. Toujours l'impression qu'il nous chope par le colback pour nous vociférer ses parties de chant en pleine face. À l'image de l'album, « in your face ».

« LES PATRONS REVIENNENT » : c'est certain mec, et même s'ils n'étaient jamais partis, les re voilà vers le brut de décoffrage, le fougueux, le vénère, avec une production bien sale, mais rondouillette et puissante (enregistré par Paul Miner du Buzzbomb Soundlabs, mixé par Tom Soares (SOIA ; CRO-MAGS ; AGNOSTIC FRONT) et masterisé par Drew Lavyne), et des compos à l'ancienne. TERROR nous prend à revers en revenant à l'essentiel et nous signe un excellent nouvel album dont les titres détruiront, et ça s'est sûr et certain, les prochaines tournées du groupe.

Merci TERROR pour ces 22 minutes de pur plaisir. (et Souf' pour l'inspiration de cette chronique)

PS de Seb On Fire : Il est vraiment cool, ce nouveau BURIED ALIVE, il aura fallu attendre 15 ans depuis "The Last Rites" mais vraiment ça en valait la peine.

PS II de SEB ON FIRE: "The Solution", ce titre est complétement dinguo avec ce break qui pue la violence.



http://www.terrorlahc.com/ - 189 visite(s)


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 15/20 | Nb de lectures : 8369




Auteur
Commentaire
jayftbx
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2015 à 08h10 - (117991)
C'est tout à fait ça !



Maxgrind
IP:78.122.6.150
Invité
Posté le: 24/09/2015 à 08h34 - (117992)
Sur la même longueur d'ondes que Velvet, tout est dit dans la chronique. Pas besoin de s'épancher quand on peut faire efficace et concis ! En tout cas, The 25th Hour fleure bon le pit en fusion !
Et comme Seb, The Solution pue la violence à plein nez. Pensez à vous protéger les enfants !

Sinon, bonne nouvelle, le Persistence Tour (qui réunit Ignite, Terror, H2O, Twitching Tongues) passe le 18/01 sur Paris.

Rendez-vous là-bas les gars?

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2015 à 09h35 - (117993)
Un très très bon Terror, vraiment.

Je vaus juste citer Riock Ta Life: "Back Ta Basics."



jayftbx
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2015 à 11h06 - (117994)
@maxgrind: nope, un Lundi à Paris c'est mort. Je vais plutôt aller à Torhout la veille, on met autant de temps pour y aller de chez moi que pour venir à Paris.

Gus
IP:82.250.127.237
Invité
Posté le: 24/09/2015 à 11h25 - (117996)
Complètement ok avec ta chro qui part de la citation d'un grand philosophe parisien !

darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2015 à 13h53 - (117997)
un fan déçu pour ma part. les morceaux courts oui mais loin de la qualité de l'album "...Underdog" pour moi. manque de riffs marquants et du coup, frustration quand le morceau se termine. déçu je suis.

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2015 à 14h00 - (117999)
Retour à la sauvagerie, oui. Et c'est bon (et chro plaisante à lire en passant)



Zaze78
IP:91.214.5.128
Invité
Posté le: 24/09/2015 à 16h48 - (118004)
D'accord avec darkangel91, déçu pour ma part.

ennemi juré
IP:93.14.83.132
Invité
Posté le: 24/09/2015 à 19h47 - (118005)
Putain d'album. J'ai vraiment un faible pour "bad signs".

JV
IP:82.231.217.10
Invité
Posté le: 25/09/2015 à 13h46 - (118017)
Putain d'album!!!!!!

Je l'attendais depuis longtemps...

Vu à Dour cet été et malgré l'absence de Scott, ça envoyait sévère en mode un peu plus Down to nothing!!!



Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 25/09/2015 à 17h00 - (118019)
Ouais, les concerts avec David Wood au chant était bien cool (cf: Hellfest).



xmaxx TOOTH
IP:86.71.100.5
Invité
Posté le: 27/09/2015 à 12h22 - (118036)
Fan des débuts du groupe, à part quelques morceaux qui me font taper du pied, je me suis vite ennuyé avec cet album...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker