SPIEGELKELLER - Zauber (Twilight/Season of Mist) - 06/03/2012 @ 08h22
Si certains cherchent la qualité, Twilight Vertrieb continue de faire feu de tout bois, en produisant à peu près tous les groupes qui lui passent sous la main. Et c'est de Poméranie orientale, loin au nord de l'Allemagne, que nous vient la sortie du jour. Après quelques années de route et un premier EP en 2008 (dont la pochette devrait plaire aux plus taquins), le jeune quintet Spiegelkeller a sorti en juin dernier son premier album sous les vivas d'une plèbe avide de décibels.

L'illustration peut faire douter quant au contenu de la galette mais les premières notes ne trompent pourtant pas; nous avons bien affaire à du folk metal teuton. Le crin-crin est de sortie pour nous enjôler de ses petites ritournelles. Les guitares font de la figuration au second plan. Et la Gertrude de service s’époumone dans un micro qui ne mérite pas ça. Pour rester très diplomate, Spiegelkeller se situe dans la tranche basse du genre. Si le folk metal se comparait à l'art culinaire, Spiegelkeller serait une saucisse grasse et huileuse servie avec des frites en carton, indigne d'être proposée à la fête de la bière locale.

La chanteuse se donne des airs opératiques mais passe la majeure partie de l'album à bloc dans les tours à nous vriller les oreilles. Même si elle semble à la limite de se faire péter la veine du front, elle n'y arrive pas et ça fait presque mal pour elle. Ne craignez rien, l'instrumentation n'est pas en reste. Le violon et le pipeau (je ne vois pas d'autre substantif plus élogieux) font leur boulot sans génie. Le batteur s'en sort probablement le mieux, mais allez savoir quels post-traitements ont subi ses prises. Les guitares... mein gott, les guitares... On reste dans le truc naze "je plaque des cons d'accords". Et quand les grattes s'autorisent une fantaisie comme l'intro de "Kleine Hexe" ou le lead de "Tanz Mit dem Feuer", c'est tellement mal branlé qu'on en a une boule au ventre.

A mi-album, Zauber prend une orientation plus dark, rappelant par moments la vague goth Theater of Tragedy et consorts de la fin des années 90. Non, ne me demandez pas pourquoi, je ne suis qu'un simple chroniqueur et je n'ai pas compris non plus la raison de ce soudain revirement. Mais quand vous aurez entendu le remix electro qui clôt l'album, vous penserez peut-être qu'il s'agit là d'un joyeux remplissage. Un horrible, un naïf mais joyeux remplissage. Avec le changement d'une lettre, le titre Zauber pourrait finalement résumer ce que je pense de cette œuvre.

Zauber est le genre d'album qui fait philosopher sur le plaisir que peut prendre un guitariste à mal jouer un truc plat et sans âme. Allez, j'y vois un aspect positif. Cette génération de gratteux qui s'est lancée à corps perdu dans le pagan sans maitriser son instrument est finalement un poil meilleure que la précédente qui faisait du black minimaliste en étant persuadé que sa merde avait du goût. Le résultat sera le même : des groupes photocopiés qui sortent la même soupe en poudre, et rapidement l'oubli. Oubli, que je vous conseille dès aujourd'hui.


http://www.spiegelkeller.de - 116 visite(s)

Trois extraits, faites vous plaisir - 116 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 06/20 | Nb de lectures : 10935




Auteur
Commentaire
Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 07/03/2012 à 22h43 - (100892)
J'ai lu la chronique, j'ai rigolé.
Je suis allé écouter, j'ai pleuré.

06/20 tout à fait approprié.



Antiq
Membre enregistré
Posté le: 08/03/2012 à 11h09 - (100894)
ils s'engouffrent à la suite de Schandmaul comme les rats sous l'emprise de la flute

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker