SPEED SCIENCE - The Theory Of A Genesis (Autoproduction) - 07/02/2013 @ 08h02
Venu tout droit de Picôrdie, SPEED SCIENCE est formé en 2003, mais ne se stabilisera qu’en 2009 malgré de nombreux shows et deux sorties, une démo en 2006 et un EP en 2008. C’est donc à partir de la démo Awake (2010) que SPEED SCIENCE trouvera sa voie, une voie bien particulière. A savoir un Thrash-Indus plutôt original, mêlant pur Thrash, mélodeath et effets électro bien sentis. Une mixture qui va prendre toute sa dimension sur The Theory Of A Genesis, le premier album full-length du groupe. Un album concept sur la création et le clonage humain… inutile de dire qu’avec l’apparat électro, nous avons donc avoir droit à un Metal très futuriste.

Sur une base Thrash légèrement old-school, SPEED SCIENCE greffe donc du mélodeath couillu à la DARK TRANQUILLITY, et de nombreux éléments électro et autres samples qui posent l’ambiance futuriste et cybernétique. Le groupe ne fait pas pour autant du full-Electro-Metal, et ce sont bien les riffs Metal directs qui prédominent, le tout étant taillé pour le Live. Et SPEED SCIENCE ne se veut pas violent et extrême mais accrocheur et mélodique, avec une envie de créer des morceaux facilement mémorisables. Après l’intro "Prequel", on se plonge très vite et très facilement dans l’univers de SPEED SCIENCE avec le morceau-titre très efficace. Et de très bons morceaux ne tardent pas à pointer le bout de leur nez, notamment "Cells" qui est sans contexte le hit de The Theory Of A Genesis avec ses riffs mélodeath terribles, et même des envolées électro-prog. Reste alors, au sein d’un album qui ne baisse pas en intérêt mais qui est surtout varié dans ses sonorités électro, de bonnes pistes comme le très cyber "The Electronic E.V.E Vocal Enhancement", "Scripts to Pursue" plus thrash mais avec un aspect électro très travaillé (et un super refrain), "Strain 16" avec ses effets électro délicieusement vintage et ses riffs percutants, le plus mélodeath "The Seeds Beyond" et le parfait final "Perpetuate" légèrement plus atmosphérique.

Un bien bon premier album en somme, mais un premier album qui souffre juste de quelques défauts de forme. La prod est correcte (prise en charge par Axel Wursthorn) mais gagnerait à être un poil plus puissante et encore plus « moderne », le chant Thrash n’est pas encore convaincant et dessert hélas un peu l’ensemble (tandis que les accompagnements death sur "Secret Works" et "The Needs Beneath" apportent un plus non négligeable), l’électro est léchée et bien intégrée mais certaines sonorités sont un peu kitsch et ne plairont pas à tout le monde. Mais pour un premier album, SPEED SCIENCE fait du bon taf et surtout, a déjà une personnalité. De bons riffs Thrash/mélodeath, de bonnes ambiances futuristes, des morceaux remarquables, tout ceci est suffisant pour faire de The Theory Of A Genesis un album très sympathique et facile à aborder, au minimum encourageant. Car je pense que c’est surtout la suite qui sera intéressante, une fois que le groupe aura gommé ses défauts de jeunesse. En attendant, n’hésitez pas à donner votre chance à SPEED SCIENCE avec ce premier album plaisant et plutôt prometteur !

http://www.speedscience.fr - 135 visite(s)

Bandcamp (2 extraits) - 127 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 11018




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker