SOTAJUMALA - Teloitus (Woodcut/Season of Mist) - 06/11/2008 @ 09h31
Les dieux de la guerre sont de retour!
Ils n’ont pas le torse musclé, huileux et halé. Ils n’ont pas la crinière sombre comme la nuit qu’ils traversent au guidon de leur Harley vrombissante. Leur nom n’est pas synonyme de virilité, ne sert pas de marketing pour de la testostérone de synthèse bulgare. Hééé non, ces dieux de la guerre-là ne jouent pas dans MANOWAR!
Ils sont blonds quand ils ne sont pas chauves, roulent en deux chevaux et ne provoquent pas encore (j’ai vérifié) d’orgasme clitoridien tellurique à leur seule évocation. Car oui, les SOTAJUMALA sont des dieux de la guerre, issus du panthéon finlandais et “Teloitus” est leur seconde exécution (jusqu’où ira la conscience professionnelle, j’vous le demande ?).

Cette même intégrité m’a poussé à parcourir la chronique de « Death Metal Finland », leur première déflagration, et celle-ci me laisse perplexe... Si j’en crois mon vénérable camarade trapu, SOTAJUMALA serait habité voire possédé par l’esprit de l’Ange Morbide et composerait ainsi sous influence un Death des plus efficaces. Et le Tonton, lui, qu’est-ce qu’il prend avant de rédiger, hein ? Soit le dabe ne tient plus l’alka-selzer, soit SOTAJUMALA a rencontré le padre Pio et s’est fait exorciser dans les règles.

Comme chacun sait le foie de l’oncle endure bien l’éthylisme, merci. « Teloitus » est donc plutôt surprenant. Une évolution à mettre au débit du changement de vocaliste ? Toujours est-il qu’on est assez loin des FLESHTIZED, ANGEL CORPSE et autres disciples sauvages plus ou moins fidèles à MORBID ANGEL, même si cette influence est toujours bien ressentie par instants. SOTAJUMALA me fait surtout penser à BLOOD RED THRONE et à son Death brutal mid-tempo. C’est martial, viril, un peu pépère… Les structures sont simples, on balance quelques accords puissants et épiques; quelques traces de Thrash dans le calcif et un brin de NECROPHAGIST pour alourdir la poche kangourou, le tour est joué. Un mauvais tour si l’on considère la qualité et l’intensité de “Death Metal Finland”, on est ici plus proche de Maciste que de Navarone. Reste un disque massif, énergique, répétitif et direct, à la batterie créatrice et aux soli bien travaillés. Un disque efficace qui ne pose pas de questions mais qui branche quand même la gégène.

Originalité, personnalité… Mais merde, pourquoi faire ? Ne vaut-il pas mieux être un très bon clone qu’un honnête artisan sans beaucoup plus d’originalité? Réaliser d’excellentes copies ou un bon disque parmi tant d’autres ? On sort son pantalon en velours, ses lunettes fumées… Générique. A vos bics. Partez.



http://www.sotajumala.fi/ - 890 visite(s)


Rédigé par : La Myxine | 13/20 | Nb de lectures : 10213




Auteur
Commentaire
crawlinman
IP:81.185.158.249
Invité
Posté le: 06/11/2008 à 14h57 - (63882)
trop bon!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Peporc
IP:88.174.100.242
Invité
Posté le: 06/11/2008 à 19h07 - (63903)
Ouais, trop bon ^^

Panzer Throne
Membre enregistré
Posté le: 08/11/2008 à 20h21 - (63979)
Chui fan!!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker