STORY OF JADE - The Damned Next Door (WormHoleDeath) - 13/04/2012 @ 08h08
Après « Story of Laly » ou encore « Story of Virginia », l’ami Marc Dorcel n’en finit plus dans sa série des « Story of ». Il faut croire qu’il gagne un paquet en vendant une meuf à des dizaines de prédateurs pendant plus d’une heure et demie… Cela dit, rien ne porte à croire que Virginie Caprice accepte de remettre les pieds sur un plateau d’ici là. Malgré les conseils de son ami Jasmine, la belle blonde a préféré s’afficher sur le petit écran, dans des émissions à la con de la TNT. La fin d’une carrière, vous dis-je !



Non, VS Greg ne m’a pas encore demandé de chroniquer des films pour adultes, bien que je me sois posé la question lorsque j’ai tapé « Story of Jade » dans mon moteur de recherche. Non, non, il voulait bel et bien que je m'atèle à une chronique conventionnelle, celle de « The Damned Next Door », le premier album des Italiens de Story of Jade. Avec ses allures pseudo « neo gothique pour ado boutonneux » sur la pochette, ce jet de la part de nos voisins transalpins est à mettre à côté d’Arch Enemy, la voix de Bapho Matt étant presque identique à celle de la « belle » Angela et la musique suivant bien sûr cette logique, mais avec un côté « Horror Metal ».
Après ses dix années d’existence, le combo italien s’est décidé à sortir un album dans une veine à la fois death mélodique et heavy, à l'image de « H.M.K.M. », qui fait une synthèse de ce que contient l’effort, mais montre bel et bien le peu d’intérêt que procure cette formation. Pourtant, le quatuor sait jouer, dévoile des multiples influences (King Diamond ou Slayer pour ne citer qu’eux) au fil de l’album, mais malgré cela, on peut facilement un peu trop reconnaître de qui ces plans ont été inspirés.

Malheureusement, la sauce ne prend pas, j’ai l’impression malsaine d’entendre le même morceau pendant l’intégralité du brûlot italien.
On ne peut pas enlever le talent de ses membres en tout cas, avec « J.A.D.E. », le guitariste se met en premier plan avec un solo sorti de nulle part. Bien que Story of Jade ne fasse l’unanimité pas, cet opus pourrait plaire aux fans d’« Horror Punk » à la Wednesday 13 avec des riffs un peu plus couillus et heavy. Mais avec des nappes de clavier, à l’image d’ « Afterlife Solution », on a déjà entendu ça des milliers de fois et ça n’a rien d’intéressant. Peut-être que le groupe a eu la « mauvaise idée » de penser à bien en ajoutant du clavier derrière un riff heavy.

Pour faire clair, ce premier disque n’est pas bon, il n’est pas totalement mauvais, mais il y a un défaut qui prend le pas à l’écoute : l’ennui !
Alors peut-être que Story of Jade a quelque chose que je n’aurai pas décelé, une image cachée pour me faire changer d’avis ? « The Damned Next Door » figure comme étant un opus interprété avec professionnalisme, mais sans une identité propre. L’originalité fait défaut, à tel point que l’on préférera y écouter les influences majeures de ce disque, et que l’on oubliera rapidement et sans état d’âme cet album. En gros, pas de quoi fouetter un chat.

http://www.storyofjade.net - 146 visite(s)

my_____ - 67 téléchargements


Rédigé par : Choko | 10.5/20 | Nb de lectures : 12418




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker