SYBREED - God Is An Automaton (Listenable/PIAS) - 06/09/2012 @ 08h05
Tout roule bien pour SYBREED. En 9 ans d’existence et (désormais) 4 albums, le groupe suisse s’est fait un nom et est même devenu une référence du Cyber / Electro-Metal, commençant même à être une source d’inspiration notable pour quelques formations. Et partant d’une forte influence FEAR FACTORY, le groupe a très vite trouvé son propre son et sa propre voie, dès Antares (2007) et surtout avec The Pulse Of Awakening (2009), qui avait finalisé l’évolution du groupe et entériné leur style baptisé « Death Wave ». Logiquement, SYBREED va poursuivre un peu là-dessus et ne plus révolutionner sa musique. Mais God Is An Automaton se présente sous un jour toutefois assez intéressant. S’il est clairement dans la lignée de The Pulse Of Awakening, avec toujours une forte emphase sur les refrains mais un côté « pop » moins prononcé, ce 4ème album se pose presque comme une synthèse de ses 3 prédécesseurs. On ne retrouvera pas pour autant l’efficacité Cyber-Metal très dure de Slave Design, ni l’aspect stellaire de Antares, mais dans l’ensemble God Is An Automaton pioche dans tous les gimmicks que SYBREED nous propose depuis 2004, en livrant un album qu’on trouvera « classique » mais qui n’est pas dénué de qualités.

D’emblée, un reproche que je ferai à God Is An Automation (et qu’avec le recul je fais aussi à The Pulse Of Awakening, un album qui d’ailleurs m’a plutôt lassé en 3 ans), c’est la prod et le mix de Rhys Fulber (ex-FRONT LINE ASSEMBLY (enfin jusqu’à ce qu’il revienne)) que je ne trouve toujours pas forcément adaptée au Metal de SYBREED, surtout après la claque sonore d’une rare puissance qu’avait été Slave Design. Les grattes (et la batterie) sont assez sèches, ce qui aurait pu convenir à un pur combo de Metal-Indus mais SYBREED n’en est pas vraiment un à proprement parler. L’aspect Cyber-Metal du combo suisse manque donc de percussion, ce qui confère à God Is An Automation un apparat plus Electro-Metal (apparat Electro qui, lui, sonne à la perfection bien évidemment), avec juste des riffs à la FEAR FACTORY derrière (dont l’influence ressort de nouveau, étrange), riffs d’ailleurs bien moins polyrythmiques et variés que par le passé, se contentant d’envoyer la sauce « Metal ». Bref, je ne suis pas vraiment fan de ce que donne le travail de Fulber, et God Is An Automaton aurait pu être vraiment excellent avec un son qui décoiffe, et surtout un poil plus équilibré. Mais concentrons-nous plutôt sur les nouveaux morceaux qui sont ma foi très bons dans l’ensemble.

God Is An Automaton connaît à nouveau un départ parfait avec "Posthuman Manifesto" qui a le même impact que "Nomenklatura" sur The Pulse Of Awakening. Les sonorités électro sont parfaitement variées, les riffs directs (ils remplissent leur rôle, à défaut d’être exceptionnels et/ou surpuissants), les mélodies sympathiques, et Ben illumine toujours l’ensemble de son chant, excellent que ce soit les parties hurlées -qui reviennent en force sur cet album- ou les refrains en vocaux clairs toujours très prenants. La recette n’a donc pas changé par rapport à The Pulse Of Awakening, mais God Is An Automaton est un album bien plus homogène, qui remet quand même l’efficacité au premier plan, au détriment des émoluments « New-Wave » du précédent opus. On trouvera quelques pistes au format tube potentiel, comme "No Wisdom Brings Solace", "The Line of Least Resistance" (avec des riffs et effets électro très entraînants) ou encore "A Radiant Daybreak". Mais sont présentes, en bon nombre, des plages globalement plus rudes et rentre-dedans (même si les refrains lumineux sont toujours de la partie), comme "Red Nova Ignition", "Hightech Versus Lowlife" (un morceau très lourd qui fait penser à du GOJIRA !), "Downfall Inc.", le single "Challenger" ou encore le très agressif "Into the Blackest Light" (avec même des growls !). Seul le morceau-titre s’avère être une piste plus coolos au milieu de ce God Is An Automaton plutôt énergique, album qui se termine par les 9 minutes enjouées de "Destruction and Bliss", démarrant de manière classique avant d’osciller entre ambiances sombres et final plus épique.

SYBREED fait ici du SYBREED et il n’y a donc aucune surprise à signaler concernant God Is An Automaton, qui est une collection de nouveaux morceaux de SYBREED, sans chercher plus loin. Les true fans seront ravis car il n’y a pas grand-chose à jeter sur cet album, les Suisses savent composer des pistes de qualité, ici un minimum inspirées, même si on a connu mieux de leur part notamment au niveau des riffs et ambiances proposées. En ce qui me concerne, j’ai l’impression que tout avait été dit avec Slave Design et Antares, et le groupe va avoir du mal à faire mieux, entamant ici une suite de carrière pépère bien que toujours fortement appréciable, pour un Electro/Cyber Metal de premier choix mais sans renouvellement. God Is An Automaton est tout simplement un bon album de SYBREED, pas leur meilleur mais dans l’ensemble c’est amplement suffisant pour l’attente que le groupe suscite (à moins d’être exigeant sur l’originalité), qui devrait plaire un minimum à tous ceux qui avaient trouvé The Pulse Of Awakening trop sucré. Reste les petits soucis de forme qui me chagrinent un peu car cet album pourrait être parfait avec un son du feu de Satan, mais bon c’est tellement subjectif…



http://www.sybreed.com - 138 visite(s)

SoundCloud - 224 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 13693




Auteur
Commentaire
Benjamin Linus
Membre enregistré
Posté le: 06/09/2012 à 11h33 - (103576)
Il a l'air sympa cet album.
J'espère que le chant a vraiment progressé !



SlaytaniC
IP:83.195.10.229
Invité
Posté le: 06/09/2012 à 18h14 - (103586)
futur achat obligatoire!

dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 06/09/2012 à 18h46 - (103587)
écouté qu'une fois mais cela a l'air très bon encore et dans la continuité de ce que l'on connait :)

Will
IP:90.27.21.24
Invité
Posté le: 06/09/2012 à 21h23 - (103590)
Je sais que je fais un peu schtroumph grognon, mais pour moi, ça fait trois albums qu'on récure les assiettes pour ramasser les restes. Sybreed fait de la bonne musique, mais mon dieu que cela reste stéréotypé, téléphoné, calibré. Un point positif pour le chant clair, qui a gagné en constance et, oserais-je le dire - en virilité. Pour ce qui est du chant extreme en revanche, quelle artificialité ! Quel cabotinage !
Tout cela sent quand même diablement le réchauffé, non ?

dani666
IP:80.9.38.75
Invité
Posté le: 06/09/2012 à 23h14 - (103591)
Et bien pour moi Sybreed est le groupe qui ne m'a pas encore déçu une fois...Et avec ce dernier album ce n'est que du bonheur ! Sybreed c'est Sybreed.

Will
IP:90.27.21.24
Invité
Posté le: 07/09/2012 à 07h43 - (103592)
Ecouté deux fois pour être plus objectif. Verdict : Sybreed is an automaton.

samhein
Membre enregistré
Posté le: 07/09/2012 à 12h00 - (103602)
...les avis sur la prod de rhys fulber, ...ben j'en pense l'inverse !!...le son de SYBREED a gagner en professionalité depuis qu'il a pris la mains sur ANTARES......slave design je le trouve plus broullion !!

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 07/09/2012 à 14h12 - (103605)
euh... Fulber n'est pas intervenu sur Antares... ce n'est que sur The Pulse Of Awakening qu'il a pris la main.

samhein
Membre enregistré
Posté le: 07/09/2012 à 17h18 - (103610)
oups !! boulette...bon pour continuer : antares est "donc" déja supérieur à "slave designe" en therme de production....et c'est vrai que pour "PULSE.." rhys fulber a encore tirer le son vers le haut...de souvenir écouter la batterie entre les 3 albums...

a mon humble avis rhys fulber est le meilleur producteur pour le mélange éléctro/metal !

schrissse
IP:78.114.10.191
Invité
Posté le: 16/09/2012 à 16h25 - (103760)
Slave design et antares : 18/20

les deux suivant : 18/200

Zero
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2012 à 19h01 - (103904)
...un de mes groupes préférés, j'ai hâte d'avoir ma livraison Listenable...toute choses que je pourrais ajouter sera complètement subjective dès lors qu'ils ont mixé tous les genres que j'affectionne (dont la New Wave)...vivement le live...



xYohmx
IP:80.14.25.232
Invité
Posté le: 27/09/2012 à 15h34 - (103943)
Un jour faudra qu'on m'explique ce que c'est l'originalité dans la musique en général et dans le métal en particulier.

Tout a déjà été fait, écrit, dit, composé, joué.

Alors mise à part prendre ce qu'il y'a de mieux et rajouter des trucs pour le rendre encore plus mieux, je ne vois pas comment on peux prétendre faire un truc d'original.

Vous croyez vraiment qu'un jour un groupe va arriver à révolutionner quelque chose dans ce style qui tourne en rond?

Comme si la musique était une bagnole ou un truc de tunning, ou un jeu vidéo qui se perfectionne avec des contenus téléchargeables...

D'ailleurs pour parler de ce MAGNIFIQUE album, et là je m'adresse directement aux membres du groupe, après un truc pareil qui vient après un autre truc pareil (The Pulse of Awakening que j'écoute toujours) je pense que vous pouvez changer de style là je crois que ça y'est c'est bon vous avez piné tout le monde...

Benjamin, après Martin L. Gore, on peut rajouter le mec de Soilwork et Maniac (version Wolf Lair Abyss) comme corde à ton arc vocal.

Et ce guitariste nom d'un Automate... Quelles idées il a... Ces changements de tonalité me font penser à un mix entre les riffs de Snorre Ruch et le western bizarre de 16 horsepower (je sais que la comparaison et bizarre mais je m'en fous c'est ce que je pense)

J'adore cet album. J'adore ce groupe. Et j'adore les sushis.

Will
IP:90.27.26.251
Invité
Posté le: 27/09/2012 à 22h19 - (103952)
OK, je comprends ce que tu veux dire. Mon commentaire ne visait pas l'originalité, mais la fraîcheur de la musique. J'ai beaucoup écouté ce disque depuis, et au final, j'en trouve au moins la première moitié sympathique. L'autre me fait chier : j'ai l'impression de bouffer des restes, froids et dégueus. Heureusement que "Challenger" est là : ça sauve les meubles. Jusqu'au cinquième morceau, au final, même si le groupe est en pilote "automatique", ça fait encore des étincelles, notamment sur "No Wisdom Brings Solace" et "God is an Automaton", qui sont de petites perles. Mais après, franchement, on récure les fonds de plats. J'écoute SYBREED depuis "Slave Design", et à chaque sortie, je trouve qu'ils s'enfoncent un peu plus et perdent en fougue et en spontanéité. Disons que ce "God..." redresse un peu la barre par rapport au précédent : c'est au moins un mérite.

overklems
Membre enregistré
Posté le: 04/10/2012 à 09h12 - (104028)
Un peu sceptique au début mais c'est en fait un bon album, dans la pure continuité des précédent, sans forcément de nouveauté, mais tjrs bien exécuté et inspiré. J'accroche vraiment sur le chant, par contre petit bémol sur la prod, un peu cheapos a mon gout, même si tjrs très propre, ça manque cruellement de puissance.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker