SUBSIGNAL - Touchstones (ZYX) - 03/04/2013 @ 08h00
Quand une recette ou un menu ne fonctionne pas, on ne peut pas virer les clients du restaurant en les traitant d’ignares. Il faut peut-être en revoir les ingrédients qui le composent… ou changer le chef cuisinier !

C’est ce qu’ont du se dire Arno Menses et Markus Steffen, membres de Sieges Even. Ce vétéran allemand et mésestimé (!) de la scène métal progressif a rendu son tablier en 2008 après le live testament "Playgrounds". Et pourtant ils furent patients, ils furent têtus les Teutons car ils ne renoncèrent qu’au terme d’une discographie riche de 4 démos, 7 albums studio et après une vingtaine d’années tout de même !

Malheureusement pour Menses et sa bande, le groupe munichois a sans doute payé le prix d’une concurrence impitoyable de la part de certains de ses compatriotes un gros chouia au-dessus de la mêlée et dont le plus redoutable candidat fut sans conteste Vanden Plas. A son corps défendant, Sieges Even n’a bénéficié que d’un soutien très limité. Insideout y a cru un court moment. Une certaine presse et quelques fans web-kronikeurs fidèles ont fait ce qu’ils ont pu. En vain.

D’un autre côté, excepté « The Art Of Navigating By The Stars » en 2005 et « Paramount » en 2007, leur musique n’avait rien d’exceptionnel et ce réveil tardif n’a pas sauvé les meubles. C’est bien connu, l’Histoire ne retient que les vainqueurs. Et de vainqueurs, les Bavarois n’en avaient visiblement ni le profil, ni les moyens.

Mais nos 2 compères rescapés de ce qu’il faut bien appeler une longue agonie ont de la suite dans les idées et des idées neuves à nous faire partager. Et c’est dans cette optique, qu’ils ont rebondi en formant Subsignal. Encore charmés par les progrès réalisés sur les 2 derniers opus, nous étions quelques uns à attendre patiemment le résultat de cette nouvelle aventure.

Il y eut donc un premier album en 2009, "Beautiful & Monstrous" aux ambitions et au propos plus que prometteurs. En basculant du métal prog au rock néo prog dopé, Subsignal/Feu Sieges Even semblait avoir trouvé la bonne marche à suivre. Rien de renversant, certes mais prometteur. Compte tenu de leur douloureuse expérience précédente, cela tenait presque du miracle et impliquait des encouragements mérités. Une sorte de « bien mais peut mieux faire » incitatif à plus d’audace.

Stimulés par cet accueil bienveillant de la part de l’ensemble de la web-presse spécialisée, nos Allemands reviennent en 2011* avec "Touchstones", histoire de nous prouver qu’ils ont bien appris la leçon. Mais pour l’audace, il faudra repasser…


Néanmoins, ce qui frappe et séduit d’emblée, c’est le chant admirable et le travail sur les chœurs et les voix. C’était déjà le cas avec Sieges Even mais ici un soin tout particulier y a été apporté. (Sur "The Lifespan of a Glimpse" il est très efficacement doublé de chant féminin). Un travail qui rehausse de manière significative la qualité de l’ensemble. ("As Dreams Are Made On").

Car dans les faits, "Touchstones" ne bouleverse pas la donne et se montre comme le digne successeur et quasi frère jumeau de "Beautiful & Monstrous". Sur les 12 compositions tantôt calibrées rock néo prog, métal ou A.O.R, certaines sortent vraiment du lot ("Feeding Utopia" – "The Size of Light On Earth" – "As Dreams Are Made On") et la plupart sont extrêmement accessibles et plaisantes à entendre.

En passant de Metallica (riffs de plomb sur "The Lifespan of a Glimpse"..) à RPWL (guitares éthérées) autre formation allemande de talent, Subsignal couvre un spectre large susceptible d’emporter l’adhésion d’un auditoire ouvert aux influences à géométrie variable mais très bien maitrisées. Ajoutez-y une production soignée et des mélodies qu’on n’oublie pas si facilement ("Embers Part I") et vous obtenez la recette (la bonne enfin ?) d’un album qui sans être prodigieux peut se voir qualifié de réussi. En attendant le véritable décollage que tous espèrent et qui devrait décoiffer, ce n’est déjà pas si mal !

* Les plus malins d’entre vous auront remarqué que l’album est sorti en 2011 ; n’insultez ni le boss ni le kronikeur car cet album a été envoyé à V.S au début de cette année. On appelle ça « les aléas de la distribution »…


Rédigé par : Karadok | 14/20 | Nb de lectures : 11486




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker