TERRA TENEBROSA - The Purging (Trust No One) - 26/04/2013 @ 06h50
Un casse-tête. Un OVNI. Une plaie aussi.
Terra Tenebrosa est le vilain petit canard de la famille, celui qui ne fait rien comme ses frères, qui se situe là où on ne l’attend pas, qui ne respecte pas les codes.

Amoureux d’easy-listening, prenez garde! The Purging est très étrange et torturé, peu compréhensible, franchement angoissant. La seconde sortie de ce trio suédois est comme une jolie boîte de chocolats faite de surprises, et le mélange peut paraître indigeste. 2 membres de feu-Breach accompagnés d’un dernier gus s’amusent à mixer ce qui est sombre et urbain. La patte Breach si caractéristique s’entend de-ci de-là. Cette galette énigmatique est malsaine, faite de couches successives de sons étranges et inquiétants, de quelques riffs de tueur, de beaucoup d’effets, et d’une voix flippante. Ce chant justement n’est à aucun moment chanté, mais plutôt déclamé, voire gémi, scandé, psalmodié ou susurré. Ne l’écoutez pas dans une maison de campagne lorsque les plombs viennent de sauter, la schizophrénie risquerait de vous attraper. Contrairement à un nombre incommensurable de groupes qui jouent aux gros méchants sans y arriver, Terra Tenebrosa propose une musique maladive, et réalise le pari sincère de faire douter même les plus valeureux d’entre nous. Cet album est plein à craquer de samples, de breaks, de folie, d’instru, d’excentricité, et me fait penser à un Rubicon. Tu connais l’objectif et la manière d’y parvenir, mais tu te fais surprendre rapidement et te trouves vite perdu.

J’ai toujours été subjugué par Aborym et il faut reconnaître que le trio suédois peut s’être inspiré de son dernier effort, dans son côté bordélique organisé, avec ces sonorités indus fouillées et ce côté rampant. J’ai aussi et surtout une pensée pour la scène industrielle, dans sa facette la plus noire, que nos amis du jour doivent connaître et écouter. Au final, très difficile de cataloguer The Purging car le fil conducteur est embrumé et on se perd dans la complexité du message. Un mois que je l’écoute pour tenter d’en discerner toutes ses subtilités, et je n’en suis toujours pas venu à bout. Non pas qu’il soit si difficile d’accès, mais sa bizarrerie le rend à part et ne le rapproche de rien en particulier. La prod’ froide renforçe cette opacité.

Le pédigrée de ses créateurs impressionne et explique la maturité de cet opus, car le moindre effort est calculé et l’on sent plus les vieux briscards derrière les manettes que de jeunes chiens fous. Mais une certaine redondance s’installe tout de même car le schéma, même s’il n’y en a pas réellement, est épuisant et répétitif. Beaucoup de passages sont inefficaces et tombent à plat. La faible possibilité de se raccrocher à quoi que ce soit déstabilise aussi.

Sentiment mitigé pour ma part même si je salue ceux qui ne suivent pas le même chemin que les autres. Le propos n’est pas entièrement convaincant, mais je suis plus décontenancé que réellement déçu. Je conseillerais cependant cet album aux fans de Breach qui veulent connaître le nouveau projet de 2 de ses membres. A réserver aussi aux curieux de bizarreries, et enfin aux adeptes de Metal qui fricote avec l’indus. Si tu rentres dans une de ces cases, Terra Tenebrosa est pour toi.

Bandcamp - 250 téléchargements


Rédigé par : Bras Cassé | 13,5/20 | Nb de lectures : 13799




Auteur
Commentaire
pearly
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2013 à 10h39 - (107145)
Leur musique me fascine, bien au-delà du simple plaisir de reconnaître certains gimmicks de Breach.



Chara
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2013 à 10h41 - (107146)
"La prod’ froide" - oui glacée, j'ai eu du mal sur le premier titre mais les oreilles prennent l'habitude.
Pour les reste, ca me semble pas mal du tout.



Walter
IP:5.48.95.113
Invité
Posté le: 26/04/2013 à 10h46 - (107147)
De sacrées ambiances

away.alive
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2013 à 12h59 - (107149)
plus encore que fascinant, je le trouve hypnotique cet album...



kane
IP:80.14.103.152
Invité
Posté le: 26/04/2013 à 14h38 - (107150)
Excellent disque. La bande son de vos cauchemars.

Murderworks
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2013 à 15h12 - (107151)
Le premier album était déjà excellent et bien crade, je vais me jeter sur celui-ci.

Nephilim
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2013 à 23h13 - (107154)
Ce groupe c'est le mal a l'état pur. A chaque écoute je prend un pied incroyable tellement les ambiances sont glauques.

Je le recommande fortement a qui recherche un truc malsain et inclassable

A découvrir d'urgence, le précédent étant déjà une perle noire.



MkM
IP:93.1.227.67
Invité
Posté le: 27/04/2013 à 09h18 - (107156)
Surement l'album que j'écoute le plus en ce moment : excellent travail sur le chant & les atmosphères.


pound
Membre enregistré
Posté le: 27/04/2013 à 17h23 - (107163)
Je trouve que ça commence admirablement (l'enchaînement des deux premiers titres est magique), mais que ça se perd rapidement dans les sables (morceaux inutilement répétitifs, riffs moins inspirés, bordel et esbroufe, groove inopportun). Dommage.
Un groupe à suivre, néanmoins.

Eparcyl666
Membre enregistré
Posté le: 28/04/2013 à 22h40 - (107169)
Putain d'album.
Prod un peu space sur les premieres minutes mais appropriée. C'est froid, glauque, ambiancé...

Cela dit, j'ai un faible The tunnels, qui était beaucoup plus compacte, l'oppression ne retombait jamais. Aprés c'est perso, mais quelle tuerie est the tunnels.




V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 29/04/2013 à 15h29 - (107181)
Bonne découverte pour ma part !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker