STORMLORD - The Legacy Of Medusa-17 Years Of Extreme Epic Metal (Scarlet/Season Of Mist) - 22/08/2008 @ 10h11
Les fans de STORMLORD doivent se réjouir de voir leur groupe fétiche enfin médiatisé, puisque que parallèlement à la sortie du nouvel album chez les espagnols de Locomotive, sort également cette compilation-best of sur l’ancien label des italiens. Nous avons déjà évoqué les nombreuses qualités de « Mare Nostrum » dans la kro qui lui était consacrée ; cette fois c’est de « The Legacy Of Medusa » qu’il est question, premier Best Of du groupe en 17 ans d’existence dont 11 d’activité discographique. Le premier EP, « Under The Sign Of The Sword », est d’ailleurs présent en fin de disque, comme un bonus offert aux inconditionnels.

Les morceaux qu’on y trouve ne sont en effet pas encore imprégnés de la patte STORMLORD faite de claviers symphos, de rythmiques souvent très rapides, mélange de thrash et de speed, de vocaux blacks et death et d’interventions de chanteurs/chanteuses d’opéra. Si vous y voyez un lien avec CRADLE OF FILTH vous ne serez pas forcément loin du compte, avec cette précision tout de même que les italiens sont moins grandiloquents que CRADLE (moins ridicules diront certains) et que s’ils n’ont pas à leur actif un bijou comme « Dusk And Her Embrace », ils peuvent être fiers d’une discographie sans véritable fausse note ; ce qui est loin d’être le cas des anglais.

Dès 1998, un an après la sortie de ce fameux premier EP, STORMLORD pose les bases du style dans lequel il évoluera pendant les dix années à venir. « Where My Spirit Shall Be », deuxième EP dont la version originale du titre éponyme sert d’introduction au Best Of, abandonne les plans métal un poil patauds de la démo pour mettre en avant claviers, vocaux criards et mélodies paganisantes. Etonnamment, le premier album « Supreme Art Of War » est absent et seule une version live de « A Descent Into The Kingdom Of The Shades », en bonus sur le deuxième CD (nous y reviendrons), le représente. Avec « At The Gates Of Utopia » en 2001, le style s’affine et devient plus épique, la prod s’améliore et comme en témoignent les trois morceaux représentés ici, les italiens auraient certainement, s’ils avaient sorti leurs albums plus tôt, connu une autre destinée. Mais aussi sympathique soit-il, leur black sympho arrive malheureusement un peu tard pour espérer atteindre les sommets de popularité de ses aînés et malgré toutes ses qualités on a toujours un sentiment de déjà vu qui freine notre enthousiasme.

Il ne faudrait pas pour autant bouder le groupe pour cette seule raison, parce qu’il a malgré tout son identité (chants masculins lyriques par exemple) et qu’il est avant tout un bon groupe de black sympho, même si l’appellation est réductrice compte tenu des éléments métal présents dans les morceaux. « The Gorgon Cult », le troisième album, dont les tempos sont moins rapides que ceux de ses prédécesseurs, les fait d’ailleurs ressortir. STORMLORD semble marquer un peu le pas avec ce disque et on commence à observer une certaine redondance dans les plans et mélodies utilisés. Marque de fabrique ou baisse d’inspiration, la réponse se trouve certainement dans l’intérêt qu’on porte au groupe, le débat étant le même pour d’autres formations, MAIDEN en tête.

« The Legacy Of Medusa » est une bonne compilation qui peut faire découvrir STORMLORD à moindre frais, puisque les classiques du groupe sont présents. Le tracklisting est bien pensé et met en valeur l’unité de l’œuvre des Italiens, puisque hormis une différence de production entre les albums, le passage de l’un à l’autre au gré des morceaux choisis ne choque pas plus que cela. Le petit plus, qui peut décider le non fan à acheter, est ce « Live In Québec City » de 2006 déjà disponible en DVD et proposé ici dans sa version audio. Un titre manque, « Dimension : Hate », remplacé par la version de 2000 de « A Descent Into The Kingdom Of Darkness » évoquée en début de chronique. L’interprétation et le son ne sont pas exceptionnels et en ce qui me concerne j’apprécie bien plus STORMLORD en studio, mais ce deuxième CD est le genre de bonus qui fait plaisir et pourrait peut-être même pousser les stormlordophiles collectionneurs à acheter le Best Of, qui leur propose en plus la première démo du groupe.


Rédigé par : Dungorpat | Best Of/ | Nb de lectures : 10178




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker