TAIPAN - Metal Machine (Killer Metal) - 20/12/2013 @ 08h27
Taipan, patronyme tiré du serpent du même nom, est une formation ancienne venue d'Australie. Le groupe a effectivement vu le jour en 1979 et ne publia que 2 eps dans les années 80 avant de splitter en 1987. 20 années plus tard, le groupe se reforme sous la forme de son trio originel et publie en 4 ans 3 albums. En 2013, c'est un 4ème album qui voit le jour, au nom pour le moins très bateau et à la pochette kitsch, d'une originalité affolante.

« Metal Machine » (hommage à UDO ?) est cependant un opus de heavy metal globalement bien mené, assez old school dans l'approche, sans sonner trop daté ou hors propos. La première moitié de l'album est une vraie réussite, la qualité des compositions est à souligner, le groupe se démène à proposer des riffs inspirés et en nombre, les tempos et les ambiances sont habilement développés, bref tout va pour le mieux. Malheureusement, l'autre moitié est plus discutable et ennuyeuse, le groupe tourne en rond, s'emmêle les pinceaux et devient par moments chiant. Je pense en particulier au pénible et long (7 minutes) « Underground » qui ne ressemble pas à grand chose en conclusion de l'album, ça part un peu dans tout les sens (passages doom, d'autres qui font penser à du metal 'moderne', vocaux presque déshumanisés ou au contraire très mielleux, etc.), alors qu'auparavant « The Rising » et « Nemesis » constituait une doublette peu emballante. Durant ces titres, Taipan donne l'impression d'expérimenter et de partir dans plusieurs voies musicales ; il y' a bien quelques passages intéressants mais à chaque fois le résultat est très moyen.

Mais avant d'arriver à la 2ème moitié de l'album, autant profiter de la première et notamment le très dynamique « Extremist Militance », à l'introduction centrée sur les guitares et qui mine de rien est un titre assez complexe dans sa structure. Ce qui est loin de le rendre inintéressant d'autant que la voix assez éraillée et tranchante de David Zerafa colle bien à l'ensemble. « Minder » juste après ne va pas non plus toujours au plus simple mais c'est déjà un plaisir d'entendre distinctement les fluctuations de la basse. Ce nouvel effort à rebondissements et au tempo globalement lent, s'il ne marque pas vite les esprits, s'impose comme un titre de heavy/thrash technique de haute volée. Et même ce solo planant qui s'étend durant plus d'une minute (déclenché vers les 2'40)

Dans un registre plus 'classique', les titres « Metal Machine » (facile à retenir, les riffs et la rythmique sont très simplistes, sans que cela soit un titre d'une grande qualité) et le virulent « Speculum », dont certains passages sont clairement thrash et d'autres bien plus mélodiques (une harmonie guitare/nappes de clavier bien sentie), font parti des meilleurs moments de l'album. Ce « Metal Machine » est donc un album avec bien des qualités, malheureusement Taipan cafouille sur le dernier gros tiers de l'opus et à force de vouloir un peu trop en faire et ne pas se contenter de bons titres de heavy, finit par décevoir. Dommage parce que le reste de l'album vaut l'écoute et c'est surtout ça que l'on retiendra !



Facebook - 106 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 13/20 | Nb de lectures : 11343




Auteur
Commentaire
Pelo
IP:195.132.174.3
Invité
Posté le: 20/12/2013 à 19h33 - (110484)
Fausse joie...je croyais qu'il s’agissait d'un nouvel album du groupe de Steve Austin(TITD).

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker