SOVEREIGN - Sovereign (Autoproduction) - 16/07/2014 @ 07h08
Dans certaines catégories de Metal, et en particulier le Djent et le Metal progressif de manière générale, il existe moult projets qui ont plus ou moins la même histoire : un one-man band mené par un musicien (ou un passionné avant d’être musicien) qui a commencé à composer de la musique en trifouillant sa guitare et/ou des logiciels de MAO chez lui à la cool, avant de progressivement façonner de véritables morceaux, puis les sortir sous forme d’EP voire d’album sur des plateformes telles que Bandcamp… SOVEREIGN ne va pas déroger à cette règle. Derrière ce nom de projet se cache Jorge Paula Pinheiro, un musicien portugais de 22 ans vivant en Suisse, qui a tout appris en 6 ans sur des bases de MAO pour livrer sa vision d’un mix de Metal et d’électronique. Un pur projet fait maison comme il en existe des centaines, mais qui a su faire circuler son œuvre pour l’amener jusqu’à mes oreilles.

Qui dit projet solo dit projet instrumental, ce qui d’emblée ne m’enchante guère mais dans le cas de SOVEREIGN, il n’y a pas ce « manque » qui se fait ressentir et c’est déjà un bon point à mettre au crédit de ce premier album éponyme. Qui dit projet solo Metal de nos jours dit Djent, ce qui est un peu le cas vu que les grattes sont syncopées, mais en vérité le Metal de SOVEREIGN penche plus vers du Cyber-Metal, surtout qu’il y a ici une forte composante électronique. On se rapproche donc plus d’un SYBREED même si SOVEREIGN peut aisément se classer aux côtés d’un TYRANT OF DEATH, en moins MESHUGGesque et plus lumineux. Bien évidemment on pensera aux projets de musiciens Djent comme KEITH MERROW ou DORTHAL mais SOVEREIGN a su trouver son univers personnel, baignant donc dans du Metal d’obédience Cyber/Electro.

En 45 minutes, Jorge montre qu’il a su travailler dans l’ombre pour proposer d’emblée quelque chose de parfaitement composé et arrangé. Certains projets s’essayent à des EPs démonstratifs pour commencer, SOVEREIGN a direct balancé quelque chose de très fignolé et abouti, on est pas loin du tour de force. Après l’intro épique "The Awakening", "Discovery" aligne donc les riffs syncopés très efficaces agrémentés d’effets électroniques que n’auraient pas renié un SYBREED, le tout avec une certaine cohérence qui ne vire pas à l’enchaînement de plans et assume son côté instrumental en laissant rythmiques et mélodies de guitare s’exprimer. Et le meilleur est à venir avec "Evolve" et "Design the Future" : les meilleurs riffs de Sovereign sont là-dedans et les enchaînements proposés sont jouissifs, de même que les mélodies et les passages où l’électro est mise en exergue de fort belle manière. Les plus massifs "Division 47" et "Technophobia" ne sont pas en reste, la fin de Sovereign sera cependant un peu plus aérée en laissant plus de place à l’électronique et/ou aux mélodies, même si bon, le gros dubstep sur "Improve, Dehumanize", il aurait pu s’en passer… (oui, je déteste toujours autant le dubstep).

Sovereign n’est également pas exempt de longueurs, sachant que les morceaux ont une durée assez conséquente (de 5’18 à 7’21). On pourra aussi trouver les riffs répétitifs, certains étant plus percutants que d’autres, mais ceci aussi c’est le jeu de l’album instrumental qui mise tout sur les guitares pour accrocher son monde. SOVEREIGN parvient néanmoins à sonner moins « vide » que certains projets instrumentaux et de toute façon en a suffisamment sous la capot pour convaincre (avec d’ailleurs une prod bien puissante, sertie d’un bien bon son de batterie (BAR ?)). Sorti de nulle part, Sovereign est donc une réussite de Metal instrumental, Djent sans l’être, résolument Cyber, Electro sans en faire trop ou sonner kitsch. Le mélange n’est certes pas si original que ça et l’influence SYBREED se fait pas mal sentir, mais il est déjà parfaitement ficelé et équilibré, avec quelques riffs de premier choix, et rien que pour ça Sovereign mérite qu’on s’attarde sur SOVEREIGN, un très bon petit projet solo qui, comme à l’accoutumée, propose son album en téléchargement libre. Alors pas d’excuse !




Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 17223




Auteur
Commentaire
Wladoush
Membre enregistré
Posté le: 13/07/2016 à 08h56 - (120511)
L'album défourraille sévèrement !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker