SUNSTORM - Emotional Fire (Frontiers/La Baleine) - 14/08/2012 @ 08h16
Joe Lynn Turner n’est peut-être plus dans le coup depuis un bon moment déjà, mais il n’en reste pas moins l’un des meilleurs vocalistes de hard rock mélodique encore en activité. Sans faire l’affront aux vieux de la vieille de ressortir une nouvelle fois le C.V. exceptionnel du chanteur américain, rappelons quand même aux petits jeunes que notre homme a côtoyé les plus grands au sein de formations légendaires comme DEEP PURPLE, RAINBOW, ou YNGWIE MALMSTEEN. Pour autant, et à la différence de son « ami » David Coverdale par exemple, il ne fait aucun doute que JLT n’a pas eu la carrière qu’il méritait…
Toujours occupé par de multiples collaborations (l’une des dernières en date étant OVER THE RAINBOW, un tribute band à… RAINBOW), Turner prend quand même régulièrement le temps de se consacrer à SUNSTORM, un projet monté de toutes pièces par Serafino Perugino (Frontiers Records) lui permettant d’officier dans ce registre AOR / hard mélodique qu’il affectionne tant. "Emotional Fire", troisième album sans réelles surprises, se veut dans la droite lignée de ses prédécesseurs, plutôt bien accueillis il y a quelques années.

Les meilleurs compositeurs de la maison de disques italienne ont donc une nouvelle fois été sollicités afin de proposer des titres taillés sur mesure, parfaitement adaptés à la voix chaude et gorgée de feeling du vocaliste américain. Et comme d’habitude, la recette fonctionne à merveille. Comme on pouvait s’en douter, "Emotional Fire" contient son lot de refrains accrocheurs et de morceaux imparables tout droit sortis des 80’s, à commencer par l’introductif « Never Give Up », d’une simplicité déconcertante, mais tellement efficace… Impossible également de rester de marbre face aux mélodies sucrées de « Gina » ou « Lay Down Your Arms ». A titre d’exemple, on pense par moments à BON JOVI (« Emily »), voire au VAN HALEN période Sammy Hagar (« Follow Your Heart »).

Et même si le disque emprunte parfois des contrées très (trop ?) FM, comme sur la ballade langoureuse « All I Am », Turner est toujours là pour sauver l’ensemble du naufrage grâce à une performance de tout premier ordre. Le chanteur prend de l’âge assurément, mais il rend encore justice à son statut. Pour la petite histoire, sachez quand même que JLT revisite ici une partie de son passé puisqu’il reprend trois compositions signées Michael Bolton, interprétées en leur temps par Bolton lui-même ou par la chanteuse Cher, et sur lesquelles Turner assurait les backing vocals. Ceci explique certainement cela…
Epaulé par une solide équipe de mercenaires (le bassiste/producteur Dennis Ward, le guitariste Uwe Reitenauer et le batteur Chris Schmidt, qui jouent tous les trois au sein de PINK CREAM 69), JLT se fait tout simplement plaisir au sein de SUNSTORM, même s’il se repose désormais sur son glorieux passé. Alors, si on aimerait l’entendre évoluer dans des contrées plus foncièrement hard rock, ne boudons pas notre plaisir et saluons comme il se doit le nouvel album d’un vocaliste comme on n’en fait plus de nos jours.


Rédigé par : up the irons | 14.5/20 | Nb de lectures : 10973




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker