SPEED STROKE - Speed Stroke (Buil2Kill/Season of Mist) - 09/07/2013 @ 08h05
Speed Stroke joue du rock'n'roll. Voilà, c'est dit. Vous pouvez passer à la chronique suivante. Non je déconne, c'est juste la phrase d'introduction (über) classique de la bio de ce jeune groupe italien (ouille). Non, je ne ferai pas de mauvais esprit sur le metal italien, je et mes collègues aussi, avons suffisamment tapé sur des combos transalpins (et aussi encensé quelques-uns quand même). Formé à l'été 2010, Speed Stroke a sorti il y a quelques temps, son premier album, éponyme, qui se déguste comme un bon moment de hard rock sans prétention.

Les compos sont souvent bonnes, à défaut d'être totalement mémorables, le groupe s'inspirant grandement de la scène suédoise (Hardcore Superstar, Crashdiet), avec une pincée de hard américain (les Guns notamment). C'est globalement énergique, fun, ultra classique, mais super bien fichu. Le chanteur, Jack, s'en tire avec les honneurs, une bonne voix pêchue et convaincante, les 2 gratteux assurent correctement (quelques soli sont vraiment pas à jeter), bref il y a de l'inspiration aussi chez ces jeunes gens !

Bon les ballades « Burning Heart » et « Shine », sans être hideuses ou niaises pourront faire sourire, il faut dire que tellement ont déjà été faites dans le genre, cependant la première finit par s’immiscer positivement dans les têtes, elle est simple mais très bien chantée. La seconde se veut plus dispensable, et ce n'est pas une guitare acoustique en unique support qui change la donne. Autrement, les brûlots dynamiques comme « Sick of You », « Trust Me, I Care » et le single « Ages of Rock'n'Roll » font le plus grand bien, voilà des mecs qui savent balancer du bon hard, sans prise de tête. Avec aussi quelques pistes tournées vers le mid tempo, plus rock et moins « sauvages », Speed Stroke ne se rétame pas trop, c'est parfois moins foufou, sans que ça vire aux pistes mollassonnes exaspérantes. Je pense à ce « One Day is Enough » qui vous reste visé dans la tête en 2 écoutes. Une belle réussite encore ; la recette ? Des riffs relax et entêtants, un refrain point trop gonflant, une section rythmique pas trop envahissante, qui roxe joliment et un chanteur pas encore excellent, mais déjà prometteur.

Un petit mot aussi sur le fun et court « Speed Strokes of Fire » (1min45 au compteur), chanson qui n'aurait pas fait tache dans un saloon avec son piano décalé et son tempo effréné, des plus contagieux. Pour un premier effort, Speed Stroke s'en sort très bien assurément. Pas l'album de l'année dans le genre mais un très bon moment musical à passer.




Rédigé par : gardian666 | 13,5/20 | Nb de lectures : 10826




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker