SPYDER BABY - Let Us Prey (Blind Prophecy/Season of Mist) - 11/07/2008 @ 09h31
Avec une pochette n'évitant pas les clichés, SPYDER BABY déboule avec un premier album "Let us Prey" qui fleure bon le goth bas de gamme. Mais on nage ici plus en plein metal à arrangements électro dominants et aux forts relents punkisants. Et nul doute que SPYDER BABY a écouté en boucle les premiers MARILYN MANSON, "Portrait of an American Family" en tête.

En effet, on retrouve dans les 5 premiers titres le feeling du premier opus de MANSON: la même traitement de la voix, le même son de guitare, une batterie très dynamique et rock'n'roll, ainsi que des sonorités de synthé qui vous rappelleront "Portrait..." ou "Antichrist Superstar". Pas folichon, une simple resucée sans grande saveur mais qui fait revivre les grandes heures d'un artiste qui a depuis fait preuve d'un mauvais goût flagrant dans ses choix artistiques.

Mais attention, "Let us Prey" ne se limite pas à 5 titres mais est composé de 14 titres... Alors de quoi est fait la suite???

Eh bien c'est simple. Après avoir attaqué et usé les gimmicks de MANSON, c'est au tour de MINISTRY d'être plagié avec un "Bitter" qui semble tout droit sorti des meilleures œuvres du grand Al. A la décharge de SPYDER BABY, Jourgensen cautionne totalement puisqu'il a signé le remix et la co-prod de ce titre. Une aubaine pour Banch qui par-là même présente un titre efficace et survitaminé qui a tout pour décrocher les cervicales.
Le reste? Vous êtes sûrs que vous voulez qu'on en parle? De l'anecdotique, du vide sidéral flirtant encore et toujours avec MARILYN MANSON, un peu de WHITE ZOMBIE voire du WEDNESDAY13. "Lips of Dead" sonne comme un titre d'horror metal mou de la bite, "The Worms" est un pastiche pathétique (jusqu'au titre) des ballades glauques que nous a servi Manson pendant un bon moment... On pourrait passer toute cette fin d'album en revue pour le plaisir de tailler mais les adjectifs seraient loin d'être élogieux et on crierait ici à la lapidation gratuite et au manque d'objectivité. Mais sincèrement, comment ne pas voire en "Let Us Prey" un opus démarrant sous de bons hospices mais s'effondrant lamentablement dès le 7ème titre pour finir dans la plus profonde indifférence. Plans éculés, affiliation trop évidente avec les artistes précités, répétitivité des compos malgré une dynamique indéniable.

"Let Us Prey" est un beau foiré qui n'est sauvé que par trois titres "Bugs Crawl In", "Goddbye" et "Bitter". Passez votre chemin et laissez ce bon Stevie Banch jouer au méchant dans son coin avec ses araignées. En gros: pas très consistant...

http://www.spyderbaby.net - 267 visite(s)

MySpace - 173 téléchargements


Rédigé par : Foofur | 07/20 | Nb de lectures : 9943




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker