SUPURATION - Reveries... (Listenable) - 19/06/2015 @ 07h06
La parenthèse SUPURATION, rouverte pour la troisième fois en 2013 avec la sortie de "Cube3" aurait pu se refermer l'an dernier après le brillant passage du groupe sur la scène Altar du Hellfest. La trilogie était finie, plus rien ne retenait le groupe d'opérer une nouvelle fois sa mutation de l'agressive chenille death en le beaucoup plus délicat papillon qu'est SUP, d'autant que mine de rien, "Hegemony" le dernier album du groupe sous ce nom remonte tout de même à 2008, un délai énorme quand on sait que le groupe n'avait jamais laissé s'écouler plus de trois années entre les sorties respectives de chaque album. Nos quatre nordistes avaient semble-t-il envie de faire encore durer l'aventure. Pas question cependant de rajouter un album à la trilogie du Cube. L'histoire est bel et bien terminée, la boucle est bouclée. Il fallait donc trouver autre chose à proposer et c'est une revisitation du back catalogue du groupe qui s'est imposée. Ces vieux titres qui nous ramènent maintenant un quart de siècle en arrière avaient déjà fait l'objet d'une réédition en CD en 2011 sous l'impulsion de Dave Rotten et de son label Xtreem. En dépit d'un remastering qui leur avait donné une seconde jeunesse, les titres issus du Mini-CD "Sultry Obsession" et de la cassette "official Rehearsal 90" (et également d'enregistrements encore plus anciens sortis sous le patronyme ETSICROXE, premier nom du groupe avant celui de SUPURATION) sonnaient tout de même de manière un peu vieillotte, desservis par une production honnête mais pas vraiment exceptionnelle. L'idée de les réenregistrer complètement et de leur faire profiter des progrès techniques en matière d'enregistrement et de mastering et de la maturité du groupe qui en 25 ans de carrière et nombre de sessions d'enregistrement a du en accumuler un sacré paquet; cette idée donc à sans doute germé dans le cerveau reptilien de Ludo, toujours prompt à arriver du côté où on le l'attend pas et à surprendre les fans du groupe.

Au programme donc de cette galette les quatre titres de l'official rehearsal, première démo du groupe datée de juin 1990, les trois titres du mini-CD "Sultry Obsession" qui lui date d'octobre 1990. A ces titres s'ajoutent "Ephemeral Paradise", originellement sorti en août 1991 sur la "Promo Tape '91" et également trois reprises sur lesquelles je m'attarderai un peu plus tard.

Mais avant même de déballer l'objet, l’œil averti de l'amateur d'artwork old-school ne manquera pas d'être séduit par le chouette digipack en carton mat et par la jolie pochette. L'artwork de cette dernière est signé par Dan Seagrave, un artiste anglais qu'on ne présente plus, auteur depuis maintenant plus de 25 ans, de pochettes mythiques de death metal dont celles des deux premiers albums d'ENTOMBED mais également de pochettes de GORGUTS, HYPOCRISY, DISMEMBER, CARNAGE, BENEDICTION, PESTILENCE et de très nombreux autres groupes. Son style détaillé est ici encore bien reconnaissable et convaincant, parfaitement en adéquation avec le contenu de ce CD, car, en effet si cet artwork fleure bon le death metal des 90's et aurait pu se retrouver sur la pochette d'un des groupes cités ci-dessus il y a un quart de siècle, il correspond très bien à ce que nous propose ici SUPURATION. Dès les premières secondes on est replongé dans le début de carrière du groupe. Le fan du groupe sera bien sûr agréablement surpris par la qualité sonore dont jouissent les nouvelles versions de ces titres mais il ne sera cependant pas dépaysé. Le groupe est resté totalement fidèle aux versions d'origine, ne changeant pas d'un iota ces morceaux et restant bien fidèle à l'esprit death metal originel. Pas question de sonner moderne, clinquant ou je ne sais quoi. SUPURATION reste fidèle à lui-même, droit dans ses bottes, sobre et efficace.

Alors bien sûr, ceux qui sont un peu moins fans du groupe pourrait être un peu déçus par ces vieux titres. Le groupe n'en était encore qu'à ses balbutiements. Il n'avait pas encore raffiné sa propre recette et n'atteignait pas encore le génie qu'on lui connaîtrait bientôt sur "The Cube". Reléguer ses titres au simple titre de "death metal banal et de peu d'intérêt" serait un jugement cependant bien trop rapide et sévère. Une écoute attentive montrera que le groupe commençait déjà à avoir sa propre personnalité, qu'il puisait certes ses influences dans le CARCASS et le ENTOMBED de l'époque mais que déjà à l'instar de PESTILENCE ou VOIVOD, il avait la volonté farouche de se départir de toute étiquette qu'on pouvait être tenté de lui coller pour aller explorer d'autres sphères (ou d'autres cubes) afin de se créer une identité propre très forte, notamment en emportant l'auditeur grâce aux atmosphères si particulières que SUPURATION à toujours su créer.

Le reste du CD est comme je l'ai déjà dit composé de trois reprises, un exercice pas vraiment nouveau pour le groupe et dans lequel il excelle. Personne n'a oublié la reprise du "Shout" de TEARS FOR FEARS que l'on pouvait trouver sur maxi CD "Still in the Sphere" sorti en 1994. Le groupe y montrait déjà sa capacité à vraiment s'approprier un morceau et à en proposer une relecture toute personnelle. En cela SUPURATION me rappelle un autre groupe qui excellait dans ce même exercice: TYPE O NEGATIVE. Les trois versions proposées ici sont toutes bien différentes des versions d'origine. Tout en respectant l'esprit du morceau, elles sont ici accommodées à la sauce SUPURATION et sont de belles réussites. Tout commence par une reprise de PARADISE LOST. Ce n'est pas la première fois que nos chtis reprennent un titre de ce groupe anglais. sur "As We Die For... Paradise Lost", tribute sorti chez Holy Records en 1998, le groupe s'était déjà attaqué à la reprise de "Rotting Misery" un titre du premier album du groupe. Cette fois c'est "Shattered", titre extrait de "Gothic", le second album du groupe qui est ici supurationné de manière fort convaincante. Plus étonnante et inattendue est la reprise suivante. Il s'agit du titre "The Beast", morceau du groupe TWISTED SISTER dont l'univers est tout de même assez éloigné de celui de SUPURATION. Cela n'empêche pas le groupe de se l'approprier et d'en proposer une version doom death lourde à souhait. On termine avec une autre cover bien éloignée de l'univers de SUPURATION; "Among the Living" de ANTHRAX subit le même traitement avec une efficacité toute aussi redoutable. Ce titre avait à l'origine était repris pour les besoins du film "Aux yeux des vivants" de Julien Maury et Alexandre Bustillo, duo à qui l'on devait déjà "A l'intérieur". Pour ce qui est du mastering de l'ensemble, c'est une fois de plus le grand Dan Swanö qui s'y est collé, comme cela avait déjà été le cas pour "Cube 3". Le résultat est sans surprise très bon.

Au final, ce "Reveries..." s'avère être une belle réussite. Il ne convaincra sans doute pas totalement ceux qui rongent leur frein depuis "Hegemony" (dont la sortie remonte tout de même à 2008) et préfèrent la face plus subtile et progressive du groupe incarnée par S.U.P. mais les amateurs de death metal old-school ne manqueront pas d'y trouver leur compte. L'ère SUPURATION du groupe est quoiqu'il en soit loin d'être finie puisque ce sont pas moins de quatre vinyles qui devraient sortir dans les mois qui viennent sur The Crypt, un sous-label de Dark Symphonies. Au programme on retrouvera une réédition de "The Cube" accompagnée de bonus, et des versions vinyles de "Incubation", "Still in the Sphere" et "Sultry Obsession", le tout en différentes couleurs. De quoi ravir les fans comme moi qui rêvaient d'avoir la trilogie du "Cube" en vinyle. Après tout ça S.U.P. devrait retrouver le devant de la scène comme ça sera le cas sur celle du Hellfest dans quelques jours.




http://www.supuration.fr - 146 visite(s)


Rédigé par : Sheb | 16.5/20 | Nb de lectures : 9329




Auteur
Commentaire
matthieullica
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2015 à 10h56 - (117031)
Pas encore écouté.

Je dois confesser la crainte de voir l'image du groupe s'éroder avec autant de rééditions. J'aurais voulu que le concert du HellFest l'année dernière soit le dernier pour pouvoir crier : "SUPURATION est mort, Vive SUPURATION". Ainsi, l'image culte dont jouit le groupe aurait été intacte.

Là, on fait durer l'épisode jusqu'à la moelle. J'ai horreur de ça.
Surtout que ceux qui ne connaissent pas vraiment le groupe ne captent certainement pas que c'est une réédition. Du coup, tout comme "The Cube" sorti sous le patronyme SUP chez Holy Records, beaucoup sont déstabilisés. SUP ou SUPURATION ? C'est le dernier, pas le dernier ? Nouvel album ou réédition ?

J'ai bien hâte de retrouver SUP. Ne serait-ce que pour commencer à bosser l'artwork.

dances of death
IP:149.154.231.52
Invité
Posté le: 20/06/2015 à 16h05 - (117042)
Excellente chronique Sheb !

Le réenregistrement de ces "vieux titres" permet de bien les mettre en valeur. J'ai un peu de mal avec le son des originaux, et là je redécouvre ces morceaux avec plaisir.
Les 3 reprises, que je trouve aussi très réussies, ça ajoute un plus indéniable à l'ensemble.

Même si j'attend avec impatience les rééditions en vinyl... j'ai encore plus hâte d'écouter du nouveau matos de SUP ! ;-)


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker