TENEBRAE IN PERPETUUM - L'Eterno Maligno Silenzio (Debemur Morti/Season of Mist) - 04/12/2009 @ 08h08
Eh bien oui ma bonne dame, moi qui suis plus connu pour mes affinités old-schooliennes et death-métaliennes en diable, je ne suis pas prise de tête niveau black-metal. Contrairement à Monsieur le Prince des gâteaux, je n’ai besoin, ni d’un concept post-Nietzschien doublé d’une réflexion sur la société de consommation slovène après la Deuxième Guerre Mondiale, ni d’une paire de sandale gratuite incluse avec le CD. Et désolé pour Wasted mais non, caser à tout prix un tank quelque part (sur la pochette, dans les textes d’un titre, sur le caleçon du chanteur… Tout fait l’affaire) ne garantit pas sa qualité. Et oui, que voulez-vous, moi je suis un homme du terroir aux plaisirs simples. Donc une bonne atmosphère ‘ivôl’ me suffit amplement, même lorsque cela passe juste par une chambre à échos omniprésente et des riffs entendus quatorze mille fois. Et donc TENEBRAE IN PERPETUUM suffit à mon modeste bonheur…

Il faut dire que ces Ritals ont un peu comme le Père Noël quelques arguments de poids dans leur besace, notamment la présence de deux membres de BEATRIK (rââââh lovely entends-je hurler à la lune le fan des vieux KATATONIA) et deux premiers albums déjà pas bégueules. D’ailleurs, vu que je suis un salaud doublé d’un paresseux, je reprends à mon compte la théorie fumeuse déjà élaborée par notre Prince de Lu national à l’encontre du deuxième opus de TIP (tout de suite moins ‘ivôl’ ce raccourci), ‘Antico Misticimo’ : à savoir que l’on a plus affaire ici à un groupe de ‘suicidal black-metal’ qui adore BURZUM mais qui aurait surtout juste d’abord confondu la pédale de frein avec l’accélérateur et qui, passé la première surprise, s’en serait très contenté. A cela près qu’à part ces quelques lignes de chant clair quasi-typé opéra mais ici déclamé en italien, il semble que ‘L’Eterno Maligno Silenzio’ a bu trop de Red Bull par rapport à son prédécesseur et a donc forcé la dose niveau vélocité. Donc même si quelques parties plus morbides surnagent encore ici et là (« Dissoluzione In Preghiera »), du batteur Vidharr on retient surtout ici la cruauté ambiante et surtout l’abattage systématique que donc cet écho abyssal présent sur tout le disque donne l’impression d’entendre du fin fond d’une caverne à l’abri du regard humain depuis des millénaires. Mais bon, à part l’arrivée d’un chanteur à part entière – Ildanach d’ABSENTIA LUNAE – et le fait que Dario Derna, alias Numinas de KROHM, ait participé à l’écriture des textes, on reste dans du classique de chez classique. Reste ces riffs en cascade et surtout cette atmosphère de frigo qui donne l’impression de contempler sous la pluie des ruines antiques quelque part au fin fond des Carpathes…



page bandcamp - 122 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 13/20 | Nb de lectures : 10282




Auteur
Commentaire
V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2009 à 11h11 - (78435)
drôle de pochette...

Alain
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2009 à 14h27 - (78464)
J'avais zappé l'avant dernier album mais celui ci est très bon

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2009 à 18h40 - (78479)
Dis donc zozo, c'est quoi cette histoire de concept? Tu vas voir à la rédac toi. Je vais te botter le train à coups de sandales.

Ce TiP est simplement excellent. Si les projets MySpace en dépressif ont saturé nos oreilles et que Forgotten Tomb est parti dans une voie de garage, TiP parvient à trouver la faille est à proposer un album morbide et déchiré. Je ne pensais plus avoir de nouvelles du groupe et c'est une excellente surprise qui a débarqué. yeah!



DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2009 à 09h22 - (78591)
Quelques écoutes (merci mon Prince;)) et effectivement, il y a une belle atmosphère occulte. En revanche, j'apprécie moyennement le final abrupte de certains morceaux.




DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2009 à 09h22 - (78592)
Quelques écoutes (merci mon Prince;)) et effectivement, il y a une belle atmosphère occulte. En revanche, j'apprécie moyennement le final abrupte de certains morceaux.




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker