SQUASH BOWELS - Grindcoholism (Selfmadegod) - 03/02/2014 @ 07h48
Au début, ils étaient deux copains. Deux gastronomes en culottes courtes éreintant les bancs de l’école du grind – alias l’école de la vie – ensemble, se serrant les coudes quant il fallait, partageant les plans pourris dans des vans qui l’étaient hélas encore moins et sortant même un split ensemble en 1997 pour célébrer leur amitié. Et puis chacun a grandi. Les shorts et les bretelles rustiques des débuts ont été remisés au placard. Des poils sont apparus sur les mentons. Un peu de bide aussi, hélas. Et en vieillissant, les inséparables d’hier se sont rendus compte qu’aujourd’hui, ils prenaient des chemins de plus en plus divergents. Regardant jadis tous les deux dans les directions, les voilà se découvrant des envies différentes une fois arrivés à l’âge adulte.

MALIGNANT TUMOUR lui s’est dit que pour draguer les filles et plus s’amuser, mieux valait mettre la pédale douce niveau tripes à la mode de Caen et blasts de derrière les fagots, surtout que l’on ne rajeunit pas avec l’âge. Et puis finalement, TURBONEGRO et MÖTORHEAD, c’est aussi sympa que NAPALM DEATH non ?

Sauf que SQUASH BOWELS est du genre têtu, lui. Tant pis si aujourd’hui en 2014 il ne reste dans ce trio plus aucun membre d’origine. Et puis merdouille, ce n’est pas non plus comme s’il était totalement réfractaire à toute évolution : la preuve il est allé chercher ici aux fameux studios Hertz des frérots Wieslawski un son assez énorme, carrément typé gros death-metal et déjà testé-approuvé par BEHEMOTH, AZARATH et la moitié de la scène polonaise. Et puis ce foutu dernier batteur en date a tout du mec qui a appris à asséner ses blasts assisté d’un métronome, tant tout cela est désormais d’une précision chirurgicale que, justement, les amateurs de la scène polonaise connaissent bien… Mais voilà, on reste dans le domaine du grind avec des morceaux dépassant rarement les deux minutes, une bonne louche de crust dedans et pas de sales solos de guitares (des quoi ?) pour gâcher tout ça.

Alors c’est vrai, on pourrait chipoter sur le fait qu’à force d’affiner la carrosserie de ce bolide, il s’est un peu trop ‘américanisé’ et a perdu une partie de son côté patiné qui lui donnait avant son charme un peu rustique. C’est qu’avec ces (très) grosses guitares et ses riffs aux power-chords de la taille d’un immeuble de treize étages, on est désormais très loin de leurs débuts keupons. On peut aussi regretter la quasi-disparition du chant ultra-pitché à la Ken Owens certes ultra-cliché mais qui est au disque de grind ce que Zahia est football français : un truc inutile mais qui permet bien de motiver les troupes. Voire chouiner sur le fait que contrairement à un DEAD INFECTION qui a réussit à garder un côté suffisamment ‘sale’, SQUASH BOWELS paraît aujourd’hui un chouia trop gonflé aux hormones, lui qui a laissé sur le bas-côté son côté ‘gore’ pour mieux faire des papouilles à son copain ‘core’.

Mais voilà, plus je repense au raté ‘Love Songs’ et, on y revient, au dernier MALIGNANT TUMOUR et plus je me dis que ce ‘Grindcoholism’ n’a, en comparaison, rien d’une sinécure, lui. Au contraire, ces trente-deux minutes se savourent comme une bonne bière fraîche un soir d’été en terrasse : bien fraîche et sans arrière-pensée.


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 14/20 | Nb de lectures : 11776




Auteur
Commentaire
Félix Rome
IP:193.253.170.221
Invité
Posté le: 03/02/2014 à 09h16 - (110867)
" (...) se serrant les coudes quant il fallait, partageant les plans pourris dans des vans qui l’étaient hélas encore moi (...)". " (...) comme une bonne bière fraîche un soir d’été en terrasse : bien fraîche et sans arrière-pensée".
Tout cela va bien ensemble.

ennemi juré
IP:93.14.83.169
Invité
Posté le: 03/02/2014 à 10h33 - (110870)
Un bon album efficace, mais un peu lassant au bout de la deuxième écoute.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker