STRUCTURES - Divided By (Sumerian) - 04/01/2012 @ 07h27
C’est marrant tous ces patronymes « techniques » que l’on peut trouver dans la scène Djent. Après PERIPHERY, TESSERACT (qui est une forme géométrique), MONUMENTS, VOLUMES, CIRCLES… voici STRUCTURES, ou plutôt STRUC/TURES. Car oui, en bon geeks fan de maths, les jeunes membres de STRUC/TURES ont choisi pour leur premier album Divided By de vénérer la toute puissante division, bien mise en valeur sur la pochette. Premier album qui débarque chez le mighty Sumerian Records, usine à combo modernes et souvent talentueux (c’est quand qu’ils signent PATHOGENIC ?).

Débarqué au beau milieu de la scène Djent et ayant tourné avec des groupes Djent, STRUC/TURES n’est pourtant pas vraiment un groupe de Djent. Le quintette penche nettement plus vers le Deathcore, vers le bon Deathcore mais aussi un peu vers le mauvais. L’accueil de leur premier EP avait été assez bizarre, l’impression d’avoir affaire à un groupe de Djent très/trop death laissant une impression mitigée. Mais le groupe démontrait déjà son talent pour les structures (hahaha) alambiquées et l’aspect percutant du Deathcore à grand coups de moshpart dans les valseuses. Finalement, STRUC/TURES est un peu un mix entre du WHITECHAPEL et du PERIPHERY, avec plein de vocaux différents et un aspect Djent réduit à la portion congrue, c’est-à-dire des gros riffs sous-accordés. Seuls les quelques leads mélodiques rapprochent le groupe des combos Djent les plus démonstratifs.

Mais pour son premier album Divided By, STRUC/TURES va se concentrer sur son côté le plus direct et efficace pendant 32 minutes. Après un départ explosif avec "At Las[t]", le groupe va délivrer des morceaux ultra-punchy et brutaux, faits de changements de plans incessants et de breakdowns triple épaisseur (voire quadruple, soyons fous). Pour peu qu’on soit réceptif à ce genre qui met l’aspect coup-de-poing au premier plan, le minimum syndical de headbang et de tapage de pied est garanti. Quelques leads se font entendre au sein de morceaux plus ou moins mélodiques mais toujours rentre-dedans, et des morceaux de choix comme "Encounter…" ou "Relapse; Signs." (un appel du pied au célèbre label ?) retiennent l’attention. Divided By aurait donc pu être un album parfait de Deathcore alambiqué, dynamique et souvent jouissif (le batteur est un sacré monstre), mais malheureusement une couille est tombée dans le potage…

Le problème c’est que le groupe fait une grooooosse faute de goût avec les chants : les growls, proches de Phil Bozeman sans être aussi profonds, sont corrects. Les chants « Hardcore » sont déjà plus limite, même parfois bien ridicules, mais bon pour le genre ça passe encore (sauf quand le chanteur d’EMMURE se pointe, gloups). Par contre le chant clair, non, non et non ! Il est tout simplement IM-MONDE ! On dirait presque qu’ils ont casé des samples de SUM 41 au beau milieu de morceaux de Deathcore agressif pour déconner. S’ils avaient utilisé de l’autotune, on aurait presque pu se croire chez ATTACK ATTACK!. Non décidemment ça ne passe absolument pas, les morceaux qui en possèdent (soit les ¾ du disque hélas) sont complètement détruits, car on a envie de zapper illico dès que le chant de fillette se pointe sur des plages comme "Paralyzed___", "In Pursuit Of" ou encore "Clockworks". Heureusement qu’il n’y a pas de clavier en mousse sinon BETRAYING THE MARTYRS n’était pas loin. Et à part ça, le disque s’essouffle sérieusement en fin de course (le final "/" étant… heu ouais non je vais plutôt ne rien dire), et la durée de vie de Divided By laisse à désirer malgré son format compact et brut de décoffrage. Surtout que de ce point de vue, la prod n'est pas terrible, trop en mode « vas-y, on va t’en mettre plein la gueule avec tous les boutons sur 11 et tu vas ramasser tes dents ». Ça fonctionne pendant les grosses moshparts mais quand STRUC/TURES accélère le tempo et part dans tous les sens on ne comprend plus grand-chose, on a juste l’impression de se retrouver au milieu du groupe qui joue à donf dans une pièce exiguë.

Le bilan de ce premier album de STRUC/TURES est donc assez mitigé. Il y a pourtant un sacré potentiel, mais il faut extirper les passages les plus efficaces (qui sont tout de même assez légion, et qui envoient du bois et pas qu’un peu) et laisser de côté les fautes de goût assez grossières. En bannissant le chant clair (et les chants core aussi, tant qu’à faire) et en se calmant un peu sur les réglages d’amplis, STRUC/TURES pourrait être un sacré bon groupe de Djent/Deathcore ultra-punchy et efficace. Un disque peut-être un peu trop « ricain » sur certains aspects (ils sont canadiens pourtant), encore trop « Metalcore » et pas assez personnel, avec des mélodies un peu forcées. Divided By est à conseiller pour ceux qui veulent un truc qui décoiffe et qui sont capables de faire l’impasse sur 2/3 horreurs (à moins que ça ne vous fasse marrer, ATTACK ATTACK! est très drôle pris à un certain degré), mais ceux qui sont plus exigeants sur la scène Djent & assimilés vont pouvoir ici écrire la mention « semi-déception ».

http://www.facebook.com/wearestructures - 444 visite(s)

Encounter... - 86 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 11950




Auteur
Commentaire
Rémi
IP:90.8.69.218
Invité
Posté le: 04/01/2012 à 10h40 - (99628)
Je ne pense pas que ça ne soit que le chant qui fait penser à du SUM 41, si tu écoutes la zik à ce moment là, C'EST SUM 41. Donc soit on le prend au second degré et ça passe, soit c'est du 1er degré et c'est affreux. Mais un seul passage aurait pu être "la bonne blague" sauf que, comme tu le dis, ça revient trop souvent pour être une boutade...

jvice
Membre enregistré
Posté le: 04/01/2012 à 16h34 - (99640)
Le côté déstructuré du disque est juste jouissif. mais 2-3 passages dispensables, c'est vrai.



Zero
Membre enregistré
Posté le: 21/07/2012 à 11h58 - (103074)
...espèce de mix entre du math core et du death core (effectivement pas trop de palm mute à la djent) avec des incursions skate-punk...autant je détestais ces passages au début, autant ça passe de mieux en mieux et je trouve ça plus sympa que ces éternels refreins en voix émo...en espérant que la cohésion entre les différents styles soit encore meilleure sur le suivant...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker