STEVEN WILSON - Get All You Deserve (KScope/Wagram) - 11/01/2013 @ 08h03
En attendant d’en savoir un peu plus sur l’avenir et/ou le calendrier de Porcupine Tree et après le « collector » Catalogue/Preserve/Amass sorti au printemps dernier, voici la version audio-visuelle de 3 années de travail de Steven Wilson en solo.

Vous devez vous en doutez, il n’y a que du bon à en dire tant le perfectionnisme quasi maladif de son auteur ne saurait être pris en défaut sur cette œuvre indispensable à qui veut compléter un tableau de chasse déjà fort de 2 albums monstrueux dans tous les sens du terme. A ce sujet, sachez qu’après un "Insurgentes" élogieusement traité en 2009, "Grace For Drowning" sorti en septembre de l’année dernière a reçu plus qu’un accueil chaleureux. Entrée à la 34ème place au classement britannique des 40 meilleurs albums du Billboard, 22ème aux classements allemands et néerlandais et 19ème au classement U.S. Du coup, Sir Wilson n’a pas beaucoup de soucis à se faire pour le 3ème dont la sortie est prévue pour le début de l’année prochaine.

La réalisation de ce premier DVD a bien sûr été confiée à Lasse Hoile, désormais personnage incontournable quand il s’agit d’illustrer en images l’univers du Maître à penser du rock atmo lourd et classieux.

Volontairement ou à l’insu de son plein gré, Wilson est désormais l’un des étendards les plus convaincants d’une musique moderne, intense, progressive ou non, mais en tout cas bien représentative de 40 années de fusion incandescente où se mêle l’influence de toutes les sommités de la « grande et noble musique ». Et quand je dis grande et noble, j’englobe bien sûr le rock et le métal dans leurs acceptions les plus larges. De ce fait, le spectacle offert par "Get All You Deserve" n’a jamais aussi bien porté son nom.

Wilson est un grand musicien ; ses compositions, son chant et ses interventions à la 6 cordes sont un modèle du genre aussi bien dans les riffs que lors des solos. Mais pour exister, un grand musicien doit savoir faire preuve d’ouverture et d’humilité. 2 qualités qui une nouvelle fois sont ici parfaitement honorées si l’on considère le pédigrée des accompagnants.

Si les camarades de chambrée de Wilson au sein de Porcupine Tree étaient loin d’être des amateurs, que dire de cette nouvelle équipe qui l’assiste en solo ? A la batterie Marco Minnemann : on ne présente plus le candidat « malheureux » de la Drum’s Academy organisée pour remplacer Portnoy chez Dream Theater. Ce magicien des baguettes qui sait allier puissance de feu et finesse d’exécution semble s’être parfaitement remis de cette déconvenue. Doit-on affirmer qu’en ne le choisissant pas, les New-Yorkais lui ont rendu une fière chandelle, sans doute car le voici libéré d’un style un peu étroit eu égard à ses compétences.

Les autres animateurs surdoués de ce concert filmé à Mexico sont le surprenant guitariste bulgare Niko Tsonev qui donne une réplique magistrale à son alter ego anglais ; le claviériste Adam Holzman, pianiste de jazz fusion américain ; Theo Travis bien connu car il accompagne Wilson depuis de longues années. Mais la surprise du chef vient de la présence de Nick Beggs qui n’est autre que l’ancien bassiste de…Kajagoogoo ! Oui, la célèbre formation pop new wave qui rencontra un énorme succès durant les années 80 ! Depuis le bonhomme a fait son chemin et il est aujourd’hui l’un des plus fameux praticiens du stick Chapman de la scène britannique. Comme quoi, tout mène à Wilson, y compris les « Too shy shy, Hush hush, Eye to eye ».

Quant au Maître, il « se contente » d’interventions multiples - plutôt modérées d’ailleurs - à la guitare bien entendu mais aussi aux claviers sans oublier le chant évidemment où son timbre si caractéristique fait mouche à chaque fois dans un registre varié passant du feutré à l’énergique en fonction des titres qu’il interprète et du degré de sensibilité qu’il tient à y placer.

Avec une telle armada à la manœuvre, on s’attend à des étincelles. Et elles sont bien au rendez-vous ! D’abord la mise en scène est assez unique en son genre : le groupe commence à jouer environ 30 minutes derrière un rideau transparent ne laissant entrevoir que des silhouettes occupées à « chauffer » leurs instruments respectifs dans une quasi intimité. L’ambiance s’en trouve tout à coup nimbée d’une aura de mystère assez troublante.

Une fois le rideau tombé, d’innombrables flash illuminent la salle et les spectateurs découvrent enfin le groupe déjà lancé à pleine vitesse et en parfaite osmose, bien rodé par le petit aparté du début. Si le show est majoritairement centré sur "Grace…" avec 8 titres sur 16, c’est avec le très « Crimsonien » "No Twilight Within the Courts of the Sun" tiré d’"Insurgentes" qu’il démarre véritablement. Puis il déroule la trame de "Grace…" en alignant 5 titres consécutivement avant de revenir à "Insurgentes" pour 2 titres dont l’imparable "Harmony Korinne". (Voir tracklist).

La surprise vient de la présence de "Luminol", un titre inédit qui devrait faire partie du prochain album et qui en dessine les contours de manière déjà très probante et alléchante…

La cerise sur ce gâteau aux saveurs indescriptibles et illimitées, c’est "Veneno Para Las Hadas" qui en prend la couleur et le goût. J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de ce titre lors de la sortie d’"Insurgentes" ; sa sobriété dans l’instrumentation, son caractère intimiste, son expression presque confidentielle en ont fait l’une des très grandes compositions de cet album. Ici, en live, elle prend une dimension spatiale, magnifiée par un environnement propice au partage immédiat et à la contagion bienfaitrice fut-elle sourde ou secrète.

A côté de cette douceur incomparable, Wilson livre un show puissant, dévastateur et disons le sublime. Epaulé il est vrai par un quintet de musiciens qui tutoient les Dieux à chacune de leurs prestations, il balaie les genres avec l’aisance d’un génie désormais au fait de son art : jazz rock, rock progressif, métal ici tout est affaire de maîtrise et d’intelligence. Appréciez par exemple, les interventions de Theo Travis que ce soit à la flûte ou au saxo : dès leur apparition ce sont des sommets d’ingéniosité dans la construction et un bonheur auditif sans égal.

Difficile de dire si Wilson parviendra à maintenir ce line-up pour la suite de ses aventures en solo ; ceci dépendra sans doute des occupations des uns et des autres. En tout cas, il semble avoir trouvé là la formation la plus pointue et la plus à même de traduire en public l’expression de ses mondes intérieurs tourmentés, complexes mais aussi lumineux et transcendants.


Wilson est-il un fou parmi les sages, un génie au milieu des sots ou bien un thaumaturge face à des ignorants, un visionnaire confronté à l’aveuglement de la masse ou tout à la fois ? Peu importe ! C’est en tout cas un très grand Monsieur, un distributeur de bonheur et d’émotions musicales à nulle autre pareille.

Que dire de plus ? Jetez-vous sur ce DVD qui ne souffre d’aucun défaut car ces 2 heures passées en sa compagnie et consacrées à dispenser l’une des musiques les plus inventives qu’il m’ait été donnée d’entendre ne peuvent être comprises et appréciés qu’à l’aune d’un visionnage et d’une écoute respectueuse. J’allais dire religieuse…

Tracklist:
01. Intro ('Citadel')
02. No Twilight Within the Courts of the Sun
03. Index
04. Deform to Form a Star
05. Sectarian
06. Postcard
07. Remainder the Black Dog
08. Harmony Korine
09. Abandoner
10. Like Dust I Have Cleared From My Eye
11. Luminol
12. Veneno Para Las Hadas
13. No Part of Me
14. Raider II
15. Get All You Deserve
16. Outro ('Litany'

Musiciens:
Steven Wilson / Voice, Keyboards, Guitars
Nick Beggs / Bass, Chapman Sticks
Nico Tsonev / Guitars
Theo Travis / Saxophone, Flute, Clarinet
Adam Holzman / Keyboards


Rédigé par : Karadok | DVD/ | Nb de lectures : 12054




Auteur
Commentaire
Jehan
Membre enregistré
Posté le: 11/01/2013 à 09h05 - (105503)
"Jetez-vous sur ce DVD qui ne souffre d’aucun défaut car ces 2 heures passées en sa compagnie et consacrées à dispenser l’une des musiques les plus inventives qu’il m’ait été donnée d’entendre ne peuvent être comprises et appréciés qu’à l’aune d’un visionnage et d’une écoute respectueuse. J’allais dire religieuse…"

Tout est dit. DVD absolument fantastique !



nuno777
IP:92.133.90.99
Invité
Posté le: 11/01/2013 à 09h57 - (105504)
Rien à ajouter! Et The Raven est encore meilleur que Grace.

fabu
IP:83.134.15.40
Invité
Posté le: 12/01/2013 à 07h29 - (105525)
to@nuno777

d'accord avec toi

jad wio
Membre enregistré
Posté le: 12/01/2013 à 09h18 - (105527)
j'espere que la phrase ''à l'insu de son plein gré'' était ironique ou moqueuse... parce que depuis que dans les guignols ils l'ont sortis je la lis souvent... au premier degré...

bref osef, le DVD que je veux absolument c'est celui là :-)

Joss
Membre enregistré
Posté le: 12/01/2013 à 09h42 - (105528)
Superbe DVD/Blu-ray effectivement, c'est du haut niveau. Vivement la sortie du nouvel album et le concert au Trianon !



opethmaniac
IP:83.204.111.145
Invité
Posté le: 12/01/2013 à 23h10 - (105533)
Parfait. Comme le Ulver. Kscope a le don de faire très fort quasi-systematiquement !

Olca
Membre enregistré
Posté le: 13/01/2013 à 21h51 - (105541)
A noter que le nouvel album sortira fin Février, avec presque le même line-up, Nico Tsonev ayant été remplacé par l'excellent Guthrie Govan...

Eklect
IP:84.5.116.205
Invité
Posté le: 11/11/2013 à 21h51 - (109886)
Je sors tout juste du concert marseillais, la playlist est assez proche de celle de l'excellent live "get all you deserve" !!!
Marco cède sa place à Chad Wakerman à qui l'on ne peut rien reprocher sauf de passer derrière un des maitre du moment...il m'a paru bien trop sage pour le style Wilson. Mauvais choix donc.
Ceci est l'unique critique à formuler sur ce concert dantesque.
Merci à Steve et à son band ...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker