STORMLORD - Mare Nostrum (Trollzorn/AFM/Season of Mist) - 16/07/2015 @ 07h07
Après la sortie de Hesperia en 2013, Trollzorn continue de chouchouter les italiens de STORMLORD en remettant sur le devant de la table leur back-catalogue. Pour l’instant, voici la réédition (format digipack) de Mare Nostrum, le 4ème album du groupe initialement sorti en 2008 via le label espagnol Locomotive Records. Cette production ayant déjà été chroniquée par Dungorpat en son temps, je ne vais pas forcément m’étendre dessus. Toujours est-il que Mare Nostrum marquait un changement pour STORMLORD, passant du Black sympho à ce qui est maintenant coutume d’appeler « Epic Extreme Metal », pour désigner bien évidemment ce style de Black mélodique qui n’a plus rien de franchement sombre ou evil. Le groupe italien nous abreuve plutôt d’un Metal extrême raffiné, aux riffs mordants mais souvent aérés par des mélodies, et bien sûr les inévitables apparats sympho qui font toute l’identité du groupe d’ailleurs. Identité qui se retrouve ainsi dans le côté oriental ou méditerranéen, même si cela se retrouve surtout sur les morceaux "Legacy of the Snake" et "The Castaway". Mais pour le reste, STORMLORD égrène son Metal extrême sympho plutôt classique dans l’absolu avec classe, dès le début de l’album avec le magnifique morceau-titre d’ouverture d’ailleurs. Entre ça et le final épique avec "Stormlord", les italiens déversent leur science du Metal extrême gentil et simple mais bien rythmé ("Neon Karma"), avec quelques mélodies entraînantes ("Neon Karma" aussi, "And the Wind Shall Scream My Name") et même des riffs un peu plus modernes ("Legacy of the Snake") que l’on retrouvera 5 ans plus tard sur Hesperia d’ailleurs. Le chant, oscillant entre cris à la Freddy de CHTHONIC et growls, parfois accompagnés d’une voix d’obédience goth à la MOONSPELL ("Neon Karma", le plus atmosphérique "The Castaway"), est plutôt accrocheur et fait de Mare Nostrum un album au minimum plaisant. Album qui souffre tout de même de quelques baisses de tension, des morceaux comme "Emet" ou "Scorn" sont assez anecdotiques, heureusement que le plus Black "Dimension: Hate" rattrape un peu le coup en seconde partie d’album. Il est aussi étonnant de constater que la prod de Mare Nostrum bien que datant de 2008 a relativement mal vieilli, les guitares et/ou le chant sont parfois noyés dans l’ensemble, manquant d’un peu de jus. Ce 4ème album des italiens reste tout à fait correct, bon en son style même, mais force est de constater que Hesperia a depuis surpassé ce disque, amenant STORMLORD a un autre niveau d’epicness. Difficile donc de savoir à qui est destiné cette réédition, à part au fans qui ne l’avaient pas déjà, réédition accompagnée de bonus dispensables, à savoir quatre morceaux de l’album dans des pré-versions de 2007, identiques aux versions album avec forcément un son moins bon ; et une interprétation du morceau-titre captée en Live pour une radio sans intérêt, si ce n’est le pur die-hard-fan service. A vous de voir si vous avez la nécessité de vous replonger dans l’avant-dernier album de STORMLORD qui en vaut tout de même la peine pour tout amateur de « Metal extrême mélodique et symphonique », mais on va plutôt guetter la suite de Hesperia en espérant que le groupe réussisse à faire encore mieux.



http://www.stormlord.net/ - 143 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | Réédition/ | Nb de lectures : 7813




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker