SONNEILLON - Polymorphous (Let Them Come) - 03/12/2009 @ 08h23
Ah la Pologne ! Son brutal death, son black symp… Ah non! Pardon… Effectivement, on ne peut pas dire que ce pays brille par ses combos de black sympho.
Sonneillon… non ce n’est pas un nom à la con, c’est un démon qui aurait fait un peu de foin paraît-il du côté d’Aix en Provence ! On va éviter les calembours à deux francs six sous. Donc reprenons, Soneillon nous vient de Pologne avec sa première démo qui se voit remasterisée et transformée en EP grâce à leur signature chez Let Them Come ; histoire de mettre la pression avant la sortie de leur premier album. De surcroît, en bonus, nous avons le droit à un avant-goût de cet album via un titre bonus, un clip et son making of.

Avouons, que ça ne démarre pas très fort avec le premier titre plat comme un slip repassé qui sonne tel le Dimmu Borgir de "In Sorte Diaboli" avec une vieille touche de Keep of Kalessin, je trouve. Vous l’avez compris, on ne fait pas dans la dentelle ni la subtilité dans les orchestrations. Il n’empêche que ce titre tourne en rond. Les prémisses du deuxième morceau ne s’annoncent guère plus palpitants sauf que l’on assiste à un léger réveil lors d’un crescendo mené par un dialogue entre un growl et la voix black ainsi qu’un final à la mélodie épique assez plaisante.

Tel le crapaud à qui on fait des bisous, Sonneillon va se muer au fur et à mesure en princesse ma foi assez potable. Cette gueuse déploie ces ailes lorsqu’elle va farfouiller dans les vieux fonds de marmite pour s’abreuver à la soupe originelle. Difficile ne pas avoir une pensée émue pour Obtained Enslavement à l’écoute de "Lost Lonely Soul". Il y a une putain de mélodie menant au refrain qui vous renvoie directement dans la belle Norvège des années quatre-vingt-dix. De plus, on retrouve la même hystérie dans l’aspect total blast et orchestration prestissimo.
Il est d’ailleurs assez amusant de constater que c’est aussi à ce moment que le groupe gagne en qualité dans la composition. A partir de ce cinquième titre, fini la linéarité rébarbative du départ. Il y a même une légère surprise lors de l’arpège introductif d’"Into The Unknown" qui rappelle volontiers Ghost Brigade.
Quant au titre bonus, il est prometteur pour la suite car ce dernier reste sur ce dynamisme avec moult passages épiques, chants grégoriens, violons et cuivres virevoltants.
A l’arrivée, le groupe montre une belle progression dans l’écriture tout au long de sa démo.
En revanche, il y a des choses qui fâchent.

Premièrement, il y a ce manque de personnalité flagrante. Entre le nom à deux balles, le titre et l’artwork passe-partout et déjà vus et le parfum de la musique, il va falloir des efforts considérables pour s’extraire de la masse et passer dans la première division.

Deuxièmement : Lecteurs de VS, l’heure est grave !!! La Pologne vit une catastrophe humanitaire. Ce beau pays, terre du blast, ne possède plus de batteurs ! C’est la pénurie ! Alors si toi lecteur, tu as un batteur sous la main, je t’en supplie fait un don à la Pologne. Envoie ton batteur!
Non, parce que grâce à monsieur drum programming, Sonneillon a décroché la palme du son de batterie le plus pourrave de l’année ! Je ne savais point que certaines cymbales devaient sonner comme une enclume balancée dans une batterie de casseroles. Le problème est que ce bruit métallique et répétitif finit par gâcher l’écoute. On a l’impression d'écouter du black sympho mâtinée d’indus ! Pour ceux qui aiment le synthétique, ils vont être servi.
En dehors de ce détail, la prod est nickel (trop ?) et puissante. A la polonaise !

Sonneillon est groupe qui pourrait devenir prometteur dans le futur si ce dernier daigne passer chez le marchand pour si possible s’acheter une personnalité (ça c’est difficile les stocks sont rares !) et un batteur, un vrai. Il faut aussi éviter de pomper du mauvais Dimmu.

Un petit mot du clip qui pour le coup est bien plus étonnant que la musique car ce dernier se rapproche bien plus de Silencer pour l’ambiance que de l’héroic fantasy à deux balles. Glauque et sanguinolent !!!


Rédigé par : Dark Rabbit | 06/10 | Nb de lectures : 9873




Auteur
Commentaire
trashercorpse
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2009 à 14h45 - (78400)
L'avis d'un cadavre poubelleur : Bueurkkk blurgggggg Proutttttt , jaime poooooooo.

gothenburg
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2009 à 16h28 - (78502)
Moi j'aime bien surtout le troisieme morceau sur le space, les atmo sont pas mal

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker